Pneumatique - Le site

Entre ceux ayant fermé leurs portes et ceux assurant un service minimum, difficile de connaitre les ateliers et centres de contrôle technique encore ouverts. Le CNPA lance ainsi un annuaire en ligne sur lequel les entreprises peuvent se signaler.

 

Le confinement s'organise. Alors que les professionnels de l'après-vente sont autorisés à continuer à exercer, leur activité étant jugée comme essentielle, certains ont décidé de rester fermés alors que d'autres ont fait le choix de réaliser un service minimum pour assurer la mobilité des personnels soignants, autorités publiques et plus globalement de tous ceux dans l'obligation de se déplacer.

Pour les aider à trouver un atelier facilement, le Comité national des professions de l'automobile (CNPA) déploie un annuaire en ligne recensant tous les professionnels encore en activité. Une initiative qui a vu le jour avec le concours de Vroomly, start up spécialisée dans le référencement des acteurs de la réparation.

Le syndicat suresnois invite donc tous les chefs d'entreprise à se signaler sur cet annuaire grâce à ses identifiants CNPA habituels (ou à en faire la demande auprès du représentant local du syndicat) et son profil personnel.

Les personnes intéressées pourront ainsi localiser les garages ouverts sur le site du CNPA. A titre d'exemple, quelques heures après l'annonce de cette initiative, une vingtaine d'ateliers étaient référencés en Ile-de-France.

Publié dans Marché

L'incertitude née de l'annonce du Premier ministre Edouard Philippe, précisant la fermeture dès le 15 mars minuit de tous les lieux non "essentiels" recevant du public, a finalement été dissipée. Ce lundi 16 mars 2020, les autorités ont confirmé par arrêté ministériel la poursuite de l'activité de tous les professionnels de l'automobile.

 

L'ouverture après l'incertitude. C'est sans doute un petit soulagement pour tous les acteurs du secteur automobile. Plongé dans le plus grand doute depuis le discours du Premier ministre Edouard Philippe, samedi dernier, annonçant la fermeture, à compter du 15 mars minuit, de tous les lieux non "essentiels" recevant du public, celui-ci se demandait s'il allait pouvoir poursuivre son activité. L'automobile relève-t-il de l'essentiel ?

Le CNPA a rapidement interrogé les services du Premier ministre ainsi que les ministères concernés pour que le périmètre des activités dites "essentielles" et les modalités d'organisation soient précisés : maintien, ou non, des activités de vente, d'après-vente en VP / VI et de services tels que le dépannage-remorquage ou la location, etc. ? L’organisation plaidait pour un maintien de ces activités pour conserver une mobilité indispensable dans des conditions sanitaires et de sécurité les plus élevées.

Vente et après-vente

Du côté de la Feda, on indiquait encore ce dimanche que "pour le moment et sauf contre ordre, le business B to B peut se poursuivre, cela veut dire que vous pouvez poursuivre votre activité en interne et entre professionnels". Sans plus de précisions ni certitudes pour le reste. Contrairement au CNPA, la Feda plaidait en revanche pour une fermeture de tous les lieux accueillant du public, "en accord avec les Pouvoirs Publics".

Ce lundi 16 mars, ces doutes ont finalement été dissipés. Un arrêté du ministère des Solidarités et de la Santé, considérant la nature de l'activité et les spécificités des établissements concernés, autorise l'ouverture des "entreprises d'entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, d'engins et matériel agricole" ainsi que celle des "commerces d'équipement automobile" et de "commerce et de réparation de motocycles et cycles".

En attendant un confinement total

Une bonne nouvelle à court terme qui sera toutefois remis en question dans les prochaines heures alors que le Gouvernement a admis réfléchir à une mesure de confinement total de la population. Une mesure qui pourrait s'appliquer dès le milieu de semaine et qui, cette fois-ci, induirait un arrêt total de toutes activités à l'exception de celles relevant des besoins de première nécessité. Le gouvernement a déjà annoncé que la priorité sera de soutenir la trésorerie des entreprises les plus fragilisées.

Des mesures de soutien immédiates ont déjà été dévoilées : délais de paiement d'échéances sociales et fiscales, indemnisation du chômage partiel (la Feda rappelle dans son dernier communiqué la procédure à suivre pour déclarer les arrêts de travail de leurs employés liés au coronavirus), etc. Selon nos confrères des Echos, le gouvernement devrait présenter dès cette semaine un texte concrétisant ces mesures économiques d'urgence. Ce plan d'aide pourrait représenter un effort compris entre 30 et 40 milliards d'euros.

Publié dans Distribution

La direction générale du Travail a rendu son verdict en reconnaissant officiellement trois organisations patronales comme étant représentatives du secteur des services de l'automobile. Parmi elles, figure notamment le Syndicat des professionnels du pneu.

 

Publié au Journal officiel le 27 décembre dernier, l'arrêté fixant la liste des organisations professionnelles reconnues comme représentatives dans la convention collective du secteur met fin à plusieurs mois de luttes pour les syndicats patronaux de la branche des services de l'automobile. Au final, trois fédérations sont reconnues et déclarées représentatives du secteur sur les quatre qui prétendaient à l'être.

En toute logique, le CNPA domine les débats avec un score de 86,03 % alors que l'Asav (Alliance des services aux véhicules) - qui regroupe le Syndicat national du contrôle technique automobile (SNCTA), l'Union nationale intersyndicale des enseignants de la conduite (Unidec) et le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) – pèse pour 7,6 %.

La FFC, seule perdante

Directeur général du SPP, Régis Audugé se félicite de ce dénouement favorable : "C'est une formidable nouvelle pour notre syndicat. Nous nous retrouvons face à ce mastodonte qu'est le CNPA mais nous gardons par ce biais notre indépendance. C'est une très bonne chose pour nos adhérents".

Alors que la FNA complète ce trio avec un résultat de 6,38 %, seule la FFC est finalement disqualifiée par la direction générale du travail. Celle-ci a invalidé l'audience de 13 % qu'avait annonçait la Fédération française de carrosserie en juin 2017. "Nous prenons acte de cette décision, mais nous nous interrogeons sur le résultat final de cette étude. A aucun moment, nous n'avons été alertés que notre chiffrage n'était pas retenu", précise Didier Dugrand, délégué général de la FFC.

Publié dans Marché
mardi, 07 novembre 2017 17:04

Nouveau record pour le GARAC

Avec 1277 étudiants inscrits pour l'année scolaire 2017-2018, le GARAC bat à nouveau son record de fréquentation. De bon augure avant l'ouverture du futur campus de Guyancourt.

Publié dans Autres
lundi, 16 octobre 2017 17:49

Le CNPA en rassembleur

Arrêt incontournable aux 2.2 F 021 et G.022 : le CNPA, l’Aforpa, le GARAC, le GNFA et IRP AUTO feront stand commun sur Equip Auto.

Publié dans Marché

Sans surprise, Francis Bartholomé vient d'être réélu à la tête du CNPA. Ce sera sin deuxième mandat et son objectif consiste à poursuivre la modernisation du CNPA.

Publié dans Carnet

A l'occasion d'Epoqu’Auto, Francis Bartholomé, président du CNPA, a annoncé la création du CNPA Véhicules Historiques, afin de défendre les professionnels de la restauration et de l'entretien des véhicules historiques.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Eric Girard, directeur général de Carglass, a été élu président de la branche des Services Multimarques de l'Après-Vente Automobile du CNPA, jusqu'alors dirigée par Bernard Perreau.

Publié dans Carnet
mardi, 28 juin 2016 15:13

Le nouvel organigramme de la Feda

Les nouveaux statuts imaginés par le président Alain Landec pour la Feda riment aussi avec nouvelle gouvernance et nouveaux hommes forts.

Publié dans Carnet

Selon une étude menée par le CNPA auprès de 2 000 automobilistes, les notions de relation de confiance et de compétence s'avèrent fondamentales en matière d'entretien et de réparation automobile.

Publié dans Marché
Page 1 sur 2

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter