Pneumatique - Le site
A terme, le pneu pourrait représenter 10 % du CA d'Oscaro. A terme, le pneu pourrait représenter 10 % du CA d'Oscaro.
mardi, 10 mars 2020 15:21

Les ambitions pneumatiques d'Oscaro

Remis en selle par son nouvel actionnaire, le pionnier de la pièce détachée sur Internet retrouve des couleurs et de l'ambition. Le pneumatique concentre notamment son attention alors que celle-ci pourrait représenter 10 % de son activité à terme.

 

Le chiffre d'affaires d'environ 300 millions d'euros n'aura pas permis à Oscaro de présenter un bilan 2019 positif. Tout sauf une surprise pour une société qui a rencontré de nombreuses difficultés ces dernières années avant d'être repris par PHE (Autodis Group). En léger recul sur l'année, ce résultat cache en réalité "une croissance à deux chiffres" sur le dernier quadrimestre, que Jan Löning analyse comme le signe d'une dynamique retrouvée. Un constat d'autant plus juste que d'autres indicateurs, bien plus parlant, s'affichent eux-aussi en amélioration.

Ainsi, comme le détail le directeur général, Oscaro a redressé la barre tant sur le plan des appels entrants captés, d'ordre de 95 % actuellement contre 60 % pendant les heures sombres du pureplayer, que de la satisfaction clients avec un NPS (Net Promoter Score) de 40 contre 10 il y a encore quelques mois ! Autre enjeu de taille, le taux de retour de 5 % s'avère lui aussi très bon.

Un moteur de recherche spécifique

"Aujourd'hui, nous avons une démarche beaucoup plus réaliste. On dit ce qu'on veut faire et on fait ce qu'on dit, ajoute Jan Löning. Les clients ne s'y trompent. Ils trouvent la pièce qu'ils cherchent, ils sont soutenus par notre équipe de 180 téléconseillers, et la promesse qu'on leur fait est tenue. Tout ceci permet de concrétiser une visite en véritable acte d'achat". S'il y a bien une chose qui n'a pas changé, c'est justement la qualité de l'offre proposée par Oscaro. Ce catalogue, que le dirigeant décrit telle "une pépite", reste au cœur du dispositif maison. Grâce à l'arrivée de PHE, il a été enrichit avec l'appui des fournisseurs d'Autodistribution et de conditions d'achats renforcées.

Cette année, celui-ci sera encore développé avec un focus porté sur l'offre pneumatique. Dix-huit mois après s'être lancé sur ce marché et bien que Jan Löning affirmait en milieu d'année dernière ne pas en faire une priorité, Oscaro a décidé d'accélérer sur ce sujet. Premier point : un renforcement du moteur de recherches. Si la plaque d'immatriculation constitue la principale porte d'entrée pour trouver une pièce, il en est tout autre pour le pneumatique.

De grandes ambitions

L'espace dédié comprendra donc, à partir de début avril, un second moteur de recherches par marque, largeur, hauteur, diamètre, charge et vitesse des enveloppes. Le catalogue sera lui aussi étoffé avec l'appui d'un distributeur néerlandais alors que le positionnement tarifaire se voudra agressif. De cette façon, Oscaro espère à moyen terme réaliser entre 5 et 10 % de son activité grâce au pneu (1 % à date).

Autre projet crucial, l'internationalisation de la société. Annoncé à l'automne, ce développement est désormais ficelé. Après l'Espagne, le Portugal et la Belgique, deux autres pays seront explorés cette année. L'ensemble du Benelux est une option, tout comme l'Allemagne et l'Italie mais la direction réfléchit encore à la bonne stratégie à adopter dans un contexte rendu incertain par l'épidémie de covid-19. Quoi qu'il en soit, l'avenir d'Oscaro s'écrit désormais clairement à l'étranger. Si 10 % du CA est actuellement réalisé en dehors de nos frontières, l'ambition est de grimper à moyen terme à 30 %.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter