Pneumatique - Le site
Bridgestone prend une participation dans Xee Xee
mardi, 02 mai 2017 15:04

Bridgestone prend une participation dans Xee

Xee a bouclé un tour de table significatif, séduisant de nouveaux actionnaires de premier plan, dont Bridgestone, Total et le fonds d'investissement Cofip.

Xee vient donc de clôturer un important tour de table, séduisant de nouveaux actionnaires de renom. Ainsi, Bridgestone, Total et le fonds d'investissement Cofip., ont injecté plus de 12 millions d'euros dans le capital de la start-up, qui reste majoritairement contrôlée par Via ID (Mobivia).

Pour ces trois entrants, la démarche s'inscrit dans une logique stratégique, face à une évolution du marché de la mobilité. Par cet investissement, Total et Bridgestone traduisent leur vision d'un véhicule "as-a-service" (autrement dit consommé comme un moyen et moins comme un bien) et leur ambition de prendre position durablement sur la connectivité. Bridgestone prend position au travers de sa filiale EMEA, mais le processus a été piloté à l'échelle mondiale, explique Yvan Gravier. Plusieurs start-up figuraient sur la liste au moment de la sélection. Le choix s'est porté sur Xee.

Internationalisation de mise

Enrichie de cette nouvelle enveloppe, la start-up va pouvoir s'activer. Xee veut d'abord consolider ses récentes introductions sur les marchés européens voisins, dont l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique, l'Italie, l'Espagne et le Portugal. Il est aussi question d'entretenir les réseaux de partenariats qui l'unissent à des grands groupes tels que Here, IBM ou Microsoft. "Nous voulons en profiter pour concevoir des offres, des algorithmes plus complexes et identifier des renforts industriels, car nous resterons toujours ouverts aux contributions à valeur ajoutée", prévient Yvan Gravier. Les deux actionnaires ne sont pas étrangers à ce dernier défi. 

Mais quand on compte Total et Bridgetone dans ses actionnaires, la priorité demeure l'expansion territoriale. Xee estime que le marché de la voiture connectée va représenter plus de 400 millions de véhicules dans le monde, dans les années à venir, en majorité en Europe et aux Etats-Unis, et va donc chercher à étendre son influence au-delà de l'Europe de l'Ouest. Aucune date n'a été fixée au calendrier, mais la feuille de route va conduire le boîtier vers l'Amérique du Nord, l'Asie et l'Afrique.

Constructeurs aux abonnés absents

Un manufacturier et un pétrolier, mais toujours pas de constructeur au capital de Xee. Ce qui a de quoi surprendre, d'autant plus qu'aucun d'entre eux n'aurait formulé de proposition. De l'avis d'Yvan Gravier, "il faut le voir comme un signal positif, car la légitimité conférée par ces deux investisseurs va donner à Xee du poids dans les négociations entamées avec les grands constructeurs". Une interprétation qui fait davantage place à des accords commerciaux que capitalistiques. Peut-être attend-on chez les OEM que l'écosystème de services BtoC et BtoB ait prouvé sa capacité à supporter la charge. Toujours est-il qu'il y a fort à parier que plusieurs d'entre eux vont regarder de plus près cette petite licorne.

 

G.R.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement