Pneumatique - Le site
vendredi, 13 décembre 2019 12:17

SIPH quitte la Bourse de Paris

Conformément au souhait de ses deux actionnaires principaux, le français Michelin et l'ivoirien Sifca, le leader de la production de caoutchouc en Afrique n'est désormais plus coté en bourse.

 

Numéro un de la production de caoutchouc en Afrique, la Société internationale de plantation d'hévéas (SIPH) a été retirée de la Bourse de Paris, mardi 10 décembre 2019, selon l'Autorité des marchés financiers (AMF). Les deux principaux actionnaires de la société, le français Michelin et l'ivoirien Sifca, ont désormais acquis suffisamment du capital - 93,57 % à eux deux dont 55,59 % pour Sifca et 37,98 % pour Michelin - pour imposer ce retrait.

"Le retrait obligatoire est intervenu le 10 décembre 2019" et s'est finalisé à 85 euros par action, a annoncé l'AMF. SIPH est spécialisée dans la production, l'usinage et la commercialisation de caoutchouc naturel à usage industriel, principalement dans l'activité pneumatique.

Une première tentative de retrait en 2017

La société, qui fait face depuis plusieurs trimestres à un recul général des cours du caoutchouc, exploite plus de 40 000 hectares en Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria et au Liberia, avec un niveau de production actuel de quelque 290 000 tonnes par an. Le caoutchouc est essentiel pour la production de pneus, ce qui explique l'intérêt de Michelin, premier client de SIPH : 60 à 70% de la production mondiale de caoutchouc est aujourd'hui absorbée par l'industrie pneumatique.

Le français avait déjà mené une OPA, de concert avec Sifca, voici deux ans. Il souhaitait déjà la conclure par un retrait de la cote, mais avait échoué à monter assez haut pour l'imposer : ensemble, les deux actionnaires étaient restés juste sous la barre de 90%. (avec AFP)

 


 

Publié dans Industrie

Affectée par la baisse des prix unitaires du caoutchouc, SIPH, la Société internationale de plantations d'hévéas, a fait état d'un recul de 26,1 % de ses ventes au cours du premier trimestre 2018.

 

Détenue principalement par le groupe ivoirien Sifca et le manufacturier français Michelin, SIPH (Société internationale de plantations d'hévéas) enregistre un début d'exercice difficile. Celle-ci vient de communiquer des ventes en baisse de 26,1 % pour le compte du premier trimestre 2018, à hauteur de 70 millions d'euros. Un résultat négatif provoqué par le recul des prix unitaires du caoutchouc.

Alors que celles-ci constituent l'essentiel de son activité, SIPH a vu ses ventes de caoutchouc diminuer de 30,4 % (63,7 millions d'euros) lors des trois derniers mois. "Comparativement à la même période de 2017, le prix unitaire (du caoutchouc) est en baisse de 24,9 %, conséquence d'un marché beaucoup moins rémunérateur", indique la société dans un communiqué.

Des cours particulièrement bas

SIPH a écoulé 50 109 tonnes de ce produit, soit 7,2% de moins qu'à la même période en 2017. "La diminution des tonnages résulte de retards de chargements qui devraient se régulariser progressivement", selon l'entreprise.

Concernant les perspectives pour le reste de l'année, les cours du caoutchouc "restent à un niveau de bas de cycle, auquel SIPH s'adapte tout en se donnant les moyens d'être réactif lorsque la remontée s'amorcera", ajoute SIPH. En 2017, le chiffre d'affaires avait progressé de 31,4% aidé par une hausse des prix unitaires du caoutchouc, à 352 millions d'euros.

Publié dans Industrie
jeudi, 16 novembre 2017 12:03

Forte croissance pour SIPH

SIPH, détenue par Sifca et Michelin, annonce un chiffre d'affaires en très vigoureuse croissance de 42,4% au cumul des neuf premiers mois de l'année.

Publié dans Marché
mardi, 05 septembre 2017 14:40

SIPH toujours dans le vert

La Société Internationale de Plantations d'Hévéas (SIPH), récemment rachetée par Michelin et le groupe ivoirien Sifca, a annoncé des résultats positifs sur le premier semestre 2017 avec un bénéfice net part du groupe de 11,1 millions d'euros.

Publié dans Industrie
vendredi, 09 juin 2017 13:50

Michelin prend le contrôle de SIPH

En rachetant la totalité de Siph avec le groupe ivoirien Sifca, le Français s'assure le contrôle de quelque 220000 tonnes de latex par an et sécurise une partie de ses approvisionnements.

Publié dans Industrie

La Société Internationale de Plantations d'Hévéas a enregistré un chiffre d'affaires de 94,7 millions d'euros au 1er trimestre 2017, en hausse de 75,9% par rapport à la même période de référence 2016 !

Publié dans Marché

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter