Pneumatique - Le site
mardi, 23 mai 2017 10:04

Michelin suit sa feuille de route

Lors de l'assemblée générale de ses actionnaires, Michelin a confirmé ses objectifs financiers pour 2017 tout en se plaçant résolument sous le signe de la mobilité durable et des services.

L'assemblée générale mixte des actionnaires de Michelin s'est tenue en fin de semaine dernière au siège de Clermont-Ferrand, sous la présidence de Jean-Dominique Senard, président de la gérance. 

Toutes les résolutions ont été adoptées : le versement d’un dividende de 3,25€ par action, payable en numéraire dès le 26 mai 2017, le vote favorable sur les éléments de la rémunération 2016 de Jean-Dominique Senard et de Michel Rollier, la reconduction de l’autorisation d’un programme de rachat d’actions avec un prix maximum de 160€ et la réduction du capital par annulation des actions rachetées.  

Par ailleurs, "à l'issue de l'assemblée générale, les membres du conseil de surveillance se sont réunis, et ont décidé de reconduire Michel Rollier comme président de ce conseil et Oliver Bazil comme président du comité d'audit. Ils ont également nommé Monique Leroux membre du comité d'audit et Anne-Sophie de La Bigne membre du comité des rémunérations et des nominations", ce qui traduit un renforcement de la famille dans le groupe. "Les membres du conseil de surveillance ont aussi décidé de créer la fonction de membre référent du conseil de surveillance qui sera assumée par Barbara Dalibard, présidente du comité des rémunérations et des nominations", détaille le groupe par voie de communiqué.

Au plan économique, Marc Henry, directeur financier et membre du comité exécutif du groupe, directeur des lignes produit de spécialités, est revenu sur les bonnes performances de Michelin au cours de l'exercice 2016 : une croissance supérieure à celle des marchés, un nouveau progrès de la rentabilité et une génération de cash-flow libre supérieure à un milliard d’euros. Après un premier trimestre en ligne avec ceux-ci, il confirme aussi "les objectifs de croissance des volumes au niveau de l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur ou égal à celui de 2016, hors effet de change, et de génération d’un cash-flow libre structurel supérieur à 900 millions d’euros".

Au moment de réorganiser le groupe, Jean-Dominique Senard a rappelé que Michelin s'inscrivait dans une démarche de mobilité durable, en restant fidèle à son ancrage dans l'innovation, mais en s'orientant aussi vers une approche customer-centric et de développement de services. Et d'ajouter : "Le déploiement de cette stratégie exige une transformation rapide des modes de fonctionnement de Michelin. Elle repose sur l’initiative 'Service au client', ainsi que sur la transformation digitale du groupe, sur la responsabilisation de ses équipes et, enfin, sur la simplification des processus."

 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

28/09/2017 -
Salon Automobile de Lyon
17/10/2017 - 21/10/2017
Equip Auto