Pneumatique - Le site
Le secteur a été durement touché durant le confinement. Le secteur a été durement touché durant le confinement.
vendredi, 28 août 2020 12:00

Le SPP sur tous les fronts pendant la crise

Rédaction d'articles d'information, soutien juridique et administratif, échanges avec les pouvoirs publics, le SPP n'a pas chômé durant les six derniers mois. Depuis mars dernier, le syndicat a fait preuve d'un engagement total pour soutenir des adhérents confrontés à une crise sans précédent.

 

Discret mais bien présent. Là où d'autres organisations professionnelles ont beaucoup fait parler d'elles, le SPP ne s'est pas beaucoup montré depuis le début de la crise sanitaire. En coulisses, pourtant, celui-ci n'a pas chômé. Alors que les ventes du secteur ont chuté dans des proportions inimaginables lors du confinement (-80 % pour le TC4 et -50 % pour le PL en avril, par exemple), de multiples actions ont été déployées pour aider les professionnels et pérenniser la place du pneu dans le débat public.

La bagatelle 350 articles publiés

Entre autres initiatives, le SPP a notamment mis en place un système d'information entre veille et rédaction d'articles. 350 ont été écrits et publiés sur la plateforme MySPP pendant le confinement. Une banque documentaire rassemblant tous les formulaires et modèles de courriers utiles à la constitution des dossiers administratifs a également été créée, renforcée par une FAQ dédiée à l'activité partielle. Pour compléter ces actions, plusieurs webinars ont été organisés avec l’appui de cabinets d’avocats conseil ou d’instituts d’études de prospective économique.

Un soutien plus personnalisé a aussi été apporté à certains adhérents avec le traitement de 146 dossiers individuels portant sur de multiples sujets (mise en œuvre de l’activité partielle et du télétravail, adaptation des rémunérations, information sur les aides sociales, économiques et fiscales, information sur les mesures de protection dans les locaux et lors des interventions…). Un groupe de travail a parallèlement été constitué, réunissant des responsables qualité, sécurité et ressources humaines des réseaux ou des grandes entreprises adhérentes. La finalité étant de favoriser les échanges et la mise en commun des problématique pour tenter d'y remédier.

Une structure légère et agile

D'un point de vue plus institutionnel, le SPP a maintenu durant cette période un dialogue permanent avec les partenaires sociaux de la branche des services de l’automobile et a participé à l’établissement du guide paritaire des bonnes pratiques. Il est également intervenu auprès des pouvoirs publics pour clarifier certains imprécis ou en suspens. Tout ce travail s'est traduit par une hausse sensible de l'activié de MySPP. Plus de 20 000 pages ont été consultés quotidiennement au plus fort de la crise et près de 900 000 au total entre le 9 mars et le 30 avril 2020.

"La structure légère de notre organisation a permis une grande agilité et une remarquable réactivité pour suivre et relayer les innombrables informations émanant des pouvoirs publics. Notre équipe a fait preuve d’un engagement sans faille durant toute la période de la crise sanitaire, au service de nos adhérents", se félicite Dominique Stempfel, nouveau président du syndicat.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter