Pneumatique - Le site
Vroomly lance un simulateur d'éligibilité au fonds de solidarité. Vroomly lance un simulateur d'éligibilité au fonds de solidarité.
vendredi, 29 janvier 2021 08:58

Fonds de solidarité : Vroomly lance son simulateur

Sollicitée par les garages, la plateforme a créé un simulateur d’éligibilité au fonds de solidarité pour les accompagner dans leurs démarches. Cet outil, disponible sur le blog de Vroomly, apporte une réponse en moins de deux minutes.

 

Depuis peu, le comparateur de garages leur propose de tester leur éligibilité au fonds de solidarité, mis en place par le gouvernement, et dont le formulaire a été mis à jour le 15 janvier 2021. Désormais, ce dernier tient compte des nouveautés apparues dans les décrets relatifs au fonds de Solidarité des 19 et 30 décembre 2020, ainsi que du 16 janvier 2021.

200 complétions en une journée

"Suite à notre webinaire organisé en décembre 2020, de nombreux garages partenaires ont sollicité notre aide sur les démarches administratives qui se révèlent souvent complexes. Et les résultats de notre sondage auprès de 300 ateliers ont confirmé ce constat : seuls 17 % d’entre eux ont confié avoir bénéficié des aides lors du 2e confinement. Nous avons donc décidé d’offrir à tous une solution pensée uniquement pour les garages", confie Benoît Yèche, directeur marketing de Vroomly.

Le principe est simple : en moins de 3 minutes, les garages répondent à une dizaine de questions et à l’issue du test, obtiennent une réponse de la part de Vroomly sur leur éligibilité pour obtenir l’aide d’un montant de 1 500 euros maximum. "Nous avons lancé l’outil hier (le 20 janvier 2021, ndlr), et sur les 200 complétions de tests, la durée moyenne est d’une minute et 58 secondes. L’outil est donc très facile d’utilisation et réactif", se félicite le directeur marketing.

Une réponse concrète en moins de 2 min

Parmi les points sur lesquels le flou subsiste parfois, la multiactivité pose question pour les réparateurs. Ils sont en effet nombreux à cumuler deux activités comme la réparation (activité restée ouverte pendant le confinement) et la vente de véhicules d’occasion (activité fermée) par exemple. "La seule règle qui prévaut est la suivante : c’est l’activité majoritaire, soit celle qui engendre la majorité du chiffre d’affaires qui compte. Ainsi, un atelier qui réalise 40 % de son CA en vente de véhicules d’occasion et 60 % en entretien-réparation peut être éligible aux 1500 euros d’aide", souligne-t-il.

Autre difficulté rencontrée par les réparateurs : le statut du dirigeant. En effet, pour toucher le fonds de solidarité, le dirigeant ne doit pas être salarié de son entreprise, ou s’il l’est, il doit avoir au moins un employé.

Quelques subtilités...

Enfin, le calcul des pertes nécessite aussi quelques explications. Pour avoir droit à cette aide, la baisse de CA en décembre 2020 doit dépasser les 50 %. Il est possible de la calculer en comparant à la période N-1, soit décembre 2019 ou au CA mensuel moyen de 2019. Le dirigeant choisit ensuite l’option qui lui est le plus favorable. "Mais, là encore, quelques subtilités, si l’entreprise a été créé avant juin 2019, trois cas de figure différents existent et débouchent sur d’autres méthodes de calcul", précise Benoît Yèche.

Pour rappel, les démarches sont à effectuer avant le 31 janvier 2021 pour novembre 2020 et avant le 28 février 2021 pour décembre 2020, sur le site des impôts mais directement (encore une subtilité!) via son espace particulier, et non professionnel. 

 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter