Pneumatique - Le site
lundi, 06 janvier 2020 10:11

Goodyear sur les pistes du Dakar

Les équipes Kamaz-Master et Petronas De Rooy Iveco ont sélectionné le fabricant américain pour être leur fournisseur de pneumatiques poids lourd lors du Dakar 2020 qui se déroule jusqu'au 17 janvier en Arabie saoudite.

 

Organisée du 5 au 17 janvier 2020, la 42e édition du Dakar Rallye Raid innove. Après avoir exploré ces dix dernières années l'Amérique du Sud, voici que l'une des plus fameuses épreuves du sport automobile met le cap vers un nouveau continent. Pour la première fois de son histoire, celui-ci a posé ses valises en Asie. Le départ a été donné dimanche dernier à Djeddah, en Arabie saoudite, pour une édition 2020 qui associera un mélange de dunes de sable, de canyons rocheux et de wadi ou rivières asséchées.

Des partenariats sur le long terme

Un terrain extrêmement exigeant où les pneumatiques seront mis à rude épreuve. Du côté des poids lourds, deux équipes ont choisi de miser sur les technologies du groupe Goodyear. Les teams Kamaz-Master et Petronas De Rooy Iveco ont en effet sélectionné le manufacturier d'Akron (Ohio) pour rouler sur les pistes saoudiennes. L’une des particularités du Dakar est que les concurrents en compétition doivent rouler avec des pneus de série. Goodyear peut ainsi s’appuyer sur son expérience de courses extrêmes mais aussi sur l’utilisation quotidienne de ses pneus dans les conditions les plus difficiles.

En marge du Dakar, Kamaz-Master s'appuie d'ailleurs sur le fabricant américain tout au long de la saison 2019-2020. Les pneus 375/90R22.5 OFFROAD ORD de ce dernier joueront ainsi un rôle incontournable lors du rallye-raid SilkWay (Route de la Soie), organisé au Kazakhstan, du 3 au 16 juillet 2020. "Atteindre le succès n'est possible que si tous les composants du camion sont sélectionnés avec le plus grand soin pour leur qualité et s’ils remplissent parfaitement leur rôle. Cela s'applique naturellement aux pneumatiques", juge Vladimir Chagin, directeur de l'équipe.

Performances et résistance

Du côté du team Petronas De Rooy Iveco, ce partenariat a déjà porté ses fruits. La collaboration entre l'équipe néerlandaise et Goodyear a abouti à une série de victoires, dont deux sur le Dakar, une victoire à l'Africa Eco Race et d'autres podiums. "Dans ce partenariat, Goodyear est étroitement impliqué dans la phase de pré-test, les commentaires que nous recevons des ingénieurs pneumaticiens nous aident à optimiser la configuration du véhicule, de sorte que le camion et les pneus fonctionnent ensemble de manière optimale", explique le manager Henk Van Leuven.

Le pneu OFFROAD ORD est conçu pour des performances tout terrain en apportant une traction remarquable et une très bonne résistance aux dommages. Il offre une robustesse reconnue dans les conditions les plus dures.  Ainsi, la bande de roulement avec des blocs massifs et le mélange de gomme optimisé apportent une haute résistance à la déchirure et aux coupures, une usure uniforme et une durabilité avancée. Les rainures profondes et larges permettent un auto-nettoyage de la bande de roulement et une traction très performante sur des terrains variés comme la boue, les roches, le sable meuble et des pentes glissantes.

Publié dans Marché

Déjà disponible en Amérique du Nord, la plateforme B2C de Goodyear fait son apparition en Europe. Déployé le mois dernier en Allemagne, cet outil devrait être étendu dans un second temps à tout le continent.

 

C'est une nouveauté pour le marché européen mais pas pour Goodyear. Quatre ans après avoir adopté cette stratégie aux Etats-Unis, la firme d'Akron (Ohio) lance en Europe un dispositif de vente en ligne B2C de pneumatiques. Depuis décembre 2019, l'Allemagne sert de marché pilote pour cette initiative qui vient en complément des autres canaux de distribution existants. La plateforme www.goodyear.de/shop permet ainsi aux consommateurs particuliers de faire leurs achats et donne également aux partenaires locaux du groupe l'opportunité de réaliser des affaires complémentaires.

Cette solution suit la tendance du moment en matière de e-commerce avec un processus d'achat de pneumatiques simple, intuitif et informatif. Le client peut ainsi retrouver la référence qu'il recherche en quelques clics, consulter ses caractéristiques techniques et planifier de façon fluide un rendez-vous chez un monteur. L'ensemble de l'offre (été, hiver et toutes saisons) pour véhicules tourisme, 4x4 et utilitaires légers est disponible.

Trouver un atelier dans la demi-heure

"Notre offre répond aux besoins des consommateurs qui préfèrent la commodité des achats en ligne tout en valorisant la qualité et le service ", explique Frédéric Schilling, directeur du canal e-commerce, Consumer Europe. "Goodyear offre désormais aux automobilistes allemands une excellente expérience d'achat en ligne : ils peuvent acheter les produits haut de gamme de Goodyear tout en réservant la pose chez le détaillant de leur choix", ajoute Jürgen Titz, directeur général de la division Consumer EU Central & Car Dealer Channel.

Bien qu'aucun chiffre précis ne soit avancé, à l'heure actuel, Goodyear indique que l'ensemble des ménages allemands peuvent trouver un atelier à moins de 30 minutes de chez eux. Sans attendre l'issue de cette phase de lancement, le manufacturier américain précise que cette initiative sera ensuite progressivement déployée dans toute l'Europe.

Publié dans Marché
vendredi, 29 novembre 2019 09:48

Goodyear équipe le nouveau Renault Captur

Le manufacturier américain a été choisi pour équiper dès l'origine en pneumatiques la dernière génération du SUV urbain au losange. Celui-ci chausse ainsi des montes été EfficientGrip Performance.

 

Joli coup pour Goodyear. Le fabricant de pneumatiques américains a été sélectionné par Renault pour équiper le nouveau Renault Captur. Un modèle clé dans la gamme au losange puisque le SUV urbain s'est écoulé à 1,5 million d'exemplaires, dans plus de 90 pays, depuis son lancement en 2013. Cette nouvelle mouture s'inscrit dans la continuité de la précédente génération et propose les technologies les plus récentes dont l'une des valeurs sûres de Goodyear.

Le Captur est en effet doté des montes été EfficientGrip Performance en dimension 215/55R18 95H et 215/60R17 96H. Le premier est classé A pour l’adhérence sur route mouillée et B pour l’efficacité énergétique au niveau de l’étiquetage européen des pneumatiques alors que le second est noté B pour l’adhérence sur route mouillée et A pour l’efficacité énergétique.

"Nous sommes convaincus que ces pneumatiques apportent un niveau remarquable d’adhérence et d’efficacité énergétique à cet exceptionnel SUV urbain, déclare Hans Vrijsen, directeur général de Goodyear OE pour la zone EMEA. Nous sommes impatients de nous associer à Renault pour offrir à ses clients la meilleure expérience de conduite".

Publié dans Industrie
mercredi, 13 novembre 2019 14:14

Goodyear à l'affiche du film Le Mans 66

Dans les cinémas depuis le 13 novembre 2019, le film Le Mans 66 raconte l’histoire du duel historique entre Ford et Ferrari lors des 24 Heures du Mans 1966, au cours desquelles les pneumatiques américains ont joué un rôle déterminant.

 

Quand Bruce McLaren et Chris Amon remportaient les 24 Heures du Mans 1966, Ford n’était pas la seule société américaine à s’illustrer sur la scène mondiale. La célèbre GT40 Mark II noire courait en Goodyear – même si elle avait commencé la course sur des gommes d’un de ses grands concurrents dans la guerre des pneus de l’époque, Firestone.

"Notre deuxième succès au Mans"

"La victoire de McLaren et Amon a amené Goodyear sur la plus haute marche du podium, ce qui étaient notre deuxième succès au Mans, explique Mike Rytokoski, vice-président, directeur du marketing Europe. Goodyear est particulièrement fier d’avoir joué un tel rôle dans cet événement historique du sport automobile. Nous sommes heureux aujourd’hui d’honorer cet héritage avec notre partenariat avec le film Le Mans 66".

En salle depuis ce mercredi 13 novembre, le film Le Mans 66 retrace l'histoire vraie de Carroll Shelby (interprété par Matt Damon), visionnaire préparateur de voitures de courses américain, et de l'intrépide pilote britannique Ken Miles (joué par Christian Bale). Aux 24 Heures du Mans 66, ils se sont battus ensemble contre les lois de la physique et leurs propres démons pour construire une voiture de course révolutionnaire pour Ford Motor Company et affronter les voitures de course dominantes d’Enzo Ferrari.

Changement de marque en pleine course

Cette année-là, la pluie s'invita dès le départ. Dans ces conditions, il apparut rapidement que les Goodyear étaient meilleurs que les Firestone. Deux des Shelby, la n°1 de Ken Miles/Denny Hulme et la n°3 de Dan Gurney/Jerry Grant – n’avaient pas de problèmes avec leurs pneumatiques Goodyear, mais McLaren perdait des morceaux de gomme en arrivant en fin de ligne droite des Hunaudières à plus de 300 km/h, au freinage de Mulsanne.

Quand il s’arrêta au relais pour donner le volant à Amon, le pilote négocia avec le responsable de Firestone pour changer de marque de pneus avec Goodyear. Un choix payant au final ! Dans les années qui suivirent, Goodyear remporta 14 fois la mythique épreuve. Pour la saison 2019-20, Goodyear est de retour en sport automobile en Championnat du Monde d’Endurance. En 2020, le manufacturier reviendra en catégorie LMP2 au Mans.

Publié dans Marketing

Le manufacturier américain et le constructeur britannique annoncent leur collaboration pour le développement de la nouvelle Brabham BT62 qui chaussera, sur la route comme sur la piste, des pneumatiques Goodyear.

 

Voilà une nouvelle qui ravira les amateurs de sport automobile. Partenaires dans les années 60 à 90, Goodyear et Brabham ont écrit quelques-unes des plus belles pages de la Formule 1 en remportant 26 victoires, dont le titre mondial en 1966 avec Jack Brabham et sa Brabham-Repco BT19. Aujourd'hui, le manufacturier américain et le constructeur britannique se retrouvent à l'heure où Brabham Automotive retrouve les pistes.

Seulement 70 exemplaires

La Brabham BT62 fera ses débuts à Brands Hatch, au sud-est de Londres, les 9 et 10 novembre lors de la course Britcar Into the Night. Cette compétition donnera un avant-goût des courses d’endurance du type Le Mans. Notons que Brands Hatch est le circuit où Jack Brabham a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne, il y a 53 ans.

La Brabham BT62 est le fer de lance du retour de Brabham et Goodyear. Cette voiture de course authentique sera produite à seulement 70 exemplaires. Avec un poids de 972 kg (à vide) et son moteur V8 de 700 chevaux et 5,4 litres, elle offre des performances remarquables. Elle a déjà enregistré des records du tours en GT3. Avec plus de 1 200 kg d’appui aérodynamique, le programme de développement de pneumatiques a été crucial car les ambitions de Brabham sont clairement axées sur la performance sur piste et sur route.

"Atteindre les plus hauts niveaux de performance sur route et sur piste"

En plus des pneus Goodyear Racing pour la BT62 sur circuit, la voiture est également disponible avec l'option de route avec les pneus Goodyear Eagle F1 SuperSport. Ils bénéficient de l'expérience de Goodyear en compétition et des technologies reconnues de ses pneus de route pour offrir une adhérence et une maniabilité optimales.

"Goodyear et Brabham ont connu le succès ensemble pendant quatre décennies en F1. Relancer cette collaboration technique est passionnant. Nous avons choisi de travailler avec Goodyear car ils disposent de la technologie de pneu en adéquation avec notre objectif d’atteindre les plus hauts niveaux de performance sur route et sur piste", explique Dan Marks, directeur commercial de Brabham Automotive.

Publié dans Marché

Le groupe américain fait son retour en sport automobile en accompagnant, à compter de la saison 2019-2020 qui débutera en août à Silverstone, le championnat du Monde d'Endurance.

 

Vainqueur à quatorze reprises des 24 Heures du Mans par le passé, Goodyear sera de retour dans la Sarthe à compter de 2020. Le manufacturier américain vient en effet d'annoncer son retour en WEC à compter de la saison 2019-2020. Celle-ci débutera en août prochain à Silverstone, au Royaume-Uni. Goodyear se préparait à ce retour depuis plus d’un an en développant une nouvelle gamme de pneumatiques pour les prototypes du Mans dans ses centres d’innovation d’Hanau (Allemagne) et de Colmar-Berg (Luxembourg).

"Pour son retour dans le sport automobile, Goodyear a d’abord choisi les courses d’endurance : c’est une véritable vitrine pour démontrer les technologies des pneumatiques qui équipent une large gamme de voitures, des prototypes aux GT, explique Ben Crawley, directeur du Motorsport. La nature même de ces courses (variant de 4 à 24 heures) implique que la stratégie et le choix des pneumatiques sont essentiels. C’est un défi motivant pour les équipes techniques".

Quid de Dunlop ?

Avec plus de 250 000 spectateurs, Le Mans est l’un des événements sportifs le plus connu au monde. "La compétition automobile reste l'un des sports les plus populaires au monde, ajoute Ben Crawley. C’est l’endroit idéal pour échanger avec les passionnés sur l’héritage, l’innovation et la technologie qui créent l’histoire de Goodyear en compétition".

Cette initiative ne devrait être qu'une étape, le dirigeant expliquant se consacrer "aux courses sur piste, avant d’adapter notre savoir-faire à d’autres catégories de compétition, qui pourront être en endurance ou dans d’autres types de courses". Alors que le groupe a recentré sa stratégie depuis plusieurs mois autour de sa marque éponyme, ce retour de Goodyear en sport automobile devrait sans doute coïncider avec le départ de Dunlop qui représentait le manufacturier au Mans et ailleurs.

Publié dans Marketing
mercredi, 29 mai 2019 06:43

Goodyear : du nouveau en poids lourd

Après avoir renouvelé ses gammes Fuelmax Performance et Omnitrac l'an passé, le manufacturier américain poursuit la refonte de son catalogue PL avec la présentation des KMax et Fuelmax deuxième génération.

 

Six ans après leur lancement, les gammes KMax (transport régional) et Fuelmax (transport longue distance) de Goodyear font peau neuve avec une nouvelle génération riche en nouveautés qui s'inscrit en complément du Fuelmax Performance (transport autoroutier) présenté à l'IAA d'Hanovre 2018. Plébiscité pour son kilométrage élevé, le KMax GEN-2 ne change pas de créneau. Selon le manufacturier américain, certains de ses clients ont réussi à parcourir 400 000 voire même 450 000 kilomètres avec un jeu de première vie.

Et Laurent Colantonio, directeur de la technologie des pneus industriels EMEA, d'admettre : "Nous n'avons pas cherché à faire mieux sur cette nouvelle génération. Nous avons davantage souhaité bâtir notre produit autour de cette performance". Comprendre que Goodyear s'est attaché à renforcer d'autres facteurs. L'une des deux principales innovations porte sur une carcasse redessinée pour avoir une empreinte constante et régulière quelques soient les conditions de charge du véhicule. Par ailleurs, le centre de R&D basé au Luxembourg a aussi revu la formulation chimique du mélange de gomme de la bande de roulement.

L'apport de la technologie IntelliMax

Cela confère au KMax GEN-2 une faible résistance au roulement et optimise ses performances en matière d'usure. Des atouts synonymes, dans le premier cas, d'une usure régulière, et, dans le second, d'une meilleure efficacité énergétique. Sur le plan de l'étiquetage, cette gamme est notée B pour l'adhérence sur sol mouillée, et B ou C en fonction des modèles pour l'efficacité énergétique. Le KMax GEN-2 comprend 9 dimensions en pneus directeurs (KMax S) et 7 dimensions en pneus moteurs (KMax D).

Le Fuelmax GEN-2 se distingue quant à lui par des performances en kilométrage et en traction largement renforcées au regard de la génération précédente (+10 % et +30 %). Les ingénieurs se sont ainsi appuyés sur la technologie de nervure IntelliMax qui a été utilisée pour le dessin de la bande de roulement. Celle-ci permet d'obtenir, quelques soient les conditions météo, une maniabilité précise, un kilométrage élevé, des distances de freinage courtes pendant toute la durée de vie du pneu et une faible résistance au roulement qui contribue à réduire la consommation de carburant.

Deux produits clés

Sur les pneus moteurs, IntelliMax donne aux rainures centrales une forme en goutte d'eau qui se referme quand l'empreinte entre en contact avec le sol, permettant ainsi de renforcer la rigidité de la bande de roulement. Noté B ou C en adhérence sur sol mouillé et B en efficacité énergétique, le Fuelmax GEN-2 comprend 9 dimensions en pneus directeurs (Fuelmax S) et 7 dimensions en pneus moteurs (Fuelmax D). Avec ces deux innovations, l'enjeu est tout sauf anodin pour Goodyear qui réalise avec elles et le Fuelmax Performance entre 60 et 65 % de son activité industrielle sur le marché français.

Sachant que 20 à 25 % de celle-ci est liée à l'activité génie-civil-chantier, dont le porte étendard, l'Omnitrac, a été lui-même renouvelé l'an passé, c'est ainsi 90 % du portefeuille de l'américain qui a été revu en quelques mois. "Aujourd'hui, nous constatons la nécessité d'une performance plus équilibrée dans les transports régionaux et longues distances, pour une exploitation quotidienne fluide et efficace. Nos nouvelles gammes offrent aux transporteurs la possibilité de réduire encore le coût total de propriété", conclut David Anckaert, vice-président pneumatiques poids lourd de Goodyear Europe.

Publié dans Poids lourd

Pour célébrer son 100e anniversaire, la marque aux chevrons présente le concept 19_19 à la fois autonome, connecté et électrique. Une création dotée d'un concept de pneumatiques développé par Goodyear.

 

Citroën fête cette année ses 100 ans d'existence et présente à cette occasion le véhicule 19_19 Concept. Une innovation qui se veut à la fois autonome, connecté et électrique revendiquant des dimensions extra-larges et une esthétique spectaculaire. Pour chausser son concept, la maque aux chevrons a fait appel à Goodyear. La firme américaine a développé le concept C100 offrant au 19_19 confort et connectivité.

"Le pneu-concept Goodyear C100 a été spécialement dessiné pour le Citroën 19_19 Concept, précise Mike Rytokoski, directeur du marketing des pneumatiques tourisme de Goodyear Europe. Il bénéficie de technologies qui lui permettent d’offrir un confort maximal, une mobilité électrique efficace et intelligente nécessaires pour un véhicule autonome. […] Goodyear est honoré de collaborer avec Citroën pour écrire un nouveau chapitre de la mobilité".

Les caractéristiques d'une éponge naturelle

Au niveau de ses caractéristiques, le C100 dispose d'un diamètre de près d'un mètre, contre environ 60 cm pour un pneu standard, gage d'une faible résistance au roulement, d'une efficacité énergétique optimisée et de performances accrues en tenue de route et sur sol moullé. La bande de roulement s'inspire quant à elle de la nature. Comparée à celle d'un pneu standard, celle-ci est équipée d'une centaine de blocs de gomme supplémentaires pour une conduite plus silencieuse tandis que le mélange de gomme de l'intérieur des rainures s'inspire des caractéristiques d'une éponge naturelle.

"Avec sa capacité à se rigidifier quand elle est sèche (route sèche) ou à se ramollir quand elle est mouillée (route mouillée), cette bande de roulement adaptable améliorerait la tenue de route, l'adhérence et le freinage dans les deux situations", précise Goodyear. Dernier élément différenciant, le C100 utilise une technologie avancée de capteurs capable de détecter l'état de la route, les conditions météorologiques mais aussi d'analyser l'usure du pneu pour une maintenance proactive.

Publié dans Industrie
vendredi, 15 mars 2019 07:13

Goodyear se recentre sur… Goodyear !

Changement de stratégie pour Goodyear qui entend à présent concentrer ses efforts et ses investissements sur sa marque éponyme, au détriment de Dunlop… pour qui le groupe réaffirme son attachement !

 

Alors que le manufacturier faisait une nouvelle fois sensation à Genève (Suisse) avec la Golden Sahara II, un concept de véhicule autonome restauré datant des années 50, avec son concept Aero, conçu pour servir à la fois de pneumatique et d'hélice, en encore avec le lancement de la nouvelle gamme sportive Eagle F1 Super Sport, la principale nouveauté était ailleurs chez Goodyear.

Gagner en efficacité

Depuis le début de l'année, un virage stratégique s'est opéré. Après avoir géré de façon équitable le développement de Goodyear et Dunlop, le groupe souhaite désormais se concentrer sur sa marque éponyme. Le changement de dénomination sociale de la filiale française, passée de Goodyear-Dunlop France à Goodyear France, est un exemple parmi d'autres.

"Comprenez bien : Dunlop reste une marque importante pour nous et reste surtout une marque Premium. Nous n'avons pas vocation à changer cela. Simplement, pour gagner en efficacité, nous souhaitons focaliser nos efforts et nos investissements sur la seule marque Goodyear", précise Henry Dumortier, vice-président de la division des pneus consumer Europe.

La chasse aux référencements OE

Si la cohabitation entre les deux sur un même segment pose question à long terme, à court terme cette stratégie est facile à comprendre. Dans un contexte de multiplication des références, de densification des dimensions et de complexification technologique, le groupe ne pouvait courir deux lièvres à la fois sans y perdre. De cette façon, son offre y gagnera aussi en lisibilité, notamment face aux constructeurs. L'enjeu n'est pas anodin pour Goodyear.

Avec l'atomisation du marché, le référencement première monte devient capital. Pour exister, il faut les multiplier. Aujourd'hui, porté par le boom des SUV, Goodyear semble bien placé sur le segment des 17 pouces et plus qui représente plus de 80 % de ses référencements OE. De bon augure mais sur un marché de plus en plus bataillé, son repositionnement constitue un atout supplémentaire pour préserver son rang parmi les leaders du marché.

Publié dans Marché
mercredi, 12 décembre 2018 06:50

Goodyear quitte le Venezuela

Le manufacturier américain Goodyear a stoppé la production de son usine de Valencia, dans le nord du Venezuela. Une annonce soudaine qui intervient dans un contexte d'inflation et de pénurie des matières premières.

 

"Goodyear Venezuela a été contraint de cesser ses activités dans son usine de Valencia, dans l'État de Carabobo" C'est par ces mots affichés à l'entrée de ce site de production implanté dans le nord du Venezuela et sans plus de précisions que Goodyear a annoncé la fin de ses activités locales. Le groupe américain allonge ainsi la liste des multinationales ayant quitté le pays en raison de la crise économique qui se traduit par une hyperinflation et une pénurie de matières premières.

Goodyear a assuré s'être acquitté du versement des salaires et des indemnités de ses employés et s'est engagé à octroyer une prime "additionnelle exceptionnelle" dans les prochains jours, en plus de "dix pneus pour chaque salarié". Cette fermeture a néanmoins pris les ouvriers de court, a déclaré à la presse le syndicaliste Luis Lovera. "C'est une surprise parce que l'usine tournait normalement jusqu'à vendredi dernier" a-t-il assuré.

Un fonctionnement déjà très ralenti

Mais avec 1 500 à 1 900 unités produites par jour selon Luis Lovera, l'usine ne fonctionnait qu'à 20% de sa capacité de production. En septembre dernier déjà, son concurrent italien Pirelli avait cédé son usine et toutes ses activités au Venezuela après 28 ans d'activités, faute de matières premières. Pirelli avait conclu un accord avec une alliance d'entrepreneurs sud-américains et la société Sommers International, qui prévoit une continuité en termes d'emplois.

Ce départ était intervenu une semaine après le lancement d'un plan de réformes économiques par le président Nicolas Maduro, qui a multiplié le salaire minimum par 34 et dévalué la monnaie de 96 %. Parmi ces mesures, Nicolas Maduro a également interdit aux entreprises d'augmenter leurs prix.

Publié dans Industrie
Page 1 sur 11

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter