Pneumatique - Le site

L'enseigne de centres autos annonce l'ouverture de deux nouveaux centres dans les départements du Rhône et de l'Ardèche. Point commun, ces centres ont vu le jour grâce à l'investissement d'adhérents Point S.

 

Pas de répit dans le développement de Point S. Alors que l'été bat son plein, l'enseigne lyonnaise enregistre l'arrivée de deux nouveaux points de vente. De bon augure alors que celle-ci ambitionne d'atteindre les 580 centres, dans l'Hexagone, d'ici la fin de l'année. Ces deux sites se trouvent en Auvergne Rhône-Alpes et portent à 68 le nombre total d'implantations dans la région.

Autre satisfaction pour Point S, ces ouvertures sont le fruit d'adhérents actuels et non de nouveaux, preuve de leur attachement à l'enseigne. Situé dans le Rhône, à Amplepuis, le premier des deux est géré par Nicolas Meunier. Déjà à la tête d'un Point S Industriel à Beynost, dans l'Ain, le chef d'entreprise a souhaité étendre sa zone de chalandise avec un Point S Entretien Rapide. Quatre salariés animent ce nouveau centre.

Un peu plus au sud, c'est à Annonay, en Ardèche, que Point S est désormais représenté. Quatre ans après avoir ouvert leur premier centre aux côtés de l'enseigne à Davézieux, Thierry Boudjema et Julien Sasollat souhaitaient développer leur société. Leur Point S Entretien Rapide est situé en plein cœur de la ville. Les deux gérants recrutent actuellement un nouveau mécanicien à Annonay.

Ils accueillent, dans leur atelier de 500 m², les véhicules des particuliers, mais aussi les camping-cars, pour de l'entretien auto et de la mécanique rapide. Douze salariés travaillent actuellement dans les deux centres tandis que les gérants, à l'affut de nouvelles opportunités, dédieront bientôt une baie de leur centre de Davézieux au nouveau concept Point S Glass.

Publié dans Marché

Pour faciliter la vie des automobilistes, l'enseigne Point S déploie une campagne de communication pour rouler sans stress associée à des offres commerciales pour l'achat de pneus et des check-up du véhicule.

 

Les vacances d'été 2019 sont lancées. Après deux week-ends de grands départs, Point S entend aider les automobilistes à rouler sans stress, comme le prône sans fameux slogan, avec ses conseils d'expert. Contrôler l'usure et de la pression des pneumatiques, nettoyer le pare-brise, faire le plein de lave-glace et, d'une manière générale, contrôler tous les liquides ou encore vérifier le bon fonctionnement des feux d'éclairage constituent des points essentiels.

Cette campagne de communication s'accompagne également d'une opération commerciale. Jusqu'au 27 juillet, les 550 centres de l'enseigne proposent un "check-up été" du véhicule à moitié prix. Pour 19,90€ au lieu de 40€, 25 points de contrôle (amortisseurs, géométrie, échappement, niveau d'huile...), 4 mises à niveau, la pression des pneus et le contrôle de la batterie et de la climatisation sont ainsi proposés.

En parallèle, Point S renforce également son offre "Point S Eco" avec le décalaminage moteur à partir de 59€ seulement. Le moteur est nettoyé par injection d'hydrogène, sans additif chimique. Les vacanciers réalisent des économies sur leur consommation de carburant et roulent de façon plus écologique. Pour compléter son dispositif, l'enseigne lyonnaise lance également une opération pneumatique.

Du 17 au 27 juillet, jusqu'à 100€ sont remboursés et une vidange est offerte pour l'achat de 4 pneus Bridgestone. Cette campagne promotionnelle est relayée au niveau national sur les médias télévisuels et radios à forte audience ainsi que sur les supports digitaux de Point S (site internet et Facebook). Au niveau local, les affiches sont déployées sous forme de PLV et sur les écrans des Point S TV, installées dans les centres.

Publié dans Marketing
lundi, 24 juin 2019 07:51

Point S s'attaque au vitrage

L'enseigne de centres autos entame sa diversification en se lançant sur le marché très porteur du vitrage. Avec Point S Glass, le réseau entend devenir le deuxième acteur national d'ici 2022.

 

C'est dans le cadre de la 4e édition du Point S Forum, rendez-vous incontournable du réseau organisé jeudi dernier à Lyon et qui a encore battu de nouveaux records (environ 600 participants et 100 partenaires-exposants), que l'enseigne a présenté son dernier concept. "La bonne santé du réseau ne nous suffit pas. Nous souhaitons aller plus loin et nous nous sommes dit qu'il était peut-être temps de se diversifier, d'élargir le spectre et de capter une nouvelle clientèle", justifie en préambule Christophe Rollet, directeur général du réseau. Après Point S Entretien Rapide, Point S City, Point S Centre Auto et Point S Industriel, voici venu Point S Glass. Une nouvelle offre dédiée au vitrage.

Si la bonne santé de ce marché (+27 % entre 2012 et 2017) a incité le réseau à s'y lancer, celui-ci s'est aussi aperçu qu'une part "significative" de ses adhérents en faisait déjà soit de façon artisanale, soit avec des enseignes spécialisées. A l'instar du rapprochement Norauto-Carglass, Point S a lui aussi été démarché par ces dernières pour implanter dans ses centres des corners de leur marque. Mais compte-tenu de son maillage, de son volume de clients et de sa notoriété, le réseau a préféré entamer cette aventure seul.

Un investissement mesuré

La particularité de Point S Glass tient d'abord dans sa flexibilité. Une première option permet ainsi de la déployer dans un centre du réseau déjà existant qui devra y dédier une baie. Celui de Saint-Jean-de-Soudain (38) a servi de base test au deuxième trimestre et sera rejoint d'ici la fin de l'été par une quarantaine de sites. La seconde permet à un investisseur de se lancer dans une activité à 100 % vitrage mais sous l'enseigne Point S.

Côté investissement, là encore, l'effort se veut mesurer. En activité annexe, il en coûtera moins de 5 000 euros (matériel compris tout comme la formation, réalisée en interne) tandis que l'opération s'élève à environ 600 000 euros pour un centre dédié. Pour l'heure, et pour préserver un minimum de rentabilité, Point S entend grandir sur ce marché sans l'appui des agréments d'assurance. Une campagne de communication décalée avec des affiches humoristiques "N'ayez pas peur des nids de poules" ou encore "Attention aux dos d'ânes" va permettre de faire connaitre le concept. Les réseaux sociaux et le web en général font également partie intégrante de la stratégie.

Bientôt disponible en industriel

Derrière Carglass, large leader du marché, Point S entend se positionner au deuxième rang avec une part de marché espérée d'ici 2022 à 15 % là où une kyrielle de dauphins tournent actuellement à 8-10 %. Ce cap dépendra aussi des évolutions futures de ce concept amené à être déployé en industriel alors que, dans une logique inverse, des centres dédiés pourront à terme se développer avec une activité entretien-pneumatique plus classique.

Le déploiement de solutions d'intervention mobiles, fondamentales sur cette activité notamment vis-à-vis des grands comptes, est également envisagée. Déjà reconnu pour son dynamisme, Point S pourrai rapidement explorer d'autres horizons. "Nous sommes bien partis pour poursuivre cette diversification", conclu Christophe Rollet. La tenue d'Equip Auto, en octobre prochain, apportera peut-être de nouvelles réponses.

Publié dans Marché

L'enseigne de centres autos compte une nouvelle implantation dans le département du Rhône grâce à Taieb Attallah qui a choisi de faire confiance à Point S pour son garage.

 

Point S annonce l'ouverture de son tout premier centre dans le 8e arrondissement de Lyon. L'enseigne de centres autos, basée justement dans la capitale des Gones, était jusqu'ici uniquement représentée dans le 3e arrondissement par Auto Pneus Armanet. Depuis quelques jours, la voici présente dans le sud-est de la ville grâce à la société Automobiles Montplaisir.

A la tête d'un centre auto depuis 9 ans, Taieb Attalah a souhaité s'adosser à une enseigne nationalement reconnue et s'est donc tourné vers Point S. "Je suis ravi d'avoir rejoint le réseau Point S, très renommé, qui me permettra de former mes équipes aux dernières innovations du secteur, comme la pose de boitiers de conversion au bioéthanol, et de bénéficier de produits MDD", indique le gérant.

Son centre s'étend sur 200 m2 et possède deux baies atelier proposant des prestations multimarques pour le diagnostic, l'entretien et la réparation des véhicules des particuliers et professionnels. Une boutique de 100 m2 permet également aux clients d'acheter de nouveaux accessoires autos (essuie-glaces, porte-vélos, batteries...). Ce centre est le 9e pour l'enseigne dans le département du Rhône qui ambitionne d'en rassembler 580 en France d'ici la fin d'année.

Publié dans Marché

Selon le dernier baromètre d'Allogarage sur la satisfaction téléphonique, Point S domine la catégorie des centres autos. Club Auto Conseil et Renault sont également distingués.

 

Réalisée entre janvier et avril 2019 auprès de 7 000 automobilistes, la dernière étude d'Allogarage sur la satisfaction téléphonique des clients vis-à-vis de leur garage distingue Point S. L'enseigne lyonnaise l'emporte dans la catégorie des centres autos.

"Nous sommes très heureux d'être à nouveau à la première place de ce classement qui mesure l'accueil téléphonique. Cette belle performance vient récompenser les efforts de nos adhérents sur la qualité du service client", indique Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Ce dernier attribue ce classement au programme Qualité déployé dans ses centres depuis plusieurs mois. Celui-ci s’articule autour d’un audit effectué par les responsables de région de Point S complété par une visite et des appels mystères effectués par un organisme indépendant. En complément de ce programme, des formations spécifiques sont proposées aux adhérents qui souhaitent améliorer leur service client.

Le baromètre d'Allogarage consacre par ailleurs Club Auto Conseil, déjà premier sur la même période l'an dernier, dans la catégorie des MRA tandis que Renault domine celle des constructeurs.

Publié dans Marché

L'enseigne de centres autos et son plus fidèle adhérent viennent d'ouvrir un centre Point S Industriel à Luçon, en Vendée. Il s'agit de la sixième implantation dans le département.

 

Le réseau Point S se développe encore. L'enseigne lyonnaise compte depuis peu une nouvelle adresse en Vendée. C'est à Luçon, près de La Roche-sur-Yon, que Point S est désormais implanté grâce à l'investissement de la Sofrap. Partenaire de l'enseigne depuis sa création en 1971, le groupe dirigé par François Bayan est à la tête de 17 établissements, principalement en Bretagne et Pays-de-la-Loire, et emploie plus de 130 salariés.

Ce dernier a investi 600 000 euros pour construire ce Point S Industriel flambant neuf. Les 1 700 m² d'atelier et de stock sont équipés de tables de montage et d'appareils performants comme la géométrie en 3D, utilisée pour le contrôle et le réglage du parallélisme, ou les tablettes d'assistance à la gestion de pneumatiques.

Sept fosses ont été créées, dont une pour les véhicules utilitaires et une autre pour les poids-lourds. Autre atout avec un parking de 8 000 mètres carrés qui permet d'accueillir les véhicules des particuliers, professionnels (poids-lourds, agraire et génie civil) et Grands Comptes. Cinq salariés ont été embauchés pour développer ce centre.

"Cette 17e ouverture renforce le groupe au niveau local. Pour être au plus près de nos clients, nous avons équipé le centre de Luçon de trois unités mobiles qui se déplacent chez eux à la demande", ajoute François Bayan.

 

Publié dans Marché

Grâce à un exercice 2018 particulièrement réussi, lors duquel le chiffre d'affaires du réseau a progressé de 5 %, Point S a choisi de reverser à ses 550 centres la bagatelle de 550 000 euros.

 

Une performance récompensée ! Alors que l'enseigne lyonnaise a généré l'an passé un chiffre d'affaires de 470 millions d'euros, soit 5 % de croissance sur un an, Point S a reversé une partie de ses bénéfices à ses adhérents. Chacun des 550 centres du réseau a reçu début mai un bonus exceptionnel de 1000 euros tandis que, pour les derniers arrivant, celui-ci a été calculé au prorata des mois d'ouverture en 2018.

"C'est une récompense bien méritée, indique Christophe Rollet, directeur général de Point S. A la fin d'un premier trimestre 2019 encore très positif pour le groupe, il nous a semblé important de remercier nos adhérents, qui ont fait l'effort de suivre la politique du réseau en 2018".

L'enseigne souligne aussi que sa performance a été rendu possible "grâce à l'efficacité des négociations commerciales menées par le groupe" mais surtout grâce à "la fidélité des adhérents qui respectent les politiques commerciales mises en œuvre". Pour rappel, Point S fédérait à fin 2018 près de 550 centres et ambitionne d'en compter 580 d'ici au 31 décembre 2019.

Publié dans Marché

L'enseigne lyonnaise donne une nouvelle dimension à son programme télévisé. Diffusé dans 350 centres, celui-ci devient un canal de communication à part entière au sein duquel pourront apparaitre tous types d'annonceurs.

 

Un an après son lancement dans le réseau, la Point S TV est un outil de plus en plus plébiscité parmi les adhérents de l'enseigne lyonnaise. A fin 2018, ils étaient déjà 255 à l'avoir adopté. Trois mois plus tard, ils sont à présent 350 à profiter de ce programme télévisé diffusant un contenu varié. Données institutionnelles, offres commerciales du réseau, conseils et astuces liés à l'entretien auto, mais aussi des flux d'infos comme la météo ou le sport, le programme est large.

L'autre atout de la Point S TV est aussi de diffuser des contenus nationaux, régionaux ou locaux. "C'est un canal qui génère un vrai impact, étaye Joël Arandel, directeur marketing de Point S. 75 % des personnes retiennent les informations diffusées sur notre affichage digital." Selon l'enseigne, chaque mois, ce sont plus de 166 000 visiteurs qui regardent la Point S TV pendant en moyenne 30 minutes.

Fort de ce succès, le réseau donne une nouvelle dimension à son programme en annonçant son ouverture à tous les annonceurs. Qu'ils soient issus de l'univers automobile ou non, qu'ils aient une dimension nationale ou locale, la Point S TV devient pour eux un support de communication comme un autre.

"Nous avons décidé de partager ce nouveau média avec d'autres annonceurs, qui pourraient être complémentaires de l'automobile ou qui cherchent une visibilité captive à proximité immédiate du point de vente", complète Joël Arandel.

Publié dans Marketing
mercredi, 10 avril 2019 11:10

Point S inaugure à Beauvais

L'enseigne lyonnaise se renforce avec l'ouverture d'un centre auto à Beauvais. Il s'agit de la 8e implantation pour Point S dans le département de l'Oise.

 

Neuf ans après l'ouverture de son premier centre Point S, Sébastien Guichard vient d'en inaugurer un second. Son Point S Centre Auto est désormais opérationnel à Beauvais. Situé dans une zone commerciale très active, qui compte une vingtaine de commerces, ce centre existait déjà depuis vingt ans avant de passer sous l'enseigne Point S. Sébastien Guichard a conservé l'effectif de sept mécaniciens, dont deux sont formés à la pose de boîtiers de conversion au bioéthanol.

Le Point S Centre Auto de Beauvais accueille principalement les véhicules des particuliers pour de l'entretien automobile et du pneumatique. Sébastien Guichard propose également à la vente, dans sa boutique de 350 m², des produits liés à l'entretien automobile. Le chef d'entreprises a démarré son activité dans la mécanique auto et le pneumatique avec l'ouverture en 2010 de son premier centre Point S, situé à Saint-Just-en-Chaussée (60). Il est désormais à la tête de deux établissements et gère douze salariés.

"Pour ouvrir mon premier centre, je me suis tourné vers Point S pour son savoir-faire et son expertise en région. J'ai ensuite souhaité développer ma société et gérer également une boutique, dédiée à la vente de produits d'entretien auto. Mais mon centre de Saint-Just-en-Chaussée ne me permettait pas de développer une surface de vente. Point S m'a accompagné et m'a aidé à trouver ce second établissement à proximité, avec un très bon emplacement, une notoriété déjà établie et une surface de vente", explique Sébastien Guichard.

Grâce à cette ouverture, l'enseigne lyonnaise, qui ambitionne d'atteindre les 580 sites d'ici la fin de l'année, rassemble désormais huit points de vente dans le département de l'Oise. Autre satisfaction pour elle, l'investissement des adhérents dans le réseau ne cesse de se renforcer. Les multisites représentent désormais un quart des implantations.

Publié dans Distribution
mercredi, 13 mars 2019 06:49

Point S renforce son concept industriel

En inaugurant un nouveau centre Point S Industriel à Azé, en Mayenne, l'enseigne lyonnaise optimise le maillage d'un concept stratégique pour elle, qui totalise à présent 177 implantations.

 

Et de neuf pour Marc Bayi ! Adhérent Point S depuis 2008, le directeur général de l'entreprise familiale éponyme vient d'ouvrir à Azé (53) son neuvième centre Point S Industriel. Un investissement qui en fait l'un des leaders dans la région sur ce segment. "La relation de confiance que j'ai construite et entretenue avec la direction du groupe m'a permis et donner envie de développer très rapidement ma société", explique Marc Bayi.

Ce dernier dispose sur chacun de ses neuf sites d'un camion atelier et a équipé ses centres de tablettes pour le suivi de parc de ses clients. Le centre d'Azé, équipé de cinq grues, accueille principalement les poids-lourds mais également les véhicules agraires. "L'enseigne met à ma disposition des supports technologiques pointus qui me permettent de répondre au mieux aux demandes de mes clients", ajoute le dirigeant.

Plus d'un millier de véhicules d'intervention

Pour Point S, cette ouverture vient renforcer le maillage d'un concept devenu au fil des années stratégique pour son développement. Le réseau des centres Point S Industriel, destinés à la clientèle professionnelle (poids lourds, génie civil, agraire), totalise 177 points de vente en France. Alors que l'enseigne espère ouvrir une trentaine de centres en 2019, portant son réseau à 580 points de vente, le concept Point S Industriel devrait en totaliser à lui-seul une dizaine.

Celui-ci s'appuie par ailleurs sur plus de 1 000 véhicules d'intervention (500 pour les PL, 300 pour la manutention, 280 pour l'agraire et 200 pour le génie civil) au niveau national.

Publié dans Marché
Page 1 sur 11

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter