Imprimer cette page
La MissionH24 et l'écurie H24Racing ont vu le jour en 2018. La MissionH24 et l'écurie H24Racing ont vu le jour en 2018.
lundi, 15 juin 2020 07:26
Industrie

Michelin et Symbio intègrent la MissionH24

 

Après Total, c'est au tour de Michelin et de Symbio, coentreprise détenue par le manufacturier tricolore et Faurecia, de rejoindre le programme MissionH24. Celui-ci ambitionne de créer une voiture d'endurance électriques-hydrogène susceptible de concourir aux 24 Heures du Mans.

 

MissionH24 poursuit son développement. Créé en septembre 2018, ce programme vise à accélérer la mobilité zéro-émission à travers la compétition automobile. L'initiative, lancée par l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), ambitionne de donner naissance à une voiture de course électrique-hydrogène qui pourrait faire émerger, d'ici 2024, une nouvelle catégorie lors des 24 Heures du Mans. C'est aussi pour cette raison qu'a été lancée conjointement à la MissionH24 l'écurie H24Racing.

Pour atteindre son but, cet attelage s'appuie sur les travaux de GreenGT qui a mis au point un premier prototype, la LMPH2G, dont le développement se poursuit au gré d'essais et de participations à des week-ends de course. Pour soutenir ce projet et accélérer sa concrétisation, MissionH24 peut compter depuis quelques mois sur le concours de Total. Le groupe pétrolier a conçu et réalisé pour les besoins du programme la première station mobile de ravitaillement en hydrogène.

Une suite logique pour Michelin

Ce dispositif est une première mondiale qui a été utilisé avec succès lors des manches de Michelin Le Mans Cup de Spa-Francorchamps puis de Portimão, auxquelles a pris part la voiture, fin 2019. Michelin, justement, ne pouvait rester bien longtemps étranger à ces recherches. Déjà partenaire de GreenGT, le manufacturier tricolore rejoint MissionH24 et s'impliquera directement dans les solutions techniques liées à la motorisation des prototypes de course, tout en continuant à être le fournisseur exclusif de pneumatiques de l’écurie H24Racing.

Mais le groupe de Clermont-Ferrand n'est pas venu seul puisque Symbio, coentreprise qu'il détient depuis novembre 2019 avec Faurecia, est également de la partie. La société apportera son expertise en systèmes hydrogène. Outre une coopération sur le plan de la R&D, ces rapprochements se matérialiseront également sur la LMPH2G qui arborera désormais les logos de ses prestigieux soutiens sur sa carrosserie. Pour tous, l'Endurance constitue plus que jamais un formidable laboratoire.

A lire aussi

Connectez-vous pour commenter