Pneumatique - Le site
vendredi, 06 juin 2014 02:00

TOP 20 des manufacturiers mondiaux

Le classement 2013 du magazine allemand Neue Reifenzeitung reflète les difficultés subies par Cooper Tire l’année dernière, dont les usines chinoises ont été un temps paralysées. Il distingue aussi Giti Tire, qui devient mécaniquement le 10e manufacturier mondial.

2013 fut l’année de la reprise des marchés, en particulier dans les pays de la zone euro et d’Amérique du Nord. Selon Michelin, les ventes de pneus TC4 en volume étaient en hausse de 3 % l’année dernière tant pour la première monte et que pour le remplacement. Sur le segment Poids lourd, la demande en pneus neufs radiaux a progressé de 6 % en première monte et de 5 % en remplacement. Dans les deux cas, le second semestre a été marqué par un redémarrage de l’activité dans la plupart des grands marchés, que les grands manufacturiers mondiaux ont quasiment tous confirmé dans leur rapport annuel.

 

Mais cela n’a pas suffit et pour beaucoup les CA sont en retrait, une fois tous convertis en euros. Car un autre facteur doit être pris en compte pour bien comprendre ce Top 20 de Neue Reifenzeitung : la forte variation des taux de change l’année dernière. En effet, l’euro s’est considérablement renforcé, de 3,8 % face au dollar en 2013 et de 1,6 % par rapport au yuan. De la même manière, la forte dépréciation du yen a considérablement gonflé les résultats des groupes japonais. Ainsi, pour Bridgestone, toujours premier manufacturier mondial, le chiffre d’affaires pneumatiques a augmenté de 18,7 % sur un an sur la base du yen. Mais convertis en euros sur la base d’un taux de change moyen sur 12 mois d’avril 2014 à mars 2014 fixé à 142,42 yens, il s’est avéré en recul de 13,5 % en 2013.

Linglong Tyres dans le Top 20

Ainsi, pour les 5 premiers manufacturiers mondiaux, si le classement reste inchangé d’une année sur l’autre, l’écart entre le CA de Bridgestone et de Michelin s’est considérablement réduit après avoir converti en euro celui du Japonais (de près de 4 milliards d’euros en 2012 à 1,7 milliard environ en 2013). Pirelli est le seul de ce clan « premium » à avoir enregistré une progression de ses ventes (+1,4 % par rapport à 2012), alors que celles de Continental (-0,8 %) et de Michelin sont en retrait sur 12 mois. Néanmoins, les autres indicateurs de performances que sont le bénéfice d’exploitation et le revenu net sont restés solides pour ce groupe des 5. Au-delà, quelques changements ont eu lieu dans ce classement, à l’instar de Hankook qui a ravi la 6e place à Sumitomo Rubber Industries, mais les deux ont fini au coude à coude.

 

La tentative de rachat de Cooper Tire par l’Indien Apollo Tyres a considérablement impacté les résultats de l’Américain. Ses ventes ont dégringolé de plus de 20 % sur un an et son bénéfice d’exploitation a quasiment fondu de moitié, faute notamment aux grèves qui ont paralysé ses usines chinoises. Cooper Tire est ainsi passé de la 10e place du classement en 2012 à la 13e place en 2013. Giti Tire est celui qui en profite le plus. Le manufacturier chinois basé à Singapour peut désormais se targuer de figurer dans le Top 10 mondial. Mais, Cooper Tire, le Coréen Kumho Tyres et surtout le Chinois Zhongce Rubber sont sur ses talons.

 

Plus bas dans le classement, Triangle s’est hissé à la 15e place, devançant Apollo Tyres, qui à l’instar de MRF, également indien, a souffert des faiblesses du marché national. Le CA de l’Américain Titan International est celui qui a le plus plus progressé en 2013 (+10,7 %) et il a gagné 3 places. Enfin, le Chinois Linglong Tyres a ravi la 20e place du classement à son compatriote Double Coin, dépassé désormais par Nexen Tire (21e) et par le Xingyuan Group (22e).

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement