Pneumatique - Le site
lundi, 13 mai 2019 11:12

Début d'année décevant pour Bridgestone

Le manufacturier nippon a fait état de résultats financiers négatifs pour le compte du premier trimestre suite à des ventes décevantes durant cette période. Bridgestone se montre toutefois optimiste quant à la suite de l'exercice 2019.

 

Le groupe Bridgestone a vu son bénéfice net reculer de 4,8 % au cours du premier trimestre 2019, sur des ventes qui ont fléchi de 1,3 %. Le résultat net du principal rival nippon du français Michelin s'est établi à 60,4 milliards de yens (480 millions d'euros au cours retenu), et son bénéfice opérationnel a chuté de 23%, à 77,14 milliards de yens, mais il espère se rattraper sur le reste de l'année.

Bridgestone explique ce recul par un affaiblissement des ventes en volume de pneus d'automobiles (-3 %), du fait de moindres ventes d'exemplaires de rechange pour véhicules de tourisme en Europe, au Japon et en Asie, alors que celles des pneus montés sur les nouvelles voitures ont augmenté, hormis aux Etats-Unis où un recul de 14 % a été observé. Les ventes en volume de pneus pour les gros véhicules (poids lourds et bus) ont augmenté globalement de 1 %, et ceux hors routes ont carrément bondi de 10 % ou 15 % selon les tailles.

CA annuel attendu à +1,1 %

Au final, le chiffre d'affaires de l'activité pneus a décliné de 1 % à 710,6 milliards. Ses autres divisions ont vu leurs recettes refluer de 5 % sur un an. Le groupe explique par ailleurs le recul de son gain d'exploitation par des frais d'approvisionnement et de gestion plus élevés et des pertes de changes notamment.

Bridgestone reste prudemment optimiste pour l'ensemble de l'année 2019, du fait de sa sensibilité aux fluctuations des devises et des cours de matières premières. Le groupe a maintenu ses estimations initiales et vise toujours une progression de 2,9 % de son bénéfice net annuel, à 300 milliards de yens. Le chiffre d'affaires est lui attendu en petite hausse (+1,1 %) à 3,690 milliards de yens (30 milliards d'euros) et son gain d'exploitation devrait grignoter 1,8% à 410 milliards. (Avec AFP)

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement