Pneumatique - Le site
dimanche, 19 juillet 2020 09:19

La Porsche Taycan chaussée par Hankook

La première sportive entièrement électrique de la firme de Stuttgart sera dotée, dès sa sortie d'usine, de pneumatiques Ventus S1 evo 3, développés spécialement pour elle par Hankook.

 

Joli coup pour le fabricant sud-coréen. Hankook vient en effet d'être sélectionné par Porsche pour équiper de série la nouvelle Taycan, première sportive entièrement électrique du constructeur allemand. C'est plus précisément la gamme Ventus S1 evo 3, spécialement développée pour répondre aux besoins des véhicules électriques, qui a été choisie.

Comme le souligne Hankook, que ce soit pour les dimensions 225/55R19 XL 103Y sur l'essieu avant ou 275/45R19 XL 108Y sur l'essieu arrière, cette référence présente de nombreuses améliorations techniques afin de répondre aux exigences de Porsche. La bande de roulement du Ventus S1 evo 3 a ainsi été adaptée afin, notamment, de réduire d’environ trois décibels les bruits des pneumatiques qui peuvent être perçus comme gênants dans l'habitacle du véhicule compte tenu de l'absence de bruit moteur.

Une durabilité en hausse de 30 %

"Nous sommes fiers que nos pneus équipent la toute première voiture de sport entièrement électrique de Porsche, se réjouit Sanghoon Lee, président de Hankook Tire Europe. L’équipement d’origine de sportives haut de gamme est d'ores et déjà une tradition chez Hankook. Nos ingénieurs ont su montrer qu'avec nos produits, nous sommes prêts à répondre aux nouvelles exigences du secteur des voitures de sport électriques, nous sommes ainsi parfaitement positionnés pour l'avenir".

Pour répondre aux exigences spécifiques d'un véhicule électrique comme la Porsche Taycan, les développeurs de Hankook ont également découvert un nouveau processus de vulcanisation de la bande de roulement qui garantit un équilibre absolu entre température, temps et pression. En conséquence, le pneumatique VE Ventus S1 evo 3 atteint une durabilité supérieure de 30 % à celle d'une bande de roulement standard. La résistance à l'abrasion a été améliorée de 5 % par rapport au modèle classique, tandis que la résistance au roulement est en hausse de 13 % dans l'ensemble.

Publié dans Marché

Le spécialiste des pneumatiques en ligne enregistre une croissance de ses ventes sur le segment PL de 50 % sur les douze derniers mois. Un marché qu’il entend continuer de développer.

 

Alors que le marché des pneumatiques poids lourds a connu une hausse de 1,7 % en 2019, le pure player suit la même tendance ! Ce dernier a connu une croissance de ses ventes de pneumatiques poids lourds de 50 % lors des douze derniers mois.

Les marques premium en tête

Des performances qui s’expliquent notamment par une offre de plus en plus importante. Son panel comprend aujourd’hui une quinzaine de références dont Bridgestone, Continental, Dunlop, Firestone, Goodyear, GT Radial, Hankook, Michelin, Pirelli, ou encore Riken.

Et ce sont principalement les marques premium qui se distinguent. Ainsi, 29 % des ventes ont été réalisées sur la marque Hankook et 22 % sur Michelin. Néanmoins, les pneumatiques de la marque japonaise budget Riken arrive également sur le podium, représentant 17 % des ventes.

Un confinement dynamique

La plateforme de vente en ligne a également constaté une forte demande de pneus poids lourds de mars à mai 2020 : "Pendant le confinement, de nombreux professionnels ont rencontré des difficultés d'approvisionnement, ce qui a provoqué des ruptures de stock sur le marché. En cette période exceptionnelle, Pneumaclic s'est posé en solution de dépannage efficace", souligne Delphine Bonnet, responsable opérationnel de Pneumaclic.

Des résultats qui confortent le pure player dans sa stratégie de développement de son offre : "Nous n'avons cessé d'améliorer notre prestation depuis le lancement de Pneumaclic. L'élargissement de notre panel de marques et notre positionnement en tant que solution de dépannage se sont avérés efficaces pour accroître nos ventes. Nous souhaitons poursuivre cette ambition afin d'être un acteur incontournable de la vente en ligne BtoB de pneumatiques", conclut Lionel Haberlé, directeur général de Pneumaclic.

Publié dans Distribution
vendredi, 03 juillet 2020 07:29

Hankook prochain fournisseur de la FE

 

A partir de la saison 2022 et de l'arrivée des monoplaces électriques de troisième génération, la Formula E ne sera plus équipée de pneumatiques Michelin. Le tricolore, qui l'accompagnait depuis son lancement en 2014, sera remplacé par Hankook.

 

Suite à un appel d'offres lancé récemment, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a choisi de confier à Hankook le soin d'équiper en pneumatiques le paddock de la Formula E. Une arrivée qui n'interviendra qu'à partir de 2022 et du lancement des monoplaces électriques de troisième génération. "Notre entreprise est en adéquation avec l’engagement de la Formula E en faveur d’une croissance durable et nous sommes ravis d'être leur partenaire Gen3 dans cette aventure", déclare Sooil Lee, président et directeur d'exploitation de Hankook Tire & Technology.

Cette nouvelle constitue un petit bouleversement pour la discipline puisque celle-ci est soutenu depuis le départ, du développement des premières voitures au lancement officiel de la première saison en 2014, par Michelin. Dans un communiqué, le manufacturier clermontois a partagé sa fierté "d’avoir participé activement au succès de cette nouvelle discipline".

D'autres objectifs pour Michelin

"Nous avons contribué à la réussite de la discipline, qui compte aujourd’hui sur l’engagement de dix constructeurs automobile", ajoute Matthieu Bonardel, directeur de Michelin Motorsport. Le groupe tricolore reste parallèlement pleinement engagé en Endurance, avec notamment l'ambition de faire émerger l'hydrogène dans cette discipline, ainsi qu'en MotoE, l'équivalent zéro émission de la Moto GP.

Stoppé pour cause de coronavirus après avoir disputé cinq manches, le paddock de la Formula E se retrouvera à Berlin, entre les 5 et 13 août 2020, pour terminer la saison dans une configuration inédite puisque six courses seront organisées en une semaine sur l’ancien aéroport de Berlin-Tempelhof.

Publié dans Marketing
mercredi, 11 mars 2020 14:19

La marque Laufenn fait peau neuve

Le groupe Hankook Tire renouvelle son offre d'entrée de gamme avec deux nouveaux pneumatiques été Laufenn destinés aux véhicules légers et aux SUV.

 

Cinq ans après son lancement en Europe, Laufenn s'offre une nouvelle jeunesse avec la commercialisation de deux nouveaux modèles été. La marque budget du groupe Hankook Tire présente les références S FIT EQ+ pour véhicules légers et G FIT EQ+ pour SUV, disponibles dans les principales dimensions du marché. Ces innovations s'adressent en particulier à une clientèle recherchant de la qualité au meilleur prix.

Le Laufenn S FIT EQ+ est conçu avec une sculpture Hydro-Flow optimisée et composée de quatre rainures principales droites permettant de prévenir efficacement l'aquaplaning. De plus, l'utilisation d'un composé de silice haut de gamme de deuxième génération permet de réduire considérablement la distance de freinage, en particulier sur les routes mouillées.

Les principales dimensions disponibles

Le Laufenn G FIT EQ+, comme la génération précédente, a été développé avec une sculpture à quatre rainures offrant également un confort de conduite souple et agréable dans de nombreuses conditions de route. Les rainures de la bande de roulement aux profondeurs variables permettent une évacuation rapide de l'eau, ces dernières associées avec les lamelles fixées aux blocs de l'épaulement interne améliorent l'adhérence sur sol mouillé.

Le premier nommé est disponible en 51 dimensions allant de 15 à 20 pouces avec des largeurs de bande de roulement de 185 à 275 mm alors que le second s'appuie sur un portefeuille de 40 tailles allant de 13 à 17 pouces avec des largeurs de bande de roulement de 135 à 235 mm.

Publié dans Marché

Le spécialiste de la vente en ligne de pneumatiques annonce une forte croissance des quatre saisons en 2019. Ces derniers, très populaires dans les régions peu enneigées, ont représenté ainsi 14 % de ses ventes.

 

En hausse de trois points en 2019, les ventes de pneus quatre saisons ne cessent de croître chez Pneumaclic. Elles ont atteint 14 % de ses ventes l’année dernière. Les quatre saisons sont principalement distribués en Ile-de-France et en Normandie, régions rarement enneigées. Un maillage du territoire qui s’explique notamment par leurs bonnes performances d’adhérence sur les sols secs et mouillés, dans des conditions hivernales clémentes. Ainsi, le pneumaticien souligne que "les pneus quatre saisons peuvent être exploités toute l’année et évitent les contraintes de stockage pour les utilisateurs".

Les marques premium font envie

La majeure partie des ventes de quatre saisons (81 %) se destinent à des véhicules de tourisme même si le pneumaticien note une forte progression des ventes de pneus quatre saisons sur les 4x4 (+5 points), en adéquation avec la croissance du nombre de SUV qui représentent aujourd’hui 38 % du marché. Et selon le spécialiste, ce sont principalement les marques premium qui captent près de la moitié des ventes toutes saisons avec notamment les marques Michelin, Kleber, Hankook, Bridgestone et Goodyear.

Néanmoins le spécialiste de la vente en ligne tient à rappeler que les pneus quatre saisons ne peuvent se substituer aux pneus hiver dans les zones froides. "Bien que nos clients soient des professionnels du pneumatique, nous leur rappelons régulièrement que seuls des pneus hiver apportent une adhérence suffisante sur des routes d'hiver et ce, dès que les températures passent sous la barre des 7°C. Un pneu quatre saisons ne pourra jamais remplacer un pneu hiver.C'est aussi notre rôle d'apporter nos conseils et de garantir un service client de qualité", a notamment déclaré Lionel Harbelé, directeur général de Pneumaclic.

 

 

Publié dans Distribution
jeudi, 27 février 2020 07:55

Une année 2019 en demi-teinte pour Hankook

Si le manufacturier a vu ses ventes progresser lors du dernier exercice, portées par les montes en 18 pouces et plus, son bénéfice d'exploitation a souffert d'un marché instable.

 

Après Michelin, plutôt heureux, et Bridgestone, clairement déçu, Hankook Tire vient de publier à son tour son bilan financier annuel. Et celui-ci s'avère pour le moins mitigé. Le manufacturier sud-coréen a généré un chiffre d'affaires de 6 896 milliards de wons (5,9 milliards d'euros), en hausse de 1,5 % sur un an, grâce à l'apport substantiel des montes de grandes tailles qui profitent de la croissance mondiale du segment des SUV.

Poussées par les technologies de pointe, les ventes de pneumatiques 18 pouces et plus ont représenté 55,4 % des ventes totales du groupe, soit une hausse d'environ 3,1 % en glissement annuel, renforçant ainsi l’image de marque premium de Hankook. Plus particulièrement, la proportion des ventes de pneumatiques haut de gamme a augmenté en Chine, entraînant une croissance plus stable sur le marché des pneus de remplacement.

Optimisme pour 2020

Mais le résultat 2019 a aussi pâtit de l’intensification de la concurrence sur le marché mondial des pneumatiques en raison d’un ralentissement de la demande du marché automobile et de l'incertitude résultant des différends commerciaux au niveau mondial. Cela a eu pour conséquence une baisse du bénéfice d'exploitation qui s'est élevé à 542,9 milliards de wons (465,7 millions d'euros), soit 22,8 % de moins qu'en 2018.

Pour 2020, Hankook Tire table sur un chiffre d'affaires de 7 200 milliards de wons grâce à une stratégie toujours davantage portée par le haut de gamme.

Publié dans Industrie

Selon le dernier relevé quadrimestriel de Tyre24, les pneus hiver les plus vendus sur sa plateforme sont ceux de Hankook. Le manufacturier coréen devance Michelin et Nokian.

 

La plateforme de ventes de pneumatiques aux professionnels présente les résultats de son dernier relevé saisonnier. Réalisé entre le 1er septembre et le 31 décembre 2019, celui-ci montre que ses clients se sont majoritairement tournées vers la marque Hankook pour leur équipement en pneus hiver. Le manufacturier coréen devance Michelin, Nokian, Kleber et Bridgestone.

Autres conclusions de cette étude, parmi les dimensions de pneus les plus fréquemment demandées sur la plateforme au cours des premiers mois de la saison hivernale figuraient les ​205/55 R16, 185/65 R15 et 195/65 R15. ​

Enfin, la progression des montes toutes saisons s'est confirmée à cette occasion puisque leurpart s'est élevée à 29 % contre 25 % sur la même période 2018.

Publié dans Marché
mardi, 17 décembre 2019 07:22

Hankook équipe la nouvelle Audi SQ8

Le manufacturier coréen a été choisi par Audi pour équiper en première monte son nouveau modèle sportif, le SQ8 TDI, avec des enveloppes ultra-hautes performances Ventus S1 evo 3 SUV.

 

Après le succès lié à l'équipement d'origine de l'Audi Q8, la firme d'Ingolstadt (Allemagne) s'est une nouvelle fois tournée vers Hankook pour chausser en première monte son dernier modèle. La nouvelle Audi SQ8 TDI souligne en particulier la sportivité de la série Q8 : un moteur de 435 ch avec transmission intégrale permanente Quattro, un couple maximal de 900 Newton-mètre et une accélération du véhicule de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes.

Complété par un modèle hiver

Deux modèles du manufacturier coréen ont été sélectionnés pour le SUV : le pneumatique ultra-hautes performances été Ventus S1 evo 3 SUV et le pneumatique hiver Winter i * cept evo 2 SUV, respectivement en 285/45 R21 113 Y XL et V XL. Une nouvelle dimension de pneumatique été en 22 pouces (Hankook Ventus S1 evo 3 SUV 285/40 R22) est à venir.

"La conception du pneumatique était un aspect essentiel du processus de développement. Comme pour l’Audi Q8, le modèle SQ8 TDI, en tant que grand SUV, supporte une charge de véhicule plus grande et qui, associée aux vitesses élevées possibles, rend la notion de durabilité du pneumatique particulièrement importante. De plus, nous avons porté une attention toute particulière au comportement du véhicule, que ce soit sur sol sec ou humide", précise Klaus Krause, ingénieur chez Hankook et responsable du centre européen de R&D.

Des technologies de pointe

Notons que le Ventus S1 evo 3 est fabriqué avec un matériau spécial en nylon dans la zone de flanc, augmentant ainsi la résistance de cette dernière. La double nappe carcasse et l'utilisation d'un matériau composite à base d'aramide permettent de réduire jusqu'à 60 % la déformation indésirable de la circonférence de roulement à des vitesses élevées ou très élevées (plus de 300 km/h), par rapport aux matériaux précédemment utilisés.

Cela confère au pneumatique une tenue de route nettement meilleure et une durée de vie plus longue en raison d’une génération de chaleur beaucoup moins importante, et lui permet de rester ainsi à un niveau d’adhérence constamment élevé, et ce sur une très large plage de température. Les performances dynamiques et sportives sur sols secs et humides sont assurées par un mélange de gomme spécifique à base de résines naturelles très performantes.

Publié dans Industrie

Fidèle à Solutrans, le manufacturier présentait à Lyon deux nouveaux produits : un pneu polyvalent mixte chantier et un pneu pour bus électriques urbains. Deux atouts qui viennent soutenir une stratégie et des ambitions revues à la hausse.

 

Pour la cinquième année consécutive, Hankook France prenait part, du 19 au 23 novembre 2019, au grand rendez-vous tricolore du monde des transports. "Solutrans est un salon qui a beaucoup de valeur pour la profession et qui est incontournable pour nous", juge Xavier Antressangle, directeur poids lourd et flottes France. A Lyon, le manufacturier dévoilait cette année deux innovations. Une première lui permettant, à défaut de se démarquer, de suivre une tendance forte du marché, et une seconde le plaçant pour le coup en plein cœur des futurs enjeux du secteur.

30 % de l'activité en industriel

A l'instar des innovations présentées ces derniers mois par Goodyear, Continental ou Michelin, la mode est aux pneumatiques polyvalents. Hankook l'a bien compris et complète son offre industrielle avec la présentation de la gamme mixte chantier transport SmartWorks, avec les profils AM11 pour essieu directeur, DM11 pour essieu moteur et TM11 pour essieu remorque et semi-remorque. Un véritable produit de compromis, initialement attendu pour 2017, qui va permettre au groupe coréen de répondre "à une attente des clients". Sa commercialisation débutera en janvier 2020.

Dans une tout autre approche et avec des perspectives volumétriques bien différentes, Hankook dévoilait également à Lyon le SmartCity AU04+, soit une gamme pour bus électriques urbains. Partis d'une feuille blanche (là où certains manufacturiers prennent pour base de travail leur gamme utilitaire), les concepteurs ont développé ce produit dans le cadre d'un partenariat avec Mercedes, pour le marché allemand. Cette innovation se distingue par sa très faible résistance au roulement et ses performances de freinage sur sol mouillé.

Nouvelle approche commerciale

Ces deux nouveautés soutiendront assurément la nouvelle feuille de route d'Hankook France sur le segment industriel. Si le groupe jouit d'une très belle notoriété, porté par sa communication VL, celui-ci souhaite voir plus grand sur un marché du transport "encore très lié au TCO et où le bouche-à-oreille a beaucoup de puissance", note Xavier Antressangle. Aujourd'hui, 30 % de l'activité du groupe est réalisée en industriel alors que 90 % de ce total est porté par les gammes chantiers et, de plus en plus, par les gammes régionales. Mais l'ambition est ailleurs.

Si l'efficacité de la petite force commerciale du manufacturier dans l'Hexagone, avec seulement 11 éléments, est indéniable, celui-ci entend jouer sur d'autres leviers pour poursuivre son expansion. S'il s'y était jusqu'ici toujours refusé préférant avancer exclusivement avec l'appui de ses revendeurs, Xavier Antressangle confirme vouloir à présent négocier avec des acteurs nationaux. "Les grandes régies nationales traitent directement avec les manufacturiers et non les revendeurs. Pour grandir et obtenir des contrats d'envergures, il faut que l'on change de philosophie", conclut le responsable.

Publié dans Marché

Grâce à un renforcement de ses gammes et la croissance soutenue des pneus de 17 pouces ou plus, le manufacturier coréen enregistre un troisième trimestre en hausse de 2,6 %.

 

Hankook a réalisé trois derniers mois positifs. Selon son dernier bilan financier trimestriel, le manufacturier coréen enregistre un chiffre d'affaires de 1,381 milliard d'euros, en hausse de 2,6 % sur un an, et un bénéfice d'exploitation de 135,6 millions d'euros. L'activité du groupe a été portée, comme depuis de nombreux mois, par la croissance des pneumatiques de plus de 17 pouces. Ce segment représente 55 % de ses ventes tourisme (+3 %).

Le manufacturier note que "l’augmentation régulière des ventes de pneumatiques UHP sur les marchés principaux tels que la Corée, l’Europe, l’Amérique du Nord et la Chine a permis de renforcer l’image de marque premium de Hankook".

Concurrence accrue sur le marché des pneumatiques

Face à la demande croissante sur le marché mondial des SUV, le groupe élargit sa gamme dédiée, avec des innovations en première monte pour la troisième génération du Porsche Cayenne ainsi que pour la nouvelle Audi Q8 et le nouveau Ford Explorer.

Hankook note par ailleurs que le ralentissement de l'industrie automobile mondial a "intensifié la concurrence sur le marché des pneumatiques". Un phénomène qui affecte "l’offre de pneumatiques en première monte mais aussi la demande de pneumatiques de remplacement sur les principaux marchés".

Publié dans Industrie
Page 1 sur 8

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter