Pneumatique - Le site
mardi, 15 décembre 2015 08:57

Dossier Pep Boys : Bridgestone reprend la main

Face à la manoeuvre de Carl Icahn, Bridgestone a revu son offre à la hausse pour prendre le contrôle du distributeur Pep Boys.

Bridgestone a ainsi décidé d'élever à "15,5 dollars par action le prix d'achat qu'il avait précédemment proposé, ce qui porte le montant total, frais divers compris, à 863 millions de dollars, soit 28 millions de plus qu'avant", précise le groupe dans un communiqué officiel.

Le manufacturier japonais était entré fin octobre en négociations exclusives avec le revendeur américain de pneus, freins, huiles et accessoires divers pour le racheter au prix de 15 dollars par action, mais l'homme d'affaires Carl Icahn, qui détient déjà 12,1% de Pep Boys, avait fait monter les enchères via une contre-offre à 15,5 dollars par action, qui avait été jugée globalement "supérieure".

L'alignement sur le même prix de Bridgestone le replace en tête et l'offre concurrente de Carl Icahn "n'est plus prioritaire", selon la direction de Pep Boys. "L'offre publique d'achat des titres sera valide jusqu'au 4 janvier à 17 heures (heure de New York)", précise encore un porte-parole de Bridgestone. Elle pourrait cependant être prolongée.

Rappelons qu'avec le rachat de Pep Boys, qui réunit quelque 800 points de vente aux Etats-Unis, Bridgestone compte renforcer son maillage dans le pays. Son réseau américain BSRO comprend 2200 points de vente, vendant pneus et autres équipements, sous les enseignes Firestone Complete Auto Care, Tires Plus, Hibdon Tires Plus et Wheel Works. Tous revendeurs compris, il s'appuie sur environ 5000 points de vente.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter