Pneumatique - Le site
lundi, 16 décembre 2019 15:36

BKT et Monster Jam, ensemble jusqu'en 2026

Très important pour la notoriété de la marque indienne outre-Atlantique, le partenariat liant BKT et le célèbre spectacle de monster truck a été prolongé jusqu'en 2026.

 

Vu d'Europe de l'Ouest, le Monster Jam est un show assez lunaire. Si de semblables évènements sont parfois organisés par des cascadeurs indépendants, en période estivale, dans des stations balnéaires, les spectacles de ces 4x4 XXL sont aussi rares qu'inclassables. Aux Etats-Unis, l'affaire est tout autre. Les Américains en raffolent et le Monster Jam draine chaque année un nombre incroyable de spectateurs.

Plus de 22 millions de fans

Depuis 2014, 780 représentations ont été organisées dans 100 villes devant plus de 22 millions de fans. Partenaire de l'évènement depuis cinq ans, BKT ne pouvait passer à côté du renouvellement de ce juteux contrat. D'autant qu'avec la retransmission désormais de tous les shows outre-Atlantique sur la chaîne Fox Sports 1, le manufacturier s'assure une notoriété démultipliée.

BKT et Feld Motor Sports, l’organisateur du spectacle made in USA, se sont ainsi entendus pour prolonger leur aventure commune jusqu’en 2026 ! Outre une visibilité lors de tous les évènements, cet accord porte également sur la fourniture en pneumatiques de la centaine de monster truck qui animent chaque date.

Un pneu spéciale de 66 pouces

BKT a d'ailleurs créé une enveloppe spéciale, baptisée BKT Monster Jam Tire, soit un pneu de 66 pouces doté d’une excellente stabilité – même après un atterrissage d’une hauteur de 10 mètres – grâce à une épaule particulière qui lui permet de rebondir au moment de l’impact et de retrouver rapidement la stabilité. Cette innovation comprend un flanc dur et rigide, ains que des crampons au dessin spécial, pour offrir une traction exceptionnelle.

Les ingénieurs indiens travaillent actuellement à la mise au point de la troisième génération du BKT Monster Jam Tire. Au travers de ce pneumatique hors norme et de ce partenariat qui l'est tout autant, le but de BKT consiste bel et bien à améliorer sa notoriété tout en promouvant sa gamme Off-Highway (hors-route), segment où le manufacturier est l'un des leaders.

Publié dans Marketing
vendredi, 12 avril 2019 08:06

BKT inaugure son nouveau siège européen

Situés près de Milan, les nouveaux bureaux de BKT Europe viendront soutenir la croissance d'un marché désormais stratégique pour le manufacturier indien. BKT génère en effet la moitié de son chiffre d'affaires sur le sol européen.

 

Inauguré le 5 avril dernier, le nouveau siège européen de BKT demeure à Seregno, près de Milan (Italie), mais offre des perspectives inédites au groupe indien. Cet outil doit ainsi pérenniser la croissance du manufacturier sur le marché européen qui représente à présent 50 % de son chiffre d'affaires mondial (plus de 900 millions de dollars en 2018). Ce nouveau siège s'inscrit ainsi dans le fameux "next level", le plan stratégique devant permettre à BKT de dominer à termes son principal marché, à savoir celui des pneus hors routes.

Les nouveaux bureaux s’étendent sur plus de 500 m2 et sont optimisés par secteurs de compétence : interventions techniques, logistique, gestion des équipements d’origine, marketing et direction. Les 15 personnes composant l’équipe de BKT Europe y sont rassemblées. Un nouveau grand magasin a aussi été réalisé et se trouve maintenant dans la même structure pour perfectionner le flux logistique, alors qu’auparavant il était disséminé sur différents sites.

Dans la nouvelle structure se trouve aussi le BKT Space, un centre d’information et de technologie sur les pneus spéciaux unique en son genre flanqué d’un auditorium et d’une salle de formation pouvant accueillir 50 personnes, où seront organisées des conférences, réunions techniques et évènements.

"Nous voulons augmenter toujours plus notre présence et notre part de marché en Europe et surtout être plus proches de nos clients OEM, affirme Lucia Salmaso, PDG de BKT Europe. Notre objectif est de renforcer continuellement la présence de la marque BKT auprès des fabricants d’équipement d’origine et nous savons que nous pouvons le faire. Notre nouveau siège est un instrument clé dans ce sens. En Europe, à partir de ce jour nous allons être plus forts que jamais et nous le serons dans tous les domaines et tous les segments".

Publié dans Marché

Dans un contexte de forte croissance pour le BTP, où les pneus spécialisés ont bondi de 33 % en cinq ans, le groupe Continental innove avec le CrossTrac. Une solution de pointe pour tous les professionnels de la construction qui gagne en robustesse et en performances grâce notamment à un mélange de gomme innovant et un renforcement de la carcasse.

 

Le Grand Paris, les JO de 2024, la rénovation des aéroports parisiens, l'extension des ports de Calais et Marseille… autant de projets d'envergure qui portent actuellement, et ce pour encore plusieurs années, le secteur du BTP. Dans ce contexte favorable, les professionnels retrouvent des couleurs et n'hésitent pas à investir dans de nouveaux engins. Une tendance qui se répercute sur le marché des pneus spécialisés dont les ventes ont bondi de 33 % depuis 2013, soit davantage qu'aucun autre segment en France.

Pour soutenir cette croissance, Continental innove et dévoile sa nouvelle gamme Conti CrossTrac. Un produit riche en innovations qui, à l'instar de ce qu'a pu faire Goodyear avec son nouvel Omnitrac, entend gagner en polyvalence. Le CrossTrac se veut ainsi aussi performant que ce soit vers ou dans les chantiers, soit dans des conditions d'utilisation très variables où les défis sont multiples.

La carcasse gagne un centimètre

Pour réussir ce tour de force, de nouvelles bandes de roulements ont notamment été imaginées pour augmenter la traction, l'adhérence et la durabilité. Autre atout, avec un innovant mélange de gommes, unique en son genre et à multiples facettes. Pour offrir une résistance exceptionnelle contre les coupures et les perforations à son produit, Continental a intégré du noir de carbone dans la composition du mélange ainsi qu'une très grande quantité de caoutchouc naturel cette fois-ci pour gagner en robustesse et lutter à la fois contre l'écaillage et les arrachements.

Le dernier élément important du CrossTrac tient dans sa carcasse. Avec un centimètre de caoutchouc additionnel dans la zone du bloc sommet et un talon renforcé pour répartir la charge, la carcasse gagne en robustesse. Cette innovation peut bien entendu prétendre aux services développés par Continental sur le rechapage, lui garantissant une deuxième voir une troisième vie, ainsi que sur la connectivité. Toutes les principales dimensions de la gamme seront ainsi disponibles en version pneu intelligent, qui quittera l’usine pré équipé des capteurs requis (pression et température).

Publié dans Poids lourd

Le groupe clermontois casse sa tirelire pour s'offrir le canadien Camso, spécialisé dans les solutions de mobilité "hors route". Ce rachat, d'un montant évalué à 1,25 milliard d'euros, donnera naissance au numéro un mondial du genre.

 

C'est une opération d'envergure que vient de conclure Michelin avec la reprise de Camso. Les deux entreprises ont conclu une entente aux termes de laquelle Michelin fera l’acquisition de Camso pour un montant d’environ 1,25 milliard d’euros. Leurs activités hors route respectives seront bientôt réunies au sein d’une nouvelle division dirigée à partir du Canada. Cette union donnera naissance au numéro un mondial sur les marchés hors route.

Camso est une entreprise canadienne dont le siège social est situé à Magog, au Québec. Spécialisée dans les chenilles en caoutchouc pour les engins agricoles et les motoneiges ainsi que dans les pneus pleins et diagonaux pour le marché de la manutention, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 974 millions de dollars lors de son dernier exercice fiscal. Ses effectifs s’élèvent à 7 700 collaborateurs.

Une frénésie de rachats en 2018

"Michelin et Camso ont de nombreuses valeurs en commun. Cette acquisition est une formidable opportunité réciproque. Michelin va pouvoir bénéficier de toutes les compétences de Camso sur les marchés de la mobilité hors route et Camso de toute l’expertise de Michelin sur les marchés de spécialités", commente Jean-Dominique Senard, le président du groupe Michelin. Après avoir dépensé 3,4 milliards d'euros depuis le début de l'année dans différentes opérations (création d'une société commune avec Sumitomo et rachat du britannique Fenner), le dirigeant entend à présent "faire une pause".

"Je veux aussi léguer à mon successeur un bilan financier très solide, ajoute Jean-Dominique Sénard qui passera la main à Florent Menegaux en 2019. Il faut garder toute sa force face au tsunami extérieur : n'oubliez pas que la part de marché des pneus chinois en Europe est passée de 5 % à 30 % en cinq ans. Il y a toujours dans ce pays une surcapacité de production phénoménale, qui se déverse en Europe".

Publié dans Industrie

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter