Pneumatique - Le site
2 535 automobilistes ont répondu à cette enquête. 2 535 automobilistes ont répondu à cette enquête.
jeudi, 14 novembre 2019 10:05

Les Français jugent le pneu hiver utile… sauf là où ils habitent !

Selon une enquête commandée par le SPP, 3 automobilistes français sur 4 considèrent les pneus hiver ou toutes saisons comme utiles mais, paradoxalement, 85 % d'entre eux n'en voient pas l'intérêt là où ils habitent.

 

Le froid et la neige sont de retour en France et avec eux la sempiternelle question des pneus hiver revient sur le devant de la scène. Malgré les annonces faites par le ministère des Transports, aucune évolution règlementaire portant sur cette question n'est entrée en vigueur ces derniers mois. Routes bloquées, automobilistes immobilisés, poids lourds interdits de circulation, le sujet est pourtant relancé chaque année à l’occasion d’épisodes neigeux.

Mais qu'en pensent réellement les principaux intéressés ? Le Syndicat des professionnels du pneu a confié au Gipa le soin d'interroger 2 535 automobilistes français (dont 771 habitants en zone blanche et 524 ayant un usage professionnel de leur véhicule) sur cette question, ce qui constitue la plus vaste enquête jamais réalisée. Alors que les pneus hiver et 4 saisons représentent 19,1 % des ventes totales de pneus dans l'Hexagone, 76 % du panel jugent ce type d'équipement comme utile.

Attention aux idées préconçues

Paradoxalement, 85 % des conducteurs estiment ne pas en avoir besoin là où ils habitent et 88 % d'entre eux jugent que les conditions de circulation en hiver y sont faciles. Autre paradoxe, 38 % déclarent y avoir subi des désagréments en lien avec les conditions climatiques sur les 24 derniers mois et 6 % déclarent avoir perdu le contrôle de leur véhicule … Mais alors que l'on pourrait croire que le prix est un frein à la croissance de cet équipement, il n'en est rien puisque seulement 18 % des automobilistes non équipés y voient un vrai problème.

Autre conclusion de cette enquête, la conduite en conditions hivernales génère encore beaucoup d'idées préconçues. Le SPP note ainsi que 43 % des automobilistes pensent qu'il suffit de rouler moins vite, 35 % soutiennent qu'il est suffisant d'équiper seulement l'essieu avant et, plus grave, 16 % déclarent qu'il est nécessaire de réduire la pression des pneus été. Quant au projet de règlementation, si seulement un quart des conducteurs en ont eu connaissance, 81 % d'entre eux pensent que c'est une bonne initiative.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter