Pneumatique - Le site
Laurent Champetier et Christophe Tessier. Laurent Champetier et Christophe Tessier.
mercredi, 27 mars 2019 07:21

First Stop veut accélérer son développement

L'enseigne de centres autos participait pour la première fois de son histoire à Franchise Expo Paris. Une belle occasion pour elle de renforcer sa notoriété et séduire de nouveaux franchisés alors que First Stop vise 120 ouvertures d'ici trois ans.

 

L'année a débuté de la meilleure des manières pour First Stop qui a enregistré l'arrivée, depuis le 1er janvier, de sept nouveaux centres. La semaine dernière, l'enseigne du groupe Bridgestone participait pour la première fois au salon Franchise Expo Paris. Une opportunité de continuer de grandir mais aussi une nouvelle façon de recruter. "On a un mode de fonctionnement très terrain. On se développe avant tout par ce biais. Être ici, c'est tout nouveau pour nous, c'est une autre façon de faire, mais on y croit beaucoup", note Laurent Champetier, directeur développement et animation réseau.

Une équipe renforcée

Au final, l'enseigne fait état "d'un grand nombre de contacts" et ajoute en avoir qualifié une trentaine. "Le profil des candidats est très clairement différent de ce que nous rencontrons habituellement, précise le responsable. Lors de contacts directs, nous sommes sollicités par des professionnels qui sont déjà en activité contrairement à ce salon où 75 % des rencontres portaient sur des projets de création".

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'un levier de plus pour First Stop. D'autant que les objectifs de croissance sont élevés. L'an passé, l'enseigne a généré un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros et a écoulé plus d'un million de pneus tourisme (ainsi que 150 000 industriels). Côté réseau, 280 points de vente présentaient la bannière blanche et rouge (+26), dont 200 sous franchise.

D'ici trois ans, First Stop voit beaucoup plus grand et espère compter 120 implantations supplémentaires ! "C'est une ambition relativement forte puisqu'en comparaison nous signons entre 20 et 30 centres par an", précise Christophe Tessier, président de l'enseigne en France et au Benelux. Pour tenir ce rythme, les équipes ont été renforcées avec notamment six personnes entièrement dédiées à l'animation du réseau et à l'accompagnement des adhérents. Depuis peu, ces derniers profitent par ailleurs d'un nouveau CRM.

Des projets plein les cartons

Dénommée Co'Pilot, cette solution fluidifie les relations entre l’accueil et l’atelier grâce à l’utilisation d’une tablette. La phase pilote réalisée dans le point de vente Stevauto à Haguenau, dans le Bas-Rhin, a donné des résultats "très convaincants" avec un gain de temps au comptoir de 30 % et un développement des ventes additionnelles de 30 %. Des chiffres qui ont déjà séduit 10 % des adhérents de l’enseigne qui ont accepté de déployer ce nouvel outil. En parallèle, une réflexion intense est menée pour enrichir l'offre.

La montée en puissance des motorisations électriques et/ou hybrides oblige le réseau à s'y plier. Une offre spéciale sera prochainement déployée alors que les équipes seront peu à peu formées et des bornes de recharge installées. D'autres pistes sont également étudiées telles que l'installation de boitiers bio-éthanol, le décalaminage ou encore du vitrage. Autant d'atouts qui ne constituent en rien des contraintes pour les adhérents. "On respecte l'identité et l'histoire de nos membres. On vient leur apporter des solutions au travers d'un fonctionnement souple", conclu Laurent Champetier.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement