Pneumatique - Le site
Suremoov compte déjà 950 sites en Chine. Suremoov compte déjà 950 sites en Chine.
mardi, 29 octobre 2019 16:58

Point S rachète en France et se développe en Chine

L'enseigne lyonnaise est sur tous les fronts. Coup sur coup, elle vient de conclure le rachat de Pneus Pro Services tout en actant son arrivée sur le marché chinois grâce à un accord passé avec le réseau local Suremoov.

 

Seul réseau (avec Euromaster) présent à Equip Auto, Point S a profité du rendez-vous parisien pour dresser un premier bilan annuel de son activité. Et celui-ci s'avère positifs puisque l'enseigne rassemble à ce jour 553 centres, dont 10 % de Point S City, un concept qui se développe dans l'Hexagone comme à l'international avec des ouvertures à Montréal (Canada) et Bruxelles (Belgique). Autre atout, trois mois à peine après son lancement, Point S Glass, nouveau concept dédié au vitrage, est déjà implanté auprès de 40 points de vente ! Peu connue pour se reposer sur ses lauriers, la société lyonnaise dévoile cette semaine deux annonces majeures.

PPS, une autre solution

La première tient dans la reprise de la marque PPS (Pneus Pro Services). Fondée en 2004 par André Bourrec, cette centrale d’achat réservée aux professionnels du pneu et de la pièce auto fédère 120 points de vente, dont une bonne partie d'ancien adhérents Arc-en-Ciel (désormais Eurotyre). Une opération plus subtile qu'il n'y parait puisque Point S reprend uniquement la marque PPS et non la société, ses 120 membres ne rejoignent donc pas le réseau. Du moins dans un premier temps car l'ambition est bien ailleurs.

Une redevance annuelle imbattable

"L'intérêt pour nous consiste à accroître notre volume d'achat (350 000 pneus TC4, 4 000 PL et 300 agraire chez PPS), à optimiser nos conditions d'achat et à s'appuyer sur une nouvelle marque forte", explique Christophe Rollet. En fait, Point S compte s’appuyer sur PPS pour capter une autre typologie de clients, uniquement intéressée par les conditions d'achats. Et ce pour un prix imbattable, la redevance annuelle s'élevant dans le cas présent à 700 € par an. L'autre intérêt est aussi de pouvoir développer le maillage en proposant une alternative à des professionnels installés trop près d'un centre Point S. Malgré cela, une quinzaine de PPS, motivé à l'idée de monter en compétences, basculeront prochainement sous les couleurs de l'enseigne.

Naissance de Point S China

PPS sera en outre une solution supplémentaire sur le plan du développement international pour découvrir de nouveaux marchés. On en vient là à la seconde annonce du réseau. Depuis ce mois-ci, celui-ci est implanté en Chine. Après avoir découvert l'Asie en 2016 avec des ouvertures en Malaisie et en Inde puis avoir grandi ces deux dernières années aux Philippines, à Hong-Kong et à Singapour, c'est donc sur le sol chinois que s'installe Point S. Un marché clé, où la distribution reste très fragmentée avec 400 000 à 600 000 PDV, selon les estimations, dont 73 % sans enseigne, 9 % en franchise et peu de concepts multiservices.

2000 PDV d'ici 2026

Pour concrétiser son projet, Point S s'associe à Suremoov. Une référence locale, créée en 2004, spécialisée dans la carrosserie et l'entretien rapide avec environ 950 sites. Dans le cadre de ce rapprochement, Suremoov devient adhérent Point S International et crée avec son partenaire une coentreprise dénommée Point S China. L'objectif sera d'atteindre les 2 000 points de vente d'ici 2026, un millier pour Suremoov dont les centres arboreront une baie Point S Express et un autre millier pour Point S China. Comme le veut la législation locale, deux unités pilotes ouvriront d’ici la fin de l’année à Foshan, dans le sud-est du pays.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter