Pneumatique - Le site
Cet étiquetage devrait entrer en vigueur à partir du 1er mai 2021. Cet étiquetage devrait entrer en vigueur à partir du 1er mai 2021.
lundi, 08 juin 2020 14:45

Le futur étiquetage des pneumatiques se précise

 

Huit ans après son entrée en vigueur sur le sol européen, l’étiquette de performances des pneumatiques connaîtra une mise à jour en 2021. Bruxelles vient d'approuver le projet qui prévoit notamment l'intégration de nouvelles informations sur le kilométrage, l'abrasion ou encore l'adhérence.

 

Annoncé à l'automne 2019 puis officiellement approuvé en février dernier, le futur étiquetage des pneumatiques a franchi une nouvelle étape en étant validé, le 13 mai 2020, par le Parlement européen. Visant à mieux sensibiliser les consommateurs aux économies de carburant, à améliorer la sécurité et à réduire la pollution sonore, cet étiquetage affichera des informations sur l’efficacité en carburant, l’adhérence sur sol mouillé et le bruit de roulement des pneus, rappelle le Parlement.

À plus long terme, l’étiquette inclura des informations sur le kilométrage, l’abrasion, et l’adhérence sur la neige et le verglas. Une attention sera également accordée au rechapage, avec l’application d’exigences d'étiquetage à ce type de pneumatiques.

Réduction du CO2 et augmentation du chiffre d'affaires

"Le présent règlement devrait prévoir l'inclusion future d'une méthode d'essai appropriée pour mesurer la performance des pneumatiques rechapés, laquelle n'est actuellement pas disponible", précise le Parlement. Ce nouveau règlement s’appliquera aux véhicules particuliers et utilitaires légers (pneumatiques de classes C1 et C2) mais aussi désormais aux utilitaires lourds (classe C3).

Cet étiquetage devrait entrer en vigueur à partir du 1er mai 2021. Avant cela, le texte devra encore être formellement adopté par le Conseil de l’Union européenne. Selon Bruxelles, ce nouveau système d’étiquetage pourrait aboutir "à une réduction de 10 millions de tonnes d’émissions de CO2 et à une augmentation de chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros pour le secteur".

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter