Pneumatique - Le site
mercredi, 08 octobre 2014 02:00

Emissions Analytics relativise l’intérêt des pneus verts

La différence de consommation de carburant entre des pneus classés A et G sur l’étiquette européenne avait été annoncée aux alentours de 7,5% par les manufacturiers lors de son lancement en 2012. Cette affirmation serait trompeuse, selon Emission Analytics. Cette société britannique créée pour analyser la réduction réelle des émissions et de la consommation des nouveaux modèles des constructeurs, a réalisé une rapide étude pour comparer les bénéfices de deux pneus en 175/70R14. Le premier affichait un B pour le critère de la résistance au roulement sur l’étiquette et le second un F. Un parcours avec un véhicule non spécifié a ensuite été réalisé sur une piste à température ambiante constante, durant lequel des valeurs ont été relevées dans une gamme de vitesses allant de 64 à 110 km/h. Les résultats de l’étude d’Emissions Analytics ont montré que le pneu classé B pouvait prétendre à une réduction moyenne de 3,8% de la consommation de carburant et de 3,4% des émissions de CO2 par rapport au pneu noté F. Mais il faudrait atteindre au moins la vitesse de 88 km/h pour ressentir les premiers bénéfices du pneu vert. En deçà, ils seraient ex-æquo. A 110 km/h, le pneu classé B afficherait une efficacité énergétique supérieure de 12,9% par rapport au pneu classé F. Dans ce contexte, les pneus bien notés pour leur résistance au roulement s’adressent avant tout aux conducteurs qui empruntent régulièrement les autoroutes. Pour les autres, ils ne présenteraient qu’un intérêt très relatif, voire nul.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter