Pneumatique - Le site
Bridgestone est déjà coactionnaire de la start-up Xee. Bridgestone est déjà coactionnaire de la start-up Xee.
jeudi, 17 janvier 2019 12:09

Bridgestone EMEA met en place un plan dédié aux start-up

La branche EMEA du manufacturier japonais a acté, le 17 janvier dernier, son entrée chez Iris Capital. Une opération qui lui ouvre la porte sur l'écosystème des start-up de la mobilité en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Des investissements sont à prévoir.

 

Bridgestone lance une offensive sur le secteur des start-up. Et pour structurer cette stratégie, la branche EMEA du manufacturier japonais a rejoint le fonds de capital-risque, Iris Capital, depuis le 17 janvier 2019. Le fabricant de pneumatique va ainsi retrouver Valeo, Orange et Publicis, déjà partenaires du fonds d'investissement, qui est actuellement en cours d'une levée dont le montant final va assurément dépasser la barre des 250 millions d'euros, à la clôture en juin prochain.

Le montant du ticket d'entrée de Bridgestone n'a pas été communiqué, cependant "il s'agit d'un investissement assez important", a confié au Journal de l'Automobile, Laurent Dartoux, le directeur du marketing et de la stratégie de Bridgestone EMEA. Le groupe japonais entend ainsi donner un coup d'accélérateur à sa stratégie d'ouverture à la digitalisation. "Nous nous appuyons sur Iris Capital car il n'est pas aisé de comprendre à la perfection un univers qui voit apparaitre plus de 2 000 nouvelles start-up attachées à la mobilité, chaque année", argue-t-il.

Des partenariats plus que des acquisitions

Rien de surprenant dans l'absolu car le chantier a été ouvert depuis plusieurs années chez Bridgestone, dans une volonté de "devenir un leader de la maîtrise de la donnée en provenance du véhicule", selon Laurent Dartoux. Les visiteurs du dernier Mondial de l'Automobile ont pu en apprécier les premières concrétisations, à l'instar de Bridgestone Connect, la solution de récupération de données télématiques et d'état de santé des organes de la voiture créée avec Xee, start-up dans laquelle le manufacturier a investi, il y a bientôt deux ans.

Toutes les évolutions du véhicule intéressent Bridgestone, qu'il soit connecté, électrifié, partagé ou autonome. Le groupe va confier à Iris Capital la charge de l'identification des opportunités. "Nous sommes à la recherche de projets prêts à être concrétisés, liste comme seule condition Laurent Dartoux. Nous nous autorisons à travailler avec des start-up d'Europe, d'Afrique ou du Moyen-Orient. La qualité du service et la solidité du modèle économique présideront à nos choix". Préférant un mécanisme de partenariats qui octroient de l'autonomie, Bridgestone se dit davantage à la recherche d'investissement à effectuer, plus que des acquisitions de jeunes pousses.

700M€ d'investissement gérés par Iris Capital

Chez Iris Capital, on se félicite de ce recrutement au sein de son fonds multicorporate, imaginé en 2012 et relancé en 2017, peu avant l'entrée de Valeo, en juin de la même année. "Beaucoup de grands groupes mettent en place des stratégies en propre, d'autres optent pour une approche double, qui impliquent la contribution d'un tiers comme Iris Capital, explique Emmanuelle Flahault-Franc, directrice de la communication du fonds de capital-risque créé en 1986. C'est le cas de Valeo".

A ce jour, Iris Capital gère 700 millions d'euros d'investissement. Son volant d'activité se divise en trois tiers, avec 17 start-up en France, autant en Allemagne et autant dans le reste du monde. Pour Emmanuelle Flahault-Franc, il y a fort à parier que Bridgestone portera son attention sur les entreprises germaniques. Dans son histoire, le fonds a permis à quelques références sectorielles de sortir de l'ombre. Il y a eu Mojio et ses boitiers connectés et en ce moment, elle fait émerger Careem, l'alter ego d'Uber au Moyen-Orient et en Afrique. On retiendra surtout Mister-Auto qui ensuite été revendu à PSA. Le manufacturier japonais pourrait donc se retrouver sur la piste d'une pépite.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter