Pneumatique - Le site
Otop compte 53 centres dans l'Hexagone. Otop compte 53 centres dans l'Hexagone.
lundi, 24 août 2020 11:00

Point S se renforce avec la reprise d'Otop

L'enseigne lyonnaise met la main sur le réseau Otop. Avec l'association des concessionnaires de ce dernier, Point S a acté la reprise des 53 centres de service ainsi que d'une partie du personnel du siège.

 

Nouveau développement pour Point S. Quelques semaines après avoir repris l'enseigne Pneu à bas prix, le réseau lyonnais a récidivé en faisait de même avec Otop. Le Tribunal de commerce de Paris a accepté, le 28 juillet dernier, l’offre de reprise proposée par Point S et l’association des concessionnaires du réseau. L’opération prévoit la reprise de la plateforme web et de ses 53 centres de service, ainsi qu’une partie du personnel du siège. La nouvelle société créée à l’issue de ce rachat sera détenue à 90 % par Point S et à 10 % par les concessionnaires Otop.

Stratégie de diversification

Ces derniers ont d’ailleurs exprimé, par la voie de leur président Stéphane Le Mounier, leur satisfaction : "Nous sommes très satisfaits de la décision du tribunal. Le concept Otop est sauvé. Nous allons pouvoir nous redresser grâce à l’appui d’une enseigne forte et mondiale avec laquelle nous partageons les mêmes valeurs. Surtout, nous sommes soulagés de sauvegarder plus de 130 emplois qui étaient en péril". Pour mémoire, Otop, fragilisé par la crise sanitaire, n’avait pas pu reprendre son activité à l'issue de la période de confinement et avait dû être placé en redressement judiciaire.

Selon nos informations, de nombreux candidats s’étaient intéressés à l’acquisition du réseau de distribution de pièces créé par Newdis en 2017. Mais l’enseigne dirigée par Christophe Rollet a finalement été la seule se positionner sur ce dossier. Si l’opération peut surprendre puisque la centrale lyonnaise n’avait jamais mis un pied sur le marché de la distribution de pièces, ce rachat s’inscrit malgré tout dans le cadre de sa stratégie de diversification d’activité menée depuis déjà plusieurs années.

100 centres espérés d'ici 2022

"La reprise d’Otop est pour Point S un développement stratégique qui ouvre une opportunité d’activité complémentaire et de nouveaux services à nos adhérents comme à d’autres professionnels. C’est une opportunité de marché, qui marque le poids de notre groupe sur les outils digitaux de demain. Cet investissement ne remet pas en cause nos partenariats actuels avec les plus grands acteurs du secteur. Et nous sommes forcément satisfaits de participer à sauver plus de 130 emplois directs et indirects en cette période de crise économique", confirme Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Le directeur général de Point S ne s’en cache pas, il entend désormais poursuivre et porter les ambitions affichées par Franck Millet et ses associés lors du lancement d’Otop. Premier objectif : atteindre d’ici à 2022 plus de 100 concessions sur le territoire français puis, développer le concept à l’international.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter