Pneumatique - Le site
jeudi, 01 février 2018 09:18

Point S veut atteindre les 5 000 centres dans le monde

Après une année 2017 record, que ce soit en termes d'activité commerciale, d'ouvertures ou de développement, l'enseigne Point S entend désormais aller encore plus en optimisant son maillage, en France comme à l'international.

 

A l'heure où l'enseigne affiche une reconnaissance record (taux de notoriété assistée évalué à 81% contre 78% en 2016), Point S avance bon train et rien ne semble entraver sa marche en avant. 2017 restera ainsi comme une année historique pour le réseau lyonnais. En termes de performances commerciales, tout d'abord, avec des résultats supérieurs au marché aussi bien en pneumatiques (TC4 : marché à -1%, Point S à +3,6% ; industriel : +2,5%/+19% ; agricole : +6%/+17%) qu'en services (pièces : marché à -2%, Point S à +12% ; vidange : 0%/+16% ; entretien auto : -2%/+9%). 

Côté maillage ensuite, le dernier exercice restera comme celui au cours duquel Point S a franchi le cap aussi symbolique que significatif des 500 centres dans l'Hexagone. Au total, l'enseigne a ouvert 46 nouveaux points de vente, dont 13 issus de l'investissement de ses propres adhérents, et a bouclé l'année avec 520 implantations. S'il admet qu'il ne s'agit là que d'un élément de comparaison parmi d'autres, Christophe Rollet, directeur général de Point S Group, explique que "le maillage reste une notion très importante. C'est ce qui qualifie le poids d'un réseau".

Être présent dans 50 pays

Pour le dirigeant, ce développement géographique dépasse d'ailleurs largement les frontières françaises. 2017 aura ainsi permis à l'enseigne de confirmer ses ambitions internationales avec 200 ouvertures, la découverte de trois nouveaux marchés (Inde, Malaisie et Djibouti) et le renforcement de ses positions en Amérique du Nord. Un continent découvert il y a seulement trois ans et où Point S espère devenir d'ici fin 2020 le troisième plus grand réseau de distributeurs indépendants. Au global, le groupe compte 3600 centres répartis dans 33 pays.

Pas feu fière de ce beau bilan, la direction de l'enseigne espère voir encore plus grand. Si Christophe Rollet indique vouloir "consolider ces records tout en continuant de se focaliser sur la qualité", celui-ci a dressé une ambitieuse feuille de route. En France, Point S souhaite atteindre les 550 centres d'ici la fin de l'année, un objectif à première vue largement tenable compte tenu des multiples ouvertures réalisées ne serait-ce qu'en janvier, tandis qu'à l'international le cap des 5000 implantations est visé avec la volonté d'être présent dans une cinquantaine de pays.

Accord majeur en Allemagne

Et le réseau continuera de se montrer exigeant. "Nous avons régulièrement des sollicitations émanant de professionnels que nous déclinons car notre stratégie est claire : lorsque Point S découvre un nouveau marché, l'objectif consiste à atteindre rapidement un minimum de 5% de part de marché", étaye Christophe Rollet. En attendant, l'enseigne vient de réaliser un joli coup. Celle-ci vient de convaincre le réseau allemand Pit Stop (ex-Speedy) de le rejoindre.

A l'instar de l'accord passé avec Siligom portant sur la création de Viasso, Point S (qui est implanté outre-Rhin depuis de nombreuses années avec 480 centres à date) et Pit Stop optimiseront de cette façon leurs activités achats et BtoB, tandis que le réseau de garage Auto Meister (également détenu par le tricolore) est lui aussi intégré à cette alliance qui rassemble ainsi pas moins de 870 points de vente. 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement