Imprimer cette page
Mario Isola (Pirelli). Mario Isola (Pirelli).
mardi, 14 avril 2020 09:13
Marché

Coronavirus : Mario Isola (Pirelli) s'engage en première ligne

Depuis quelques jours, Mario Isola a délaissé son habituel costume de responsable de la compétition du manufacturier transalpin pour lutter contre la pandémie de coronavirus. L'Italien officie comme conducteur d'ambulance volontaire en Lombardie.

 

Même si la pandémie semble ralentir sa propagation depuis une dizaine de jours (notamment avec un recul des cas en réanimation), l'Italie demeure le pays le plus touché au Europe par le coronavirus et la situation reste très tendue. Dans toute la Botte, les initiatives de solidarité se sont multipliées depuis le début de la crise sanitaire. Plus habitué à arpenter les pistes de F1, Mario Isola fait partie de ses nombreux bénévoles qui se retrouvent aujourd'hui en première ligne.

Le responsable de la compétition de Pirelli est en effet engagé en Lombardie face à la pandémie en tant que conducteur d'ambulance volontaire. Un engagement vieux de plus de 30 ans pour l'Italien mais qui prend actuellement une importance toute particulière. "Je fais ce que je peux pour aider, indiquait-il récemment à la presse transalpine. Les gens qui font du bénévolat dans n'importe quel rôle deviennent encore plus importants, et je donne tout le temps que je peux à cela".

L'impact psychologique

Au volant de son ambulance, Mario Isola est confronté, comme tous ceux évoluant sur le front, à la misère de la maladie et des sentiments. "Le plus gros impact est psychologique, juge-t-il. Pour éviter tout contact avec un patient, il est interdit d'emmener quelqu'un d'autre que le malade et l'équipe d'intervention dans l'ambulance. Parfois, vous avez ainsi une personne dans un état grave et vous devait faire comprendre à sa famille qu'elle ne peut pas monter. Ils se rendent compte alors que c'est peut-être la dernière fois qu'ils voient leur proche et c'est très difficile à vivre…"

L'engagement de Mario Isola n'a rien de nouveau puisque le responsable a mis en place, depuis 2004, son propre programme de formation de chauffeurs d'ambulance. En 16 ans, sa structure a accueilli plus de 7 000 bénévoles et 150 instructeurs.

A lire aussi

Connectez-vous pour commenter