Pneumatique - Le site
lundi, 20 juin 2016 12:19

Michelin investit dans un service de voiturier en Chine

Dans le cadre de son programme d'incubation, Michelin vient de prendre une participation dans e Dai Bo, une start-up chinoise spécialisée dans les services de voiturier.

Partant du constat que le stationnement est devenu un problème significatif pour les automobilistes en Chine, dans la mesure où les infrastructures de parking n'ont pas accompagné le développement des ventes d'automobiles et donc, du parc, la start-up e Dai Bo a conçu un service de voiturier. Il est déjà déployé dans plusieurs aéroports et cherche désormais à se développer dans les mégapoles, Pékin et Shanghai en tête.

Lv Ye, président directeur général de e Dai Bo explique : "Avec cet investissement stratégique, non seulement nous allons obtenir un financement et un soutien de la part de Michelin, mais nous allons aussi être plus à même de proposer des services d’entretien automobile haut de gamme à nos clients dans les aéroports comme dans les centres-villes, grâce au réseau de distribution en pleine croissance TyrePlus".

Dans le cadre de son offre de service, e Dai Bo a en effet choisi TyrePlus comme fournisseur d’entretien automobile. Les clients qui utilisent le service de voiturier ont ainsi la possibilité de faire réviser leur véhicule, générant ainsi une activité dans le réseau Michelin, articulé autour de 1400 ateliers TyrePlus.

Au sujet de l’investissement, Philippe Barreaud, responsable de l’Incubateur Programme Office de Michelin en Asie, déclare : "Le besoin pour les services de voiturier est très fort dans les villes chinoises et nous sommes convaincus que e Dai Bo est en bonne position pour devenir un leader de ce nouveau marché en pleine expansion. Les deux sociétés se sont engagées à créer de la valeur pour les automobilistes, e Dai Bo mettant à disposition sa plateforme numérique et ses services de voiturier de grande qualité, Michelin fournissant des possibilités d’entretien à chaque fois qu’un client confie son véhicule à e Dai Bo. Cette complémentarité est la clé de ce partenariat au service de nos clients".

Rappelons qu'en août 2015, Michelin avait déjà pris une participation au capital de Luli Information Technology, une start-up chinoise dans le domaine du covoiturage.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter