Pneumatique - Le site
Dans l'atelier, les mécaniciens ne se croisent plus. Dans l'atelier, les mécaniciens ne se croisent plus.
lundi, 04 mai 2020 08:00

Face au coronavirus, Speedy minimise les contacts

Dans le contexte sanitaire actuel, l'enseigne de réparation rapide adopte une nouvelle organisation. Alors que son activité redémarre progressivement, Speedy limite au maximum les contacts lors du parcours client.

 

La levée du confinement est désormais actée. Une reprise progressive débutera le 11 mai 2020 et tout le secteur économique se met, d'ores et déjà, en marche pour être prêt à cette date. Chez Speedy, la réouverture du réseau se fait au fil des semaines et le nombre de sites accueillant du public ne cesse de croître : ils étaient 140 au début de la crise et l’enseigne en compte désormais plus de 220 aujourd’hui. En parallèle, le réseau de réparation rapide s’est organisé pour maintenir ses activités tout en s’adaptant aux règles sanitaires.

"Diluer le flux et éviter les contacts"

Le parcours client ainsi été aménagé pour minimiser les contacts. Sur le site web, les automobilistes sont vivement incités à prendre rendez-vous via une permanence téléphonique. A leur arrivée, il leur est demandé de laisser leur véhicule à l’extérieur du garage, sans effet personnel dans le coffre ou l’habitacle. "Nous pouvons ainsi diluer le flux et éviter les contacts. Nous demandons aux clients d’envoyer leurs papiers pour limiter les interactions. Le rendez-vous simplifie aussi le travail de l’atelier qui peut préparer la prestation et commander la pièce en amont", explique Romain Vancappel, directeur marketing de l’enseigne de Speedy.

Dans les points de vente, la réception client a également été revue : des parois de protection en plexiglas sont déployées sur les comptoirs tandis que des files d’attente respectant la distanciation réglementaire sont matérialisées au sol par des bandes de ruban adhésif. Quant aux distributeurs de boissons, ils ont été mis au chômage en attendant la fin de l’épidémie. De leur côté, les équipes ont été munies de kits de nettoyage, casquettes-visières, gels hydroalcooliques et produits désinfectants. "L’acquisition de masques de protection a suscité quelques problèmes puisque nos premières commandes ont été bloquées. Mais le problème est en passe d’être réglé", indique Romain Vancappel.

Des postes de travail individualisés

Dans l’atelier, l’heure est aussi à la réorganisation. Outre un nettoyage systématique des outils, équipements et tenues, Speedy exige désormais que ses productifs disposent d’un poste de travail individuel. Les espaces de travail sont donc spécifiques pour éviter aux mécaniciens de se croiser. "Ce sont des changements qui n’ont pas été simples à appréhender au départ car cette méthode de travail ne correspond pas aux habitudes des centres. Mais les directeurs régionaux ont assuré une coordination rapide de ces décisions au niveau local", conclut Romain Vancappel.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter