Pneumatique - Le site

Les discussions engagées entre les pouvoirs publics et les professionnels de la filière pneumatique ont abouti à une simplification des règles de mixage des pneumatiques poids lourds neufs et rechapés sur un même essieu.

 

L’Engagement pour la Croissance Verte relatif à l’allongement de la durée de vie des pneumatiques poids lourds via le rechapage, signé par le ministère de l’Écologie, de l’Économie et les Professionnels de la filière pneumatique, le 1er février 2017, avait inscrit dans son programme de travail, une concertation visant à trouver des solutions aux difficultés d’interprétations de l’arrêté du 24 octobre 1994 relatif au mixage des pneumatiques poids lourds sur un même essieu.

Les discussions menées entre les parties prenantes (MTES/DGEC, TNPF, SNCP et SPP) ont permis d’apporter des précisions attendues par les acteurs de la filière (manufacturiers, distributeurs, transporteurs routiers). Les configurations désormais autorisées, ne se substituent pas aux configurations optimales préconisées par les manufacturiers, mais facilitent le travail des opérateurs notamment pour faire face à des opérations de dépannage.

Un seul manufacturier

Ces éléments sont désormais intégrés dans les instructions techniques IT PL F5 de l’Organisme Technique Central (OTC). Ces nouvelles règles s’articulent autour du mixage, sur un même essieu, de pneus rechapés/rechapés et de pneus neufs/rechapés.

La mixabilité entre marques de rechapage n’est possible qu’au sein du même manufacturier sous réserve que les pneumatiques aient les mêmes dimensions, catégorie d’utilisation, structure, catégorie de vitesse et indice de charge. La mixabilité neuf/rechapé n’est possible qu’entre marques du même manufacturier sous réserve que les pneumatiques aient les mêmes dimensions, catégorie d’utilisation, structure, catégorie de vitesse et indice de charge.

Publié dans Industrie

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement