Pneumatique - Le site
lundi, 28 août 2017 08:33

Michelin publie un solide 1er semestre

Michelin a publié des résultats robustes pour le 1er semestre, avec un volume d'activité en hausse de 3,6% à périmètre constant et un résultat net en progression de 12%, à 863 millions d'euros.

Le bénéfice net de Michelin a bondi de 12% au 1er semestre, à 863 millions d'euros, malgré une hausse des prix des matières premières qui a eu un impact de 186 millions sur le groupe au cours de cette même période. Michelin indique avoir pu compenser l'impact de cette hausse des tarifs, qui était de 331 millions, en augmentant les prix de certains de ses produits, à l'image de ce qu'a fait la plupart des manufacturiers de premier rang. Les ventes nettes ont atteint 11 milliards d'euros sur ces six premiers mois, en hausse de 7,5% par rapport à la même période de référence 2016. "Elles ont notamment bénéficié de la hausse des volumes pour 372 millions d'euros, ainsi que de l'intégration de Levorin, producteur brésilien de pneumatiques pour deux-roues, qui a apporté 52 millions d'euros", précise un porte-parole du groupe. La croissance des volumes au premier semestre a été de 4,1% (3,6% à périmètre constant). Elle a été particulièrement élevée pour les pneus de spécialité (génie civil, agricole, avion et deux-roues), notamment "liée à la poursuite du rebond de la demande de pneus miniers et à la nette reprise des activités première monte génie civil et agricole". Michelin a également bénéficié d'effets de change favorables, à hauteur de 198 millions d'euros. Notons cependant que la rentabilité du groupe est en léger recul au premier semestre, puisque le résultat opérationnel sur activités courantes a baissé de 0,8%.

  

Michelin confirme ses objectifs pour 2017

  

"La bonne performance de Michelin, comparée à un premier semestre 2016 qui était déjà de bonne tenue, est conforme à sa feuille de route à l’horizon 2020. Volume en croissance, pilotage de la politique de prix, nouvelle amélioration de la compétitivité du groupe et engagement des équipes au service du client en sont les principaux leviers. Nous confirmons aujourd’hui les perspectives que nous avions dessinées pour 2017, avec un second semestre qui bénéficiera de l’amélioration de rentabilité issue des hausses de prix", souligne Jean-Dominique Senard, président de Michelin. Pour l’ensemble de l’année 2017, le groupe confirme donc ses objectifs de croissance des volumes en ligne avec l’évolution mondiale des marchés, de résultat opérationnel sur activités courantes supérieur à celui de 2016, hors effets de change, et de génération d’un cash-flow libre structurel supérieur à 900 millions d’euros.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter