Pneumatique - Le site

Le réseau de pneumaticiens lance en Belgique un nouveau concept baptisé Vulco Start-Up. Le but ? Venir en aide aux entrepreneurs démarrant leur activité et ainsi leur permettre de trouver le plus rapidement possible l'équilibre.

 

La force d'un réseau pour compenser les incertitudes d'une jeune pousse. C'est en somme l'idée défendue par Vulco Start-Up. En cette rentrée, la Belgique est une terre d'expérience pour le réseau de pneumaticiens du groupe Goodyear. C'est en effet outre-Quiévrain que celui-ci a choisi de déployer pour la première fois ce nouveau concept destiné à soutenir de jeunes entrepreneurs qui, dès leur lancement, peuvent bénéficier de l'appui du programme complet de services et d’investissement de la franchise Vulco.

"La formule de franchise Vulco se concentre sur le développement et le renforcement des spécialistes du pneu et des garages locaux. Le concept Start-Up s’inscrit parfaitement dans cette proposition de valeur", explique Ann Ferket, responsable du développement de la vente au détail et fondatrice de Vulco Start-Up, auprès de nos confrères belges d'Aftersales Magazine.

Un délai de trois ans

"Démarrer une centrale de pneus et la développer nécessite des capitaux et du savoir-faire. Souvent, les entrepreneurs débutants ne peuvent pas encore avoir accès à une formule de franchise en raison de la faible envergure de leur entreprise ou de moyens limités, complète la responsable. C’est précisément à ce moment qu’ils ont le plus besoin de ces conseils et de ce soutien financier. Nous avons développé le concept Vulco Start-Up afin de pouvoir soutenir dès le premier jour les entrepreneurs prometteurs".

De façon plus concrète, un chef d'entreprise soutenu par ce programme bénéficie d'un délai de trois ans pour déployer son activité et la développer. Durant cette période, il est accompagné d'un parrain, un autre adhérent du réseau, ainsi que par toute la structure Vulco. Il peut également s'appuyer d’un support marketing et commercial, de procédures de reporting, de formations commerciales et techniques, de conseils aux entreprises, de réunions d’inspiration, d’enquêtes "client mystère", d’un coaching personnalisé et d’audits de qualité annuels.

Publié dans Distribution
lundi, 29 juin 2020 07:56

Vulco recherche de la main d'œuvre

A l'heure où l'activité post-coronavirus s'avère intense dans les garages, l'enseigne de pneumaticiens lance une campagne de recrutement. Au total, 95 postes d'opérateurs, de techniciens et de gestionnaires de centre sont à pourvoir.

 

Alors que les annonces de suppressions d'emplois se multiplient dans le secteur automobile, que ce soit chez les constructeurs ou les équipementiers, d'autres acteurs sont confrontés à une problématique inverse. Depuis la fin du confinement le 11 mai dernier, l'activité dans les garages indépendants et réseaux de réparation (centre auto, fast fitter, pneumaticiens) atteint des niveaux plus que satisfaisants.

Des métiers polyvalents

Depuis un mois et demi, plusieurs acteurs nous ont ainsi confié enregistrer des croissances à deux chiffres. Chez Vulco, la reprise se veut plus progressive. L'enseigne du groupe Goodyear indique que son activité poids lourds s'élève aujourd'hui à 90 % et celle automobile à 85 %. Des chiffres encourageants qui poussent le réseau à se mobiliser pour pérenniser cette tendance en lançant une campagne de recrutement nationale.

Le manque de main d'œuvre n'est pas nouveau dans le secteur du pneumatique. Entre préjugés et méconnaissances, celui-ci est souvent considéré comme une voie d'insertion secondaire. A tort, tant il est possible d'y faire de belles carrières. Vulco juge ainsi que les métiers du pneumatique présentent l'avantage d’être polyvalents entre l’expertise technique et technologique et le relationnel client.

Entre 1 600 et 2 300€ bruts/mois

Aujourd'hui, l'enseigne est à la recherche d'opérateurs, de techniciens et de gestionnaires de centre. 95 postes sont à pourvoir, principalement en Ile-de-France, dans le Nord, en Franche-Comté, dans la région toulousaine ainsi que sur l'axe allant du Rhône aux Bouches-du-Rhône. Les salaires se situent entre 1 600 euros et 2300 euros bruts par mois en fonction du poste et de l’expérience.

Sur le plan du bagage, ces offres s’adressent à des personnes ayant déjà une formation ou une expérience en mécanique automobile ou camions, mais également aux personnes désireuses de découvrir l’un de ces métiers, puisqu’elles pourront recevoir une formation spécifique développée par Vulco. Ces arrivées viendront soutenir la croissance actuelle du réseau mais aussi son développement futur puisque celui-ci entend ouvrir de nouveaux centres dans les prochains mois.

Publié dans Marché

 

Alors qu'un grand nombre d'automobilistes se disent inquiets de la situation sanitaire actuelle, Vulco adapte son offre en déployant dans son réseau des services de désinfection, de dépannage à domicile et de jockey.

 

La fin du confinement ne signifie pas la reprise d'une vie normale, ni la disparition des doutes et peurs qui ont accompagné les derniers mois. Selon une étude du Gipa, qui a demandé à 300 conducteurs d'évaluer leur degré d'inquiétude sur une échelle de 1 à 10, 79 % d'entre eux se positionnent entre 6 et 10. Pour contourner ces craintes et répondre malgré tout à une demande, Vulco s'est organisé pour proposer de nouveaux services adaptés à cette situation inédite.

Traitement antibactérien de la climatisation

Un forfait désinfection fait ainsi son apparition au catalogue de l'enseigne qui précise que 700 bactéries cohabitent dans l'habitacle d'un véhicule. Pour un montant de 30 €, les clients peuvent ainsi profiter d'une désinfection qui comprend la protection de cinq zones (volant, siège, pommeau de vitesse, frein à main, sol), le traitement antibactérien de la climatisation et le traitement désinfectant de l’habitacle.

Autre nouveauté avec l'intervention à domicile. Vulco propose aux automobilistes en panne à la suite de l'arrêt prolongé de leur véhicule de venir directement chez eux pour réaliser des opérations de montage de roue de secours (à partir de 39 €), d’aide au redémarrage (à partir de 34 €) et de remplacement de batterie (à partir de 49 €).

Des offres dédiées aux soignants

Enfin, pour les prestations ne pouvant être réalisées sur place ou pour satisfaire des automobilistes angoissés, le réseau déploie un service de jockey. A partir de 45 €, cette offre comprend le check-up visuel à domicile, la présentation des prestations à effectuer, la prise en charge du véhicule, l’acheminement dans un centre Vulco (dans la limite de 15 km) et le retour du véhicule au domicile.

Cette initiative est soutenue sur le plan commerciale par plusieurs opérations promotionnelles. L'une d'elles est notamment dédiée au personnels soignants qui, jusqu'au 29 août 2020, se voient offert les frais de montage de pneumatiques pour l'achat de 2 ou 4 enveloppes Goodyear ou Dunlop.

Publié dans Distribution

Si l'activité automobile a fortement chuté, celle en industriel reste assez dynamique chez Vulco. De quoi encourager les membres du réseau à rester mobilisés avec 81 % des centres toujours en activité.

 

Personne n'échappe à la crise. Du côté des pneumaticiens, Vulco a lui aussi payé un lourd tribut depuis la mi-mars. L'activité automobile, qui se concentre aujourd'hui sur de l'assistance aux services essentiels tels que les ambulances, police, gendarmerie, pompiers, Samu et entreprises, artisans ou particuliers autorisés à travailler et à se déplacer, a chuté de 85 %. Un résultat comparable à ceux observés dans d'autres réseaux.

Sur la partie industrielle, le flux s'est en revanche maintenu à un niveau correct avec une activité moyenne de plus de 50 %, portée par les transporteurs routiers, l’agriculture et les autres applications industrielles. Ainsi, en dépit d'une forte chute générale, une majeure partie du réseau est restée mobilisée durant cette période.

200 interventions en un mois rien qu'en Ile-de-France

"Aujourd’hui, alors que le confinement se poursuit, 81 % de notre réseau est en activité. Nous pouvons répartir ce chiffre entre l’activité automobile, ouverte sur rendez-vous à 40 %, et celle pour les camions, l’agriculture et les véhicules industriels qui est opérationnelle à 95 %, grâce entre autres à notre stock et la mise en place d’une logistique adaptée à cette situation inédite et bien sûr à l’engagement de nos équipes que nous remercions et dont nous sommes très fiers", étaye Stéphane Haug, directeur général de Vulco Développement.

Pour donner une idée de l'importance de cette mobilisation, le nombre d’interventions du réseau avec ses véhicules pour l’assistance aux transporteurs routiers s’est élevé, par exemple, à plus de 200 entre le 17 mars et le 15 avril, uniquement sur la région parisienne. A ce propos, des mesures sanitaires spécifiques ont été adoptées. Le conducteur du véhicule en panne doit ainsi rester dans sa cabine durant l'intervention, aucun échange de papier n'est effectué, et tout en consigné digitalement. La liste des centres mobilisés est mise à jour en permanence sur le site de l'enseigne.

Publié dans Distribution
vendredi, 02 novembre 2018 09:04

Réseaux : ça bouge chez Point S et Vulco

L'enseigne Point S annonce l'ouverture de deux nouveaux centres, l'un dans le Loiret et l'autre en Indre-et-Loire, tandis que Vulco l'imite dans la banlieue lyonnaise, à Genas très précisément.

 

Le cap des 550 points de vente, objectif annoncé pour la fin 2018, n'est plus très loin pour Point S. Très active depuis la rentrée, l'enseigne lyonnaise compte deux centres de plus dans la région Centre-Val de Loire. Le premier se trouve à Malesherbois (45) et a vu le jour grâce à l'investissement d'Axel Cochetel, déjà propriétaire de deux autres centres à Mennecy (91), ouvert en 2012, et Brie-Comte-Robert (77), depuis 2016.

Dans le Loiret, le chef d'entreprise a accolé sa société à une station-service et dispose d'un atelier de 500 m2 composé de cinq ponts. Non loin de là, c'est en Indre-et-Loire que Point S se renforce avec une nouvelle implantation à Avoine. Mécanicien depuis 18 ans et responsable du point de vente depuis son ouverture en 2006, Florian Dunoyer a souhaité s'adosser à une enseigne de premier plan. Il dispose d'un atelier de 370 m2 accueillant des VL, des PL et des engins agricoles.

Autre réseau très actif ces dernières semaines, Vulco est désormais représenté à Genas (69). Cette ouverture a vu le jour grâce au groupe HRP qui renforce du même coup son maillage en Rhône-Alpes et en Bourgogne où il compte déjà huit implantations à Lyon, Mâcon, Tassin, Grenoble, Annecy, Le Bourget-du-Lac, Vienne et Pont-Évêque. Siège du groupe, le site de Genas, confié à Thierry Champion, est idéalement placé à proximité des grands axes de circulation lyonnais et dans l’une des plus importantes zones industrielles françaises.

 

Publié dans Distribution

Après avoir enregistré l'ouverture de 35 nouveaux centres l'an dernier, l'enseigne Vulco entend continuer sur cette lancée avec de nouvelles inaugurations à prévoir.

 

Vulco l'affirme haut et fort : "l'année 2017 a été exceptionnelle" pour elle. Et pour cause, sur un marché où la plupart des acteurs se livrent à une féroce bataille dans le but de compter toujours plus d'implantations, l'enseigne a réalisé un dernier exercice de haute volée. Pas moins de 35 nouveaux centres sont venus étoffer un réseau qui compte désormais environ 260 adresses.

Des ventes bien orientées

Un développement que Vulco doit en grande partie à l'engagement de trois de ses adhérents qui ont repris les sociétés Pneus Legros (17 centres dans le nord-est) et Scouarnec (7 centres en Bretagne) ainsi qu'à l'arrivée du groupe Bernard à ses côtés avec le rachat des sociétés HRP (6 centres) et Delphis Pneus (2 centres).

Dans le même temps, l'activité de l'enseigne a globalement bien évolué avec des performances au-dessus de la tendance marché. Sans prendre en compte les résultats des nouveaux centres, les ventes de pneus tourisme, 4x4 et camionnette n'ont reculé que de 0,5% sur un marché à -1,1 %, celles de pneus PL ont bondi de 8,2% (marché à +1,5 %) tandis que le bilan en rechapé s'avère positif (+5,8%) sur un marché déclinant (-2,8%).

Déploiement de Vulco Parc 2018

Pas peu fier de ce résultat, Vulco n'entend pas ralentir la cadence. En 2018 comme en 2017, la priorité portera sur le réseau. Avec un renforcement des positions, de nouvelles implantations sont attendues dont deux déjà actées (Bourges et Châteauroux grâce à la société EDPI), et des services pour les transporteurs et les flottes.

Le déploiement de l'outil Vulco Parc 2018, élaboré avec Goodyear, doit ainsi lui permettre d'offrir un service de pointe à la cible B2B pour, in fine, redevenir le numéro un sur le marché de la gestion de flotte. Un marché qui représente actuellement 15% de l'activité globale de Vulco alors que le PL, pneus et entretien confondus, représente 65% du CA total.

Publié dans Marché

A l'occasion de sa prise de parole sur Solutrans, l'enseigne Vulco a fait le point sur les perspectives de développement qui s'ouvrent à elles via son réseau, "Fleet Programme" et "Vulco Parc".

Publié dans Distribution

Vulco a été reconnu parmi les meilleures enseignes de France pour sa qualité de services dans le cadre du palmarès 2018 Capital/Statista.

Publié dans Distribution
lundi, 09 octobre 2017 17:14

Vulco se développe aussi en Espagne

Au cours des derniers mois, l'enseigne Vulco a significativement enrichi son maillage territorial en Espagne, gagnant aussi un partenaire de premier plan au Portugal.

Publié dans Distribution

Pour développer son activité pneumatique, le groupe Bernard a choisi de s’adosser à Vulco en rachetant les sociétés HRP, jusqu’alors propriété de l’enseigne, et Delphis pneus, membre historique du réseau.

Publié dans Distribution
Page 1 sur 3

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter