Pneumatique - Le site
lundi, 05 janvier 2015 12:02

2014 : le marché automobile français toujours à la peine

 

 

Les immatriculations de voitures neuves ont à peine augmenté l'année dernière. Renault, Dacia et Peugeot affichent cependant une belle progression. Le marché a été soutenu par les ventes aux entreprises.

Avec 1,79 millions d'immatriculations selon les données du CCFA, le marché reste bien en-dessous de la barre symbolique des 2 millions d'unités, atteint à la fin des années 90 et au début des années 2000. Les ventes du mois de décembre (-6,8%) ont douché les espoirs de reprise progressive des constructeurs.

 

Le grand gagnant de l'année 2014 est Renault qui a vu ses ventes augmenter de 6,8% sur un an, tandis que celles de sa marque à bas coût Dacia ont grimpé de 14,1%. Daimler a terminé l'année sur une hausse de 2%, légèrement supérieure à celle de PSA (+1,6).

 

Le Groupe français a enregistré des résultats contrastés pour ses 3 marques. Les ventes de Peugeot ont grimpé de 5,3%, mais celles de Citroën de seulement 2,4%. Et la ligne DS de la marque aux chevrons a affiché un fort recul de 27,7%.

 

Pour autant, Renault et PSA ont gagné presque 2 points de part de marché l'année dernière, à 55,3%. Leurs ventes ont augmenté de 3,9% en 2014, alors que celles de leurs concurrents étrangers sont en baisse de 3,8%. Ils ont profité des bonnes performances commerciales de leurs crossovers, Renault Captur, Peugeot 2008 et Citroën C4 Cactus

 

A l'autre extrémité du classement, les groupes Hyundai-Kia (–23,4%), GM (–19,4%) et Toyota (–5,9%) reportent la palme des constructeurs qui ont connu les plus fortes baisses de leurs immatriculations en France l'année dernière.

 

Ce sont les ventes aux entreprises qui ont tiré les ventes de voitures neuves vers le haut. Elles s'inscrivent en hausse de 6,2%, alors que les ventes aux particuliers ont décliné de 2,2%. Cependant, le mois de décembre a été très décevant pour les deux canaux.

 

Globalement, la France fait moins bien que ses voisins d'Europe de l'Ouest. Le marché espagnol dopé par sa prime à la casse a bondi de 18,1%, le marché anglais a progressé de 9,4%, l'italien de 4,3% et l'allemand de près de 3,0%.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter