Pneumatique - Le site

Très active pour recruter de nouveaux membres, l'enseigne Point S se félicite aussi de l'investissement de ses propres adhérents. Au cours du dernier trimestre 2018, ces derniers ont représenté 20 % des ouvertures totales !

 

Tandis que le recrutement de nouveaux adhérents se poursuit à bon rythme, les adhérents Point S contribuent eux-aussi de façon non négligeable à l'expansion de Point S. Le réseau note ainsi que 20 % des ouvertures intervenues au cours du dernier trimestre 2018 provenaient de l'investissement de son réseau. Aux côtés de l'enseigne depuis sa création en 1971, la Sofrap de François Bayan est aujourd'hui le premier adhérent multisite Point S en France avec 16 centres !

La Sofrap se renforce

Le dirigeant vient ainsi d'inaugurer récemment deux points de vente supplémentaires à Ernée, en Mayenne, et à Bain-de-Bretagne, au sud de Rennes (Ille-et-Vilaine). "Le réseau nous apporte du support et des services, ainsi qu'une veille sur le marché. Seul, il est difficile de tout suivre avec une concurrence accrue", indique François Bayan. Preuve de l'importance de cet adhérent pour le réseau, la Sofrap a été parmi les premiers à accueillir la Point S TV alors que ses salariés (120) seront bientôt formés à la pose de boîtiers de conversion au bioéthanol.

Plus au nord, c'est cette fois-ci à Bruay-la-Buissière (62) qu'Éric Ostin et son épouse Fabienne ont ouvert leur second centre Point S, après celui d'Avion (62). Monsieur est un spécialiste des deux roues depuis plus de 20 ans quand Madame est une passionnée de mécanique automobile. Déjà gérants d'un centre d'entretien et réparation de motocycles, ils ont découvert l'enseigne en 2012 avec l'ouverture de leur premier centre alors que ce second leur permet de rassembler leurs activités moto et auto dans un même espace.

Un projet innovant pour Éric Ostin

"J'ai à nouveau sollicité Point S pour m'aider à mettre en place ce projet. Il se trouve que le concept « Point S Centre Auto » répondait parfaitement à mon besoin", explique Éric Ostin. A Bruay-la-Buissière, le couple profite d'un centre de 1000 m2 établi en zone commerciale comprenant un espace de vente en libre-service et deux ateliers de réparation.

Enfin, en Rhône-Alpes, Emmanuel Bellon a lui aussi investi dans un second centre. Après en avoir ouvert un premier en 2012 à Pontcharra-sur-Turdine, c'est à Tarare que le chef d'entreprise a souhaité s'implanter pour étendre sa zone de chalandise. Situé en plein cœur de la ville, le centre de Tarare, d'une surface de 300 m², touche principalement les particuliers pour la réparation rapide automobile et le pneumatique.

Publié dans Marché

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter