Pneumatique - Le site
Il s'agissait de la 90e édition du salon genevois. Il s'agissait de la 90e édition du salon genevois.
lundi, 02 mars 2020 12:59

Annulation du salon de Genève

Face à l'épidémie de coronavirus, les autorités suisses ont choisi d'interdire jusqu'à la mi-mars toutes les manifestations réunissant plus de 1 000 personnes. Logiquement, le salon international de l'automobile de Genève, qui devait se tenir du 5 au 15 mars 2020, est annulé.

 

La 90e édition de ce grand carrefour du monde de l'automobile qu'est le salon international de Genève n'aura finalement pas lieu. Alors que l'évènement devait ouvrir ses portes aux professionnels ce mardi avant d'en faire de même jeudi à l'attention du groupe public, les autorités locales ont annoncé l'interdiction sur tout le territoire de manifestations rassemblant plus d'un millier de personnes. Une initiative qui fait suite à la propagation dans le monde du Coronavirus.

Alors que plus d'une trentaine de pays sont désormais touchés par cette épidémie, le Gouvernement helvète a pris cette décision pour au moins qu'au 15 mars prochain. Une décision lourde de conséquences pour tous les exposants et l'organisateur du salon de Genève. "Nous regrettons cette situation, mais la santé de tous, acteurs et visiteurs, est notre priorité absolue ainsi que celle de nos exposants", a indiqué Maurice Turrettini, président du Conseil de Fondation.

Beaucoup de défections en amont

"Il s’agit d’un cas de force majeure et d’un coup très dur pour les exposants qui ont massivement investi dans leur présence à Genève. Nous sommes pourtant convaincus qu’ils comprendront cette décision. Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les personnes impliquées dans l’organisation de ce qui devait être l’édition 2020 du GIMS", a ajouté le responsable, expliquant que "les conséquences financières pour tous les acteurs de la manifestation sont importantes et devront être évaluées dans les semaines à venir".

Cette annulation est un nouveau coup dur pour le salon genevois confronté, comme ses homologues parisiens et francfortois, à des défections. Une douzaine de constructeurs avaient très tôt confirmé leur absence tels que Peugeot, Citroën, Opel, Nissan, Ford, Volvo ou encore Tesla. Côté manufacturiers, le panel d'exposants devait rester stable. Comme en 2019, Apollo-Vredestein, Goodyear, Kenda, Michelin, Pirelli, Sentury Tire et Yokohama avaient prévu d'y exposer.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter