Pneumatique - Le site
Près de 16 000 enveloppes TC4 ont été écoulées au T2. Près de 16 000 enveloppes TC4 ont été écoulées au T2.
mercredi, 15 juillet 2020 18:20

Un deuxième trimestre historiquement bas pour le pneu européen

 

L'ETRMA a présenté son pire bilan depuis que l'organisation publie son baromètre trimestriel. En pleine crise sanitaire, le marché européen du pneumatique a dégringolé de 22 % en TC4 et de 14 % en PL.

 

La chute est aussi lourde que douloureuse pour l'industrie européenne du pneumatique. L'ETRMA, l'association continentale des fabricants de pneus et de caoutchouc, vient de publier les résultats du deuxième trimestre 2020. Ces derniers entrent malheureusement dans l'histoire de l'organisation puisque celle-ci n'avait ainsi jamais présenté un bilan aussi dégradé depuis l'instauration de son baromètre trimestriel.

Entre début avril et fin juin, les ventes de pneumatiques TC4 ont accusé une perte de 31 %, soit près de 16 000 000 unités évaporées, pour un résultat final de 35 002 000 enveloppes. Autres segments particulièrement touchés, le poids lourd et le deux-roues voient leurs volumes s'effriter de respectivement 23 % et 26 %. Au final, seules les ventes de pneus agricoles se sont maintenues à un bon niveau, le recul de 4 % s'apparentant à une belle performance.

Une industrie mondialisée

Sur l'ensemble de l'année, à présent, les résultats ne sont guères plus encourageants. Le TC4 totalise après six mois 83 050 000 ventes, soit une baisse de 22 % comparé au premier semestre 2019. Sur le strict plan de la variation, c'est moins que le segment deux-roues, qui n'a écoulé que 4 755 000 enveloppes, soit une perte de 23 %. Le PL enregistre de son côté une perte de 14 % contre 9 % pour l'agricole.

Comme le souligne l'ETRMA, "après avoir été fermé pendant 33 jours en moyenne en raison de Covid-19, tous les fabricants de pneus en Europe ont lentement repris leur production en mai, lorsque la plupart des pays européens ont assoupli leurs fermetures. En conséquence, une légère tendance à la hausse des ventes de pneus de remplacement a été observée vers la fin du trimestre".

"Nos perspectives pour 2020 restent sombres"

Toutefois, l'organisation s'interroge sur le niveau et la durée de cette relance. "Étant une industrie mondiale, la reprise du secteur des pneumatiques ne dépend pas seulement de la situation de l’Europe, mais aussi de la manière dont les autres parties du monde et les routes commerciales mondiales continuent d’être affectées par la pandémie et de la combattre."

"La reprise complète du secteur des pneumatiques est encore loin. Pour le moment, nous ne pouvons qu'espérer une stabilisation du marché au second semestre, juge Fazilet Cinaralp, secrétaire général de l'association. Nos perspectives pour 2020 restent sombres avec une baisse à deux chiffres des ventes attendue dans tous les segments".

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter