Pneumatique - Le site

Les rendez-vous annuels de votre magazine évoluent. Le Pneumatique lance ainsi ses Ateliers dont la première édition, organisée le mercredi 19 juin 2019, portera sur la question de l'usure des pneumatiques.

 

Au revoir les Conférences, bonjour les Ateliers ! Organisés depuis 2015, les rendez-vous annuels du Pneumatique changent de nom mais pas de philosophie. Au cours d'une année 2019 particulièrement riche pour notre magazine, marquée par la tenue de trois évènements - dont le deuxième durant Equip Auto et le troisième pendant Solutrans - débats et échanges resteront de mise autour de sujets d'actualité ou de fonds qui animent le secteur du pneumatique.

Organisés le mercredi 19 juin 2019, les premiers Ateliers porteront sur la thématique de l'usure des pneumatiques avec, en creux, la question de l'évolution des pratiques. Alors que le seuil maximal d'usure des pneus est actuellement fixé à 1,6 mm, dans la pratique, manufacturiers et réseaux sont nombreux à préconiser un changement plus précoce (vers 3 mm). Un sujet sur lequel Michelin se fait entendre depuis quelques mois en militant pour l'introduction de tests sur des gommes usées, plus révélateurs à l'en croire du potentiel réel des pneumatiques.

Économie, environnement, technologie, derrière ce débat, les questions sont multiples. Pour y répondre, trois manufacturiers (Michelin, Continental, Nokian Tyres), deux enseignes de distribution (Profil Plus et Feu Vert) ainsi que le groupe SGS (maison-mère des réseaux de contrôle technique Sécuritest, Auto Sécurité et Vérif'Autos) ont répondu favorablement à notre invitation. L'occasion pour chacun de donner son point de vue, de partager sa stratégie et de relayer ce qui se pratique sur le terrain.

Rendez-vous donc le mercredi 19 juin 2019 au Blue Shaker, 54 rue de Monceau, Paris 8e, pour ces premiers Ateliers. L’accueil débutera à 9h et les prises de parole se feront à partir de 9h30. Pour vous inscrire, merci de cliquer sur le lien suivant (http://lesatelierspneu.evenium.net) ou de contacter Amélie Lenique (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).

 

Publié dans Marché

Variant de - 30 % à - 60 % selon les manufacturiers, les offres "linéaires" du spécialiste de la vente de pneumatiques BtoB, Pneumaclic, qui enregistre une forte croissance en janvier, sont valables tout au long de l’année.

 

Pneumaclic peut se targuer d’un fort dynamisme. Portée par une croissance de 15 % de ses ventes en volume à fin janvier 2019 (par rapport à janvier 2018), la plateforme de vente de pneumatiques BtoB renforce ainsi sa politique d'offres commerciales en proposant des conditions d'achats inédites. Les offres dites" linéaires", permettent aux professionnels de bénéficier de remises allant de - 30 % à - 60 %, à partir de 2 pneus achetés. Celles-ci varient selon les manufacturiers et concernent les marques premium (Michelin, Hankook, Goodyear...), quality (Kleber, Firestone, Bf Goodrich, Uniroyal...) mais aussi les pneus budget (Kormoran, Seiberling, Sava...), en TC4 et poids-lourds.

55 000 références

Cette nouvelle campagne de promotions complète les offres volumes, lancées en novembre 2018. Les clients de Pneumaclic peuvent ainsi profiter à l'année de tarifs avantageux couplés à des remises, effectives à chaque palier de commande passée (20, 50, 200, 500, 1000 pneus) "Nous répondons aux besoins de nos clients en leur proposant des conditions d'achats exclusives tout au long de l'année. Le but est de pouvoir livrer de plus en plus de gros volumes afin d'atteindre nos objectifs : développer notre activité grands comptes et vendre 450 000 pneus en 2019", ajoute Philippe Eyraud, directeur commercial de Pneumaclic.

Créé en 2013, la plateforme propose plus de 55 000 références (10 millions de pneus au total) à destination des véhicules tourisme, utilitaires, 4x4, SUV, poids-lourds et deux roues avec une livraison en France sous 24 à 48h.

Publié dans Distribution
lundi, 11 février 2019 10:42

Wyz veut explorer de nouveaux horizons

Lancé il y a dix ans, le spécialiste du pneumatique sur internet est devenu un acteur incontournable de la profession. Un facilitateur de business plébiscité par toutes les strates du secteur automobile qui entend ouvrir une nouvelle page de son histoire en développant de nouveaux services. La création d'un pôle R&D y contribuera.

 

Célébrés devant environ 250 personnes dans les salons cossus du Stade de France (Saint-Denis), les dix ans de Wyz Group constituaient une formidable occasion d'observer la trajectoire de la société. Collaborateurs, clients, partenaires, ils étaient tous là pour fêter ce moment. En une décennie, la start-up a bien grandi et est devenue un acteur incontournable de la distribution de pneumatiques. Tout le monde en convient, sur son créneau, soit l'apport de solutions digitales pour gérer cette activité si spécifique, Wyz est une référence. Année après année, son dynamisme se confirme.

Evalué à 15 millions d'euros en 2015, le chiffre d'affaires de la société s'est élevé en 2018 à 35,3 millions, soit une hausse de 30 % en un an, pour un total de 450 000 pneus écoulés. Des résultats satisfaisants, symboliques aussi, mais qui ne disent pas tout, comme aime le rappeler Pierre Guirard. Le président-fondateur préfère mettre en lumière les nombreux développements de sa structure. A commencer par un panel de clients en perpétuelle évolution comprenant à la fois des constructeurs automobile, un manufacturier (Michelin), deux réseaux après-vente (BestDrive et Driver) et des grands-comptes.

Un nouvel accord avec Volkswagen Group

Une typologie de clients qui représente désormais 20 % de l'activité de la plateforme avec l'apport de flottes d'envergures comme Veolia, Sodexo, Nestlé ou Moët Hennessy, dernière arrivée, dont les gestionnaires profiteront d'ici peu d'une solution Wyz Entreprise revue et corrigée. Mais le cœur de cible de Wyz continue d'être les constructeurs. L'an passé, ses liens avec Renault se sont renforcés, Jean-Philippe Duhoux, directeur commercial Europe, faisant état d'une progression de 200 % quant au taux d'utilisation de la solution de dépannage déployé dans le réseau de la marque au losange. Par ailleurs, après avoir signé en 2018 des partenariats avec Toyota Motor Europe et Ford Europe, la société vient de convaincre le groupe Volkswagen de lui faire confiance. Comme pour les deux premiers, cet accord va être déployé, et éprouvé, dans un premier temps sur le marché français avant d'être potentiellement dupliqué à l'échelle continentale.

Une démarche prudente qui se corrèle parfaitement avec la philosophie de la société. "En 2009, on ne se projetait pas si loin et on n'imaginait pas avoir une telle histoire à raconter, admet Pierre Guirard. Ces dix années nous ont permis de nous faire une place entre tous les acteurs du marché, de construire notre réputation aussi, d'affiner notre savoir-faire. Alors bien sûr, on aimerait aller beaucoup plus vite, notamment sur plan de notre internationalisation, mais tout ceci prend du temps". Implanté en Belgique, en Espagne, en Suède et au Portugal, la société ambitionnait initialement de découvrir l'Allemagne en 2018. Faute de temps, cet objectif a été repoussé pour la fin du premier semestre 2019.

Objectif E.T.I.

Par ce biais, et bien d'autres, Wyz espère franchir en 2019 un nouveau palier. Encore plus symbolique que les précédents. L'ambition consiste ainsi à générer un CA de 50 millions d'euros, offrant à cette PME le statut d'ETI (entreprise de taille intermédiaire). "On ouvre aujourd'hui un nouveau chapitre de notre histoire", étaye Pierre Guirard. Si l'adoption d'une nouvelle image de marque, le déploiement d'un nouveau site institutionnel ou encore le renforcement des équipes (12 arrivées) avec des spécialistes placés à des postes clés soulignent cette nouvelle étape, un autre changement encore plus grand se prépare. Depuis le début de l'année, Wyz dispose ainsi d'une cellule de R&D. Placées sous la responsabilité d'Eric Duplanil, directeur général et cofondateur, les trois personnes qui la composent doivent imaginer le futur de la société et surtout de ses clients.

Très concrètement, Wyz entend capitaliser sur toutes les données récoltées depuis dix ans pour offrir à ses clients une analyse encore plus fine de leurs flux, et pas uniquement en pneumatiques. Une façon, aussi, de diversifier ses actifs. "On pense avoir la taille et l'expertise pour explorer ce type de service. Tous nos clients réfléchissent à la manière d'améliorer leur offre, leur fonctionnement, leur taux de service. C'est précisément là-dessus que nous comptons les aider", conclu Pierre Guirard. Et le dirigeant de donner rendez-vous d'ici un an pour voir les premières concrétisations de ce vaste projet.

Publié dans Distribution

Pour la quatrième année consécutive, l'enseigne du groupe Michelin a reçu le trophée du meilleur centre auto de l'année 2019 de la part d'Inma Stratmarketing.

 

Comme chaque année, le cabinet d’étude Inma Stratmarketing a interrogé plus de 4500 consommateurs français pour désigner les meilleurs enseignes dans différentes catégories (pizzeria, glacier, agence immobilière, magasin de mode…).

Huit critères ont été pris en compte pour établir le palmarès : qualité du service, assortiment des produits, professionnalisme du personnel, accueil et amabilité du personnel, ambiance et propreté du magasin, offres et promotions, niveau de prix, et rapport qualité-prix.

Du côté des centres autos, Euromaster décroche le graal pour la quatrième année consécutive. L'enseigne du groupe Michelin a obtenu une note générale de 8,03/10 contre 7,8/10 l'an passé.

"Cette année encore, nos résultats sont en progression, notamment sur les critères qui sont des valeurs clés pour l’enseigne, dont le professionnalisme, la qualité du service, l’accueil et l’amabilité du personnel, se félicite Stéphanie Decompois, directrice marketing, communication et digital d'Euromaster. Cette quatrième victoire est une fierté collective, qui récompense l’engagement quotidien des 2 500 collaborateurs et confirme notre volonté de nous différencier par la qualité de l’expérience que nous offrons à nos clients".

Publié dans Distribution

Le géant américain du e-commerce vient de signer un partenariat avec l'enseigne de centres auto Pep Boys. Celle-ci va permettre à tous les clients d'Amazon ayant acheté des pneumatiques de les faire installer en atelier.

 

L'offensive d'Amazon dans le secteur de l'après-vente automobile se confirme. Le géant du e-commerce a annoncé son partenariat avec le réseau américain Pep Boys et ses 1000 points de vente. Les pneumatiques achetés sur la place de marché peuvent désormais être montés dans l’un des centres autos de l’enseigne.

"Pep Boys offrira désormais à tous les clients du pays un service de montage des pneumatiques achetés sur Amazon qui seront expédiés directement dans nos centres et installés par nos experts", précise Dan Ninivaggi, PDG d’Icahn Automotive Group, maison mère de Pep Boys.

Pas une première pour Amazon

Ce service a été testé dans l’année à Tampa, en Floride, avant d’être étendu à plusieurs autres régions. Pep Boys espère le déployer dans l’ensemble de ses sites d’ici à la fin de l’année.

Précisons que ce n’est pas le premier accord de ce type noué par Amazon depuis le début de l’année. En mai dernier, le site e-commerce créé par Jeff Bezos s’était déjà rapproché de l’enseigne Sears Auto Center et de ses quelque 400 centres.

Publié dans Marketing

Si la température du lieu de stockage constitue un facteur clé pour prolonger la durée de vie des pneumatiques, d'autres actions telles que les protéger contre l'humidité, les produits chimiques et les rayons UV jouent aussi un rôle crucial.

 

L'automne s'intensifie et, pour beaucoup d'automobilistes, cette époque de l'année correspond aussi au moment idéal pour passer aux pneus hiver. Dès lors une question se pose : dois-je stocker mes pneus été dans le garage, au sous-sol, sur le balcon ou à l’extérieur ? Selon Martin Dražík, responsable produit chez Nokian Tyres Central Europe, la température de stockage est le facteur le plus important pour préserver voir pour prolonger la durabilité des gommes.

"Pendant longtemps, certaines personnes avaient l’habitude d’entreposer leurs pneus près de leur chaudière. C’est un endroit trop chaud, car la chaleur aura un effet négatif sur les composés de caoutchouc. Le pneu commencera à sécher, à durcir et finalement, à se fissurer. L’endroit idéal pour entreposer les pneus est un endroit frais, en dessous de 15 degrés, dans lequel ils restent secs", explique le responsable.

Et celui-ci d'ajouter que les espaces sombres protégés de la lumière du soleil sont préférables, car les rayons UV réduiront la durabilité du pneu. Par ailleurs, avant de changer de montes, il est utile de les laver et surtout de les rincer minutieusement. "Les pneus ne doivent pas entrer en contact avec des huiles, des solvants ou d’autres produits chimiques sur l’emplacement de stockage. Si nécessaire, vous pouvez acheter des housses de pneus pour leur protection", ajoute Martin Dražík.

Pour limiter les contraintes, entreposer ses pneumatiques chez un professionnel reste donc la solution la plus efficace.

Publié dans Marketing
mercredi, 14 novembre 2018 17:10

Ford, 14e constructeur à s'associer à Wyz

Nouvelle signature pour Wyz qui a convaincu Ford Europe de s'appuyer sur son expertise digitale et sa solution de dépannage pour parfaire la gestion de son activité pneumatique. Un accord qui prend forme, dans un premier temps, en France.

 

Joli coup pour Wyz Group. Le spécialiste de la vente et de la gestion de pneumatiques sur Internet a été choisi par Ford Europe pour optimiser cette activité dans toutes les concessions européennes de la firme de Dearborn (Etats-Unis). Une initiative qui prend corps dans un premier temps en France où tous les distributeurs Ford peuvent désormais s'appuyer sur l'interface générée par Wyz.

En temps réel, ces derniers peuvent ainsi compléter leur offre pneumatique dès qu'une indisponibilité produit est identifiée. La société garantit un taux de disponibilité supérieur à 98 % et des délais de livraison en 24 à 48h. Un vrai plus pour Christophe Collin, directeur marketing de Ford France, qui fait état de "5 à 10 % de ventes déclinées auprès de nos clients" en raison "d'indisponibilités chez nos partenaires manufacturiers sur certaines références".

Ford est le quatorzième constructeur à se tourner vers Wyz Group. Fondée par Pierre Guirard en 2009, la société travaille aujourd'hui avec Renault, Nissan, Volvo ou Hyundai notamment mais aussi avec des réseaux de centres auto (BestDrive, Driver) ainsi qu'avec des manufacturiers (Michelin). Désormais implantée sur plusieurs marchés européens (Allemagne, Belgique, Espagne, Portugal et Suède), Wyz signe avec Ford son second partenariat continental après le celui noué début 2018 avec Toyota Motor Europe.

Publié dans Marché
mercredi, 31 octobre 2018 14:45

Oscaro se met au pneumatique

Le numéro un de la vente de pièces en ligne étend son champ d'action avec une nouvelle offre comprenant 10 000 références en pneumatiques qui sera déployée courant novembre.


Quelques semaines après avoir ouvert son capital au groupe Autodis (Autodistribution, ACR Group, Doyen Auto), Oscaro dévoile une nouveauté de taille. Courant novembre, le numéro un de la vente de pièces en ligne se lancera sur le marché du pneumatique avec un catalogue de 15 marques "premium et access premium", soit environ 10 000 références. Un véritable tournant dans la stratégie du le pure player qui s’était toujours refusé, jusqu’ici, à étendre son offre au-delà de la pièce mécanique.

Pour rattraper son retard, l’opérateur met donc les bouchées doubles promet une politique tarifaire très attractive ainsi qu’une livraison à domicile en quarante-huit heures. Autre avantage pour les automobilistes : les frais de transport seront offerts dès le premier pneumatique. "C’est un véritable plus puisque nos principaux concurrents offrent la livraison à partir du deuxième pneu", ajoute Jérémie Chaussade, chef de projet d’Oscaro.

Une identification innovante

Pour simplifier l’identification des enveloppes, le site jouera également la carte de l’innovation avec une fonction de recherche par plaque d’immatriculation. En revanche, pour la pose de leurs enveloppes, les automobilistes seront livrés à eux-mêmes, Oscaro ne souhaitant toujours pas fédérer un réseau de centres de montage.

Côté fournisseurs, le site e-commerce est resté discret, indiquant uniquement être en contact avec "l’ensemble des acteurs du marché". Le récent rapprochement opéré par le pure player avec Autodis, en septembre dernier, pourrait notamment lui ouvrir certaines portes, en particulier celles des grossistes SLPA, Chrono Pneus ou encore Dipropneu dont le groupe Autodistribution est très proche.

Répondre à tous les besoins

L’arrivée d’Oscaro dans un marché très concurrentiel s’inscrit dans la nouvelle stratégie de l’opérateur, qui entend désormais répondre à l’ensemble des besoins après-vente des automobilistes. "Nous avons vocation à offrir une solution complète pour l’ensemble de l’entretien du véhicule. Nos clients pourront trouver, sur un seul et même site, toute l’offre dont ils ont besoin", explique Paula-Maria Santucci, attachée de presse d'Oscaro.

Dans cette perspective, le lancement d’une offre pneumatiques semblait inéluctable pour le site fondé par Pierre-Noël Luiggi. Pour mémoire, le pneu représente la première raison d’entrée en atelier avec 24 % des interventions. Ce marché pèse 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour le TC4, soit environ 35 à 40 millions de gommes vendues chaque année. Quant au volume d’enveloppes écoulées sur Internet, il est compris entre 7 et 8 millions d’unités pour un chiffre d’affaires annuel estimé à 600 millions d’euros. Leader de ce marché, Allopneus annonce avoir commercialisé 3,5 millions de pneus, toutes catégories confondues, en 2017.

Publié dans Marché

C'est ce mardi 4 septembre que Wyz Group se jette à l'eau. Cette après-midi, 18 salariés, soutenus par tous les autres, rallieront en relai Belle-Ile à Quiberon, soit 14 km à la nage.

 

L'idée est assez rare, et originale, pour être mise en avant. Le développement de Wyz Group ne se fait pas au détriment des salariés. Bien au contraire. "Le mérite de notre croissance revient à nos clients mais aussi à nos équipes", note d'ailleurs Pierre Guirard. Compétiteur dans l'âme, passionné de triathlon, le dirigeant a souhaité emmener ses équipes dans une aventure hors du commun.

Ce mardi 4 septembre, dans l'après-midi, 18 collaborateurs se jetteront à l'eau pour réaliser, en relai, une traversée de 14 km entre Belle-Ile et Quiberon, dans le Morbihan. Un défi fou mais riche en vertus pour la société. "On essaie toujours de travailler sur le bien-être de nos salariés. D'un petit projet qui paraissait intéressant mais un peu élitiste au départ on a finalement basculé dans une aventure collective qui a reçu l'adhésion de tous les collaborateurs, des 18 nageurs comme de tous les autres", ajoute Pierre Guirard.

2018-2020, un triptyque sportif

Le premier semestre 2018 a ainsi été rythmé par des entrainements en piscine, dans des lacs, par des stages en mer et par un rassemblement final à l'INSEP (Paris), lieu mythique du sport de haut niveau tricolore. Le tout animé par des champions d'exceptions, comme Aurélie Muller (championne du monde de nage en eau libre) et Marc-Antoine Olivier (médaillé de bronze aux JO de Rio), ainsi que par Stéphane Lecat, directeur national de la discipline et lui-même spécialiste du genre.

"A titre personnel, en tant que manager, c'était une aventure incroyable. Certains salariés qui n'étaient pas forcément sportif, ou pas forcément nageur s'y sont mis, soutenus par tous leurs collègues. Quel kif !", conclut le président. Cette initiative ne restera pas sans lendemain. Après avoir nagés en 2018, les salariés de Wyz seront invités à pédaler en 2019 pour rallier, en septembre, Compiègne à Fréjus en douze étapes, puis à courir en 2020 avec l'ambition de réaliser le Marathon de Tokyo (Japon). Autant de projets entièrement financés par la société.

Publié dans Marché
lundi, 03 septembre 2018 10:04

En septembre dans le Pneumatique

En attendant une rentrée sur les chapeaux de roues avec la tenue, en l'espace d'un mois, du nouveau Reifen, rattaché au salon Automechanika à Francfort, et du Mondial de l'Auto, à Paris, l'actualité s'avère déjà riche.

 

Un autre salon, The Tire Cologne, figurera d'ailleurs en bonne place dans le prochain numéro du Pneumatique. La présence des 20 premiers manufacturiers mondiaux et une pléiade de nouveautés nous ont offert du grain à moudre. Côté réseau, ce nouveau numéro reviendra sur les derniers développements et tendances digitales des enseignes, qu'elles soient physiques ou virtuelles.Un focus sur la société Barneaud Pneus, nouvel adhérent Euromaster ET Norauto dans le sud-est sera également proposé.

Au niveau technique, le nouveau BF Goodrich KM3 (troisième génération du pneu pour 4x4 extrême) et la machine Leonardo de Bridgestone (débridage automatisé des carcasses rechapables) animeront nos colonnes.

Du côté des hommes qui composent le secteur, Pierre Guirard, le fondateur et patron de Wyz Group, nous a accordé une interview. L'occasion de faire le point sur le développement d'une société qui ne manque ni d'ambition, ni de projets. Patron de deux centres Siligom en Haute-Savoie, Fabien Bruyère passe ce mois-ci à la moulinette de notre portrait. L'occasion de découvrir ce dynamique dirigeant et de revenir sur l'histoire d'une société fondée par son grand-père !

D'histoire et de famille, il en est aussi question avec les Clairay père et fils. Robert hier, fondateur visionnaire, et Bruno aujourd'hui, patron bien dans son époque, ont construit cette success-story familiale qu'est Copadex. En près de 40 ans, la société est devenue un acteur incontournable de la distribution de pneumatique en France et, depuis 2010, en Afrique ! Cette histoire, qui n'est pas prête de s'arrêter, les deux hommes la racontent dans le Pneumatique.

Publié dans Marché
Page 1 sur 4

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter