Pneumatique - Le site
Le décret porte sur 48 départements. Le décret porte sur 48 départements.
lundi, 19 octobre 2020 16:01

Les pneus neige deviendront obligatoires à partir novembre 2021

Le décret d'application actant l'obligation d'utiliser des pneus neige du 1er novembre au 31 mars, dans certaines communes de l'Hexagone, a été publié au Journal officiel dimanche 18 octobre 2020. Il faudra toutefois attendre encore un an pour que la mesure devienne effective.

 

Cette fois, c'est officiel. Prévu dans la loi "Montagne II" de décembre 2016, plusieurs fois envisagé et reporté à de multiples reprises, le décret portant sur les pneus neige a été publié au Journal officiel le dimanche 18 octobre 2020. Le document prévoit ainsi de rendre obligatoire le recours à cet équipement dans certaines communes de haute et moyenne montage, du 1er novembre au 31 mars.

Aux préfets de jouer

Pendant cette période, les conducteurs de véhicules légers (catégorie M1 et N1) pourront être obligés de chausser quatre pneus neiges ou "d’équiper au moins deux roues motrices" avec des "dispositifs antidérapants amovibles", comme des chaînes. Toutefois, ce décret n'entrera pas en vigueur dès cet hiver mais à partir de novembre 2021.

Le temps de définir les derniers points encore incertains. Le décret porte sur 48 départements mais sans définir précisément les lieux d'application. Il reviendra aux préfets d'apporter les précisions nécessaires. Ces derniers pourront également définir des dérogations au niveau de certaines sections de route ou itinéraires de délestage.

Une nouvelle saluée par le SPP

"On ne peut que saluer la détermination de certains élus, et en particulier celle de Joël Giraud, très concernés par les conditions de circulation dans leur région et qui se sont impliqués sur ce dossier qui s’est malheureusement, maintes et maintes fois enlisé", s'est félicité Dominique Stempfel, président du SPP.

"Nous sommes très heureux de ce dénouement et nous les remercions de s’être engagés pour une amélioration de la sécurité sur les routes. Nous sommes persuadés qu’une majorité d’automobilistes accueilleront cette nouvelle avec satisfaction. Dans notre dernière étude, 81% d’entre eux jugeait positive la future disposition", a-t-il conclu.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter