Pneumatique - Le site
Vers un rapprochement entre Equip Auto et Autopromotec ? Autopromotec
mardi, 06 juin 2017 10:50

Vers un rapprochement entre Equip Auto et Autopromotec ?

A voix basse, Equip Auto et Autopromotec ne cachent pas qu'ils pourraient étudier un rapprochement des deux structures en vue d'un déploiement à l'international. Mais Messe Frankfurt rôde aussi…

Avant même de conclure une édition 2017 historique (lire par ailleurs), les organisateurs d'Autopromotec s'attachaient déjà à préparer l'avenir. Une fois n'est pas coutume, ces derniers avaient ainsi convié leurs homologues tricolores d'Equip Auto à venir assister à un salon qui, nonobstant sa réussite, semble aujourd'hui "avoir atteint ses limites", aux dires de Renzo Servadei, son président.

Aussi, ses équipes ont donc souhaité inviter les organisateurs du principal rendez-vous tricolore de la filière après-vente pour entamer des discussions en prévision d'un éventuel rapprochement. "Le seul moyen de continuer à se développer est désormais de s'ouvrir", ajoute Renzo Servadei. "L'idée n'est pas de venir concurrencer Automechanika", précise par ailleurs Emanuele Vicentini, directeur marketing d'Autopromotec, avant d'ajouter : "Nous menons simplement une réflexion autour d'un projet de développement commun à l'étranger". Rappelons cependant que dans le même temps, Messe Frankfurt, et donc le puissant réseau de salons Automechanika, se rapprochait de l'AICA (Italian Garage Equipment Manufacturers Association). A suivre...

L'alliance fait la force

Il y a quelques mois déjà, Promotec a entrepris de sonder des marchés internationaux tels que l'Inde, l'Indonésie et le Mexique sur leur envie de voir, ou non, un tel évènement prendre forme chez eux. Si les résultats se sont avérés positifs, la société organisatrice du rendez-vous bolonais s'est très vite rendue à l'évidence qu'il allait être difficile de piloter seule des projets de cette nature. "Equip Auto et nous sommes très bons sur nos marchés domestiques mais aucun de nous n'a le potentiel pour pouvoir mener à bien un projet plus vaste, à l'étranger, de façon autonome", explique encore Emanuele Vicentini.

Si les discussions n'en sont qu'à leurs balbutiements, le Maghreb constitue déjà une cible envisagée par les deux parties. "Le but n'est pas juste de signer un agrément avec Equip Auto", prévient Renzo Servadei, "Le but consiste bel et bien à mener un projet commun sur des marchés intéressants, avec un business plan vertueux et des partenaires investis". La tenue du salon tricolore, en octobre prochain, permettra sans doute d'en savoir plus sur ce rapprochement franco-italien.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter