Pneumatique - Le site
mercredi, 13 mars 2019 06:49

Point S renforce son concept industriel

En inaugurant un nouveau centre Point S Industriel à Azé, en Mayenne, l'enseigne lyonnaise optimise le maillage d'un concept stratégique pour elle, qui totalise à présent 177 implantations.

 

Et de neuf pour Marc Bayi ! Adhérent Point S depuis 2008, le directeur général de l'entreprise familiale éponyme vient d'ouvrir à Azé (53) son neuvième centre Point S Industriel. Un investissement qui en fait l'un des leaders dans la région sur ce segment. "La relation de confiance que j'ai construite et entretenue avec la direction du groupe m'a permis et donner envie de développer très rapidement ma société", explique Marc Bayi.

Ce dernier dispose sur chacun de ses neuf sites d'un camion atelier et a équipé ses centres de tablettes pour le suivi de parc de ses clients. Le centre d'Azé, équipé de cinq grues, accueille principalement les poids-lourds mais également les véhicules agraires. "L'enseigne met à ma disposition des supports technologiques pointus qui me permettent de répondre au mieux aux demandes de mes clients", ajoute le dirigeant.

Plus d'un millier de véhicules d'intervention

Pour Point S, cette ouverture vient renforcer le maillage d'un concept devenu au fil des années stratégique pour son développement. Le réseau des centres Point S Industriel, destinés à la clientèle professionnelle (poids lourds, génie civil, agraire), totalise 177 points de vente en France. Alors que l'enseigne espère ouvrir une trentaine de centres en 2019, portant son réseau à 580 points de vente, le concept Point S Industriel devrait en totaliser à lui-seul une dizaine.

Celui-ci s'appuie par ailleurs sur plus de 1 000 véhicules d'intervention (500 pour les PL, 300 pour la manutention, 280 pour l'agraire et 200 pour le génie civil) au niveau national.

Publié dans Marché
vendredi, 22 février 2019 07:07

Un onzième centre Point S ouvre dans le Gard

Situé à Saint-Christol-lès-Alès, ce nouveau Point S Entretien Rapide, accolé à une concession Nissan, permet à l'enseigne de renforcer son maillage dans la région Occitanie.

 

Alors que l'enseigne a réalisé un exercice 2018 de haute volée, Point S continue en 2019 de renforcer son maillage. Avec l'objectif d'atteindre les 580 points de vente en France et dans les DOM-TOM à la fin de l'année, le réseau lyonnais annonce l'ouverture d'un nouveau centre dans le Gard, à Saint-Christol-lès-Alès très précisément. Il s'agit pour Point S de sa onzième implantation dans le département.

Stephan Pradal, dans le secteur automobile depuis 1991, a choisi de miser sur le concept Point S Entretien Rapide. A la tête d'un centre Nissan depuis 2006, le gérant souhaite de cette façon accroître son activité d'après-vente auto avec l'appui d'une enseigne reconnue pour "sa renommée et son expertise". En parallèle de la vente de véhicules neufs et d'occasion, il a développé une large palette de prestations associées : entretien rapide, réparation mécanique et carrosserie.

Situé à proximité de la D367, l'atelier de 600 m² du centre de Saint-Christol-lès-Alès accueille principalement les véhicules légers. Stephan Pradal a conservé son effectif composé de 5 mécaniciens et 2 commerciaux. Pour répondre à la demande grandissante des consommateurs, un de ses salariés a été formé à la pose de boîtiers de conversion au bioéthanol E-85.

Publié dans Marché
vendredi, 25 janvier 2019 16:45

Point S sur tous les fronts en 2019

Modernisation du réseau, accompagnement RH, solutions d'assurances ou de paiement, développement à l'international… Après un exercice 2018 positif, Point S s'engage sur de multiples sujets stratégiques en 2019 avec l'ambition de mieux servir ses adhérents et ses clients.

 

Fidèle à ses habitudes, c'est à ses adhérents que Point S avait réservé, début janvier à Budapest (Hongrie), la primeur de sa feuille de route 2019 avant que celle-ci ne soit dévoilée à la presse, ce jeudi 24 janvier. L'occasion de revenir sur un exercice 2018 particulièrement réussi au cours duquel le réseau a enregistré 38 arrivées pour un total de 548 points de vente, dont 10 % de Point S Centre Auto. Une sacrée performance pour un concept âgé d'à peine cinq ans. Autre satisfaction avec une activité commerciale en tout point positive : +4 % en TC4, +5 % en PL, +3 % en agri, +13 % en entretien-pièces et +14,5 % sur les grands comptes.

Mais au-delà des chiffres, l'enseigne s'est aussi développée l'an passé sur le plan des ressources humaines. Une façon pour elle de grandir au même rythme que son réseau mais aussi de se structurer pour relever de prochains défis. Ainsi, Michel Chabot a été nommé à la direction du développement. L'ex-cadre de Doyen Auto est désormais à la tête d'une équipe de responsables régionaux qui a, elle aussi, été renforcée, passant de huit à neuf personnes, pour optimiser l'animation terrain. Chaque responsable n'a désormais plus qu'une soixantaine de points de vente à charge, assurant à chacun d'être visité au moins une fois par mois.

Un soutien financier pour moderniser les centres

Sur le plan des ressources humaines, la cellule formation reçoit le soutien d'un quatrième élément, qui permettra à Point S de former cette année environ 500 personnes (contre 350 en 2018), alors qu'un poste de responsable RH Groupe a été créé. Une vraie nouveauté pour la tête de réseau et ses 74 salariés qui était jusqu'ici dépourvue d'une telle compétence. Gage à cette recrue de proposer du contenu sur des thématiques précises (ressources humaines, réglementation, recrutement) et, à plus long terme, d'offrir un accompagnement RH sur-mesure aux adhérents. Et d'accompagnement, il en sera également question cette année avec une pléiade de nouveautés.

Déjà entamée mais de façon parcellaire, la modernisation du réseau va s'accélérer. Un sujet lourd à mener quand on a 550 centres mais dont la concrétisation sera sans doute facilitée par l'appui financier offert par Point S. Un tiers du réseau a été identifié dans le cadre de ce programme et pourra ainsi bénéficier d'une aide financière allant d'un à deux tiers de l'investissement global. Chaque adhérent doit déposer un dossier pour en profiter alors que l'enseigne se laisse trois ans pour mener à bien ce projet. Ce travail d'image va de pair avec le déploiement d'un nouvel outil marketing dénommé "Mon marketing local online" conçu pour les adhérents.

255 adhérents ont adopté la Point S TV

Boutique d'objets publicitaires, suivi des opérations commerciales, espace d'animation digitale (site internet, réseaux sociaux), gestion des SMS, la palette proposée est large et va en complément de la Point S TV, qu'utilisent actuellement 255 centres, et qui permet de mixer communication nationale et locale. L'autre grand lancement de ce début d'année porte, en outre, sur l'offre Point S Assurances. Ce service destiné pour le moment aux adhérents, couvrant le garage et les collaborateurs, a été imaginé pour "mutualiser les coûts d'assurances et améliorer la couverture de nos membres", précise Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Et parce que cette offre répond aussi à une logique de diversification d'activité que souhaite emprunter l'enseigne, Point S Assurances (derrière laquelle se trouve le groupe Allianz) sera dupliquée dans un second temps auprès des particuliers avec des contrats auto, conducteur ou assistance. Ce n'est d'ailleurs pas le seul service auquel pourront recourir les clients puisque Point S dégaine son service conso, avec le soutien de Cofidis, pour proposer une solution de paiement simplifiée en trois ou quatre fois sans frais. Grâce au renforcement de son offre, le réseau lyonnais souhaite confirmer sa progression et atteindre, d'ici la fin d'année, les 580 centres.

 

ENCADRE

10 000 centres à l'international d'ici huit ans

A l'instar de son activité sur le sol tricolore, Point S se montre également très dynamique sur le plan international. Créée en 2015 suite à un rapprochement avec le groupe Mobivia, Alianco est revenue entièrement dans le giron Point S en 2018. Une opération synonyme de réorganisation puisque ce qui n'était initialement qu'une centrale d'achat commune à deux groupes devient, outre cet aspect-là, la structure de développement international de l'enseigne. Alianco comprend ainsi trois pôles "régionaux" (Asie, Amérique du Nord et Europe) complétés par l'apport d'une personne dédiée aux marchés d'Afrique et d'Amérique du Sud.

Grâce à ce nouveau cadre, Point S revendique à présent 4 100 centres répartis dans 36 pays dont, depuis le 1er janvier 2019, la Croatie avec l'investissement d'un master-franchisé slovène (Span, 15 PDV dans le pays) qui devrait permettre au groupe d'atteindre les 25 implantations d'ici 3 à 5 ans. Si Christophe Rollet et ses équipes s'activent actuellement pour que Point S soit reconnue telle une marque mondiale à part entière, la croissance du maillage demeure un véritable objectif. Les ambitions sont d'ailleurs très élevées puisque le dirigeant entend rassembler 10 000 points de vente dans une centaine de pays d'ici à huit ans.

 

Publié dans Distribution
lundi, 28 janvier 2019 08:51

Michel Chabot nommé chez Point S France

Ex-cadre de Dunlop, Euromaster ou First Stop, Michel Chabot évolue désormais dans les rangs de Point S France suite à sa nomination au poste de directeur du développement.

 

Alors que l'enseigne vient de réaliser un exercice 2018 de haute volée (38 nouveaux centres en France sur 2018, 548 au total), Point S renforce ses équipes. Depuis juillet 2018, Michel Chabot a rejoint l'enseigne lyonnaise pour prendre en mains la direction du développement sur le territoire français. Véritable spécialiste du secteur automobile, ce dernier évoluait depuis 2009 chez Doyen Auto où il a été successivement directeur commercial et des opérations puis directeur des opérations et des comptes clés.

Par le passé, Michel Chabot a débuté sa carrière chez Dunlop France chez qui il est resté douze ans notamment en tant que commercial pneus tourisme et PL sur la zone Rhône-Alpes et Paris. Il s'est ensuite tourné vers la distribution, chez Euromaster, assurant pendant quatorze ans le poste de responsable régional puis de responsable marketing PL, puis chez First Stop à la direction des grands comptes.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Michel Chabot animera une équipe de neuf responsables régionaux chargée d'animer le réseau mais aussi de soutenir la croissance des quatre concepts de l'enseigne que sont Point S Entretien Rapide (centres-villes et stations-service), Point S Centre Auto (zone commerciale), Point S City (communes rurales et hyper centres-villes) et Point S Industriel (poids lourd, génie civil, agraire…).

Publié dans Carnet

Fixé pour la fin 2018, l'objectif affiché par Point S de rassembler 550 centres n'a finalement pas été atteint. L'enseigne espère toutefois relever son pari dès les prochaines semaines.

 

Après nous avoir tenu en haleine durant tout l'exercice 2018, Point S n'a finalement pas réussi à franchir le cap symbolique des 550 implantations. Le dynamisme du réseau au cours des dernières semaines de l'année (avec des ouvertures en Ille-et-Vilaine, dans le Pas-de-Calais, dans le Rhône, en Mayenne, dans le Loiret ou encore dans le Nord) n'a pas suffi. La traditionnelle conférence de presse annuelle de l'enseigne organisée à la fin du mois devrait permettre d'en savoir plus.

En attendant, celle-ci se contente d'annoncer aujourd'hui qu'elle "ambitionne d'atteindre les 550 points de vente en France et dans les DOM-TOM au début de l'année 2019". D'ici là, Point S maintient son réseau à flot avec la reprise des centres de Linas (91), Epinay (93) et Evry (91) par trois nouveaux adhérents. Des mouvements qui permettent de préserver le maillage régional de l'enseigne avec au total 59 implantations en Ile-de-France.

Celui de Linas est désormais entre les mains de Sergio et Fabienne Pinheiro. Gérant d'un centre auto depuis 1993 sur la commune voisine de Villiers-sur-Orge, le couple a repris le fond de commerce de l'affaire en septembre dernier. Le centre d'Epinay est quant à lui dirigé par un néophyte. A la tête d'une société de sécurité depuis 2003, Wissem Oueslati a souhaité se reconvertir dans le l'automobile et a ainsi repris le centre Point S d'un de ses amis.

Par la même occasion, il a aussi repris la carrosserie attenante au centre, ce qui lui permet de proposer une activité d'entretien auto globale. Enfin, la reprise du centre d'Evry résulte de la collaboration de Yusuf Ekim, Umit Yuruk et Lutsi Kilitarslan. Ces trois associés, amis d'enfance, tous issus de la vente automobile et désireux d'indépendance, ont décidé de mettre en commun leur expertise pour développer la mécanique automobile.

Publié dans Marché

L'enseigne Point S diversifie son portefeuille d'activités. Celle-ci et La Franco American Image (FAI), son partenaire spécialisé dans l'évènementiel, mettent la main sur l'agence de relations publiques Yucatan.

 

L’enseigne Point S investit dans les relations presse. Le spécialiste mondial du pneu et de l'entretien auto et l’agence événementielle La Franco American Image (FAI) se sont associés à parts égales pour faire l’acquisition de Yucatan. L’agence de relations publiques, spécialisée dans la valorisation de l'innovation, entre ainsi dans l’escarcelle du groupe qui gérera à parts égales avec FAI ses activités. Point S mise ainsi sur le savoir-faire et la diversité du portefeuille de clients de l’agence de RP susceptibles de lui fournir de nouvelles opportunités.

"Après avoir créé et accompagné Yucatan depuis plus de vingt ans, il est temps pour moi de confier son futur et son développement à des entrepreneurs qui partagent les mêmes valeurs : l’esprit d’indépendance et le goût d’entreprendre", indique Évelyne Martin, cofondatrice avec Frédéric Martin de l'agence qui a généré en 2017 un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros.

S'ouvrir à de nouveaux univers

"Yucatan est une réelle opportunité pour notre groupe, déjà impliqué dans les RP, et grand communiquant, précise Christophe Rollet, directeur général de Point S Groupe. La qualité de sa clientèle, le professionnalisme de ses collaborateurs et la situation géographique de ses bureaux sur Paris vont nous permettre également d'étendre nos liens avec des univers pro différents du nôtre et développer, avec notre partenaire FAI, une dynamique de confiance, de durée et de réussites, partagées avec les équipes de Yucatan".

L’acquisition devrait permettre à Yucatan de poursuivre son plan de développement et le renforcement de ses équipes au service de sa clientèle dans un marché concurrentiel et en pleine mutation. Caroline Prince, au sein de l'agence depuis plus de 20 ans, sera en charge de la direction des opérations. L’agence évènementielle Franco American Image quant à elle complète ainsi son expertise événementielle. Structurée en deux pôles (communication évènementielle et audiovisuel), celle travaille déjà avec Point S et avec plusieurs constructeurs automobiles.

Publié dans Marketing

Très active pour recruter de nouveaux membres, l'enseigne Point S se félicite aussi de l'investissement de ses propres adhérents. Au cours du dernier trimestre 2018, ces derniers ont représenté 20 % des ouvertures totales !

 

Tandis que le recrutement de nouveaux adhérents se poursuit à bon rythme, les adhérents Point S contribuent eux-aussi de façon non négligeable à l'expansion de Point S. Le réseau note ainsi que 20 % des ouvertures intervenues au cours du dernier trimestre 2018 provenaient de l'investissement de son réseau. Aux côtés de l'enseigne depuis sa création en 1971, la Sofrap de François Bayan est aujourd'hui le premier adhérent multisite Point S en France avec 16 centres !

La Sofrap se renforce

Le dirigeant vient ainsi d'inaugurer récemment deux points de vente supplémentaires à Ernée, en Mayenne, et à Bain-de-Bretagne, au sud de Rennes (Ille-et-Vilaine). "Le réseau nous apporte du support et des services, ainsi qu'une veille sur le marché. Seul, il est difficile de tout suivre avec une concurrence accrue", indique François Bayan. Preuve de l'importance de cet adhérent pour le réseau, la Sofrap a été parmi les premiers à accueillir la Point S TV alors que ses salariés (120) seront bientôt formés à la pose de boîtiers de conversion au bioéthanol.

Plus au nord, c'est cette fois-ci à Bruay-la-Buissière (62) qu'Éric Ostin et son épouse Fabienne ont ouvert leur second centre Point S, après celui d'Avion (62). Monsieur est un spécialiste des deux roues depuis plus de 20 ans quand Madame est une passionnée de mécanique automobile. Déjà gérants d'un centre d'entretien et réparation de motocycles, ils ont découvert l'enseigne en 2012 avec l'ouverture de leur premier centre alors que ce second leur permet de rassembler leurs activités moto et auto dans un même espace.

Un projet innovant pour Éric Ostin

"J'ai à nouveau sollicité Point S pour m'aider à mettre en place ce projet. Il se trouve que le concept « Point S Centre Auto » répondait parfaitement à mon besoin", explique Éric Ostin. A Bruay-la-Buissière, le couple profite d'un centre de 1000 m2 établi en zone commerciale comprenant un espace de vente en libre-service et deux ateliers de réparation.

Enfin, en Rhône-Alpes, Emmanuel Bellon a lui aussi investi dans un second centre. Après en avoir ouvert un premier en 2012 à Pontcharra-sur-Turdine, c'est à Tarare que le chef d'entreprise a souhaité s'implanter pour étendre sa zone de chalandise. Situé en plein cœur de la ville, le centre de Tarare, d'une surface de 300 m², touche principalement les particuliers pour la réparation rapide automobile et le pneumatique.

Publié dans Marché
mercredi, 28 novembre 2018 15:24

Un 11e centre Point S dans le Nord

Six mois à peine après l'ouverture de son premier point de vente aux couleurs de l'enseigne Point S, Sébastien Staels vient d'en inaugurer un second, à Orchies.

 

Point S compte une nouvelle implantation dans la région des Hauts-de-France. Inauguré récemment, le centre d'Orchies est le onzième pour l'enseigne dans le département du Nord et le deuxième Point S Entretien Rapide (concept destiné à des zones urbaines et des stations-services) pour Sébastien Staels. Six mois à peine après avoir ouvert le premier, à 30 km de là à Marquette-lez-Lille, le chef d'entreprise a souhaité développer son rayonnement local.

Spécialisé dans la carrosserie depuis 20 ans, Sébastien Staels s'est forgé un nom dans la région. Son premier centre Point S est dédié à l'entretien général des véhicules haut-de-gamme (Porche, Maserati...). Cette activité lui a permis d'impulser sa dynamique de développement. En investissant à Orchies, le dirigeant souhaite gagner une nouvelle clientèle : les professionnels.

Dans son atelier de 450 m², il a investi dans du matériel électronique performant pour tous types de prestations (géométrie 3D, extracteurs d'injecteurs, diagnostics programmés, GPS embarqués avec service de géolocalisation...). Il effectue également des réparations en carrosserie et remplacements de pare-brise.

"Je me suis entouré de 3 salariés qualifiés pour apporter un service sur-mesure à ma clientèle. Point S m'accompagne aussi dans cette dynamique et m'apporte son savoir-faire. En effet, mon équipe va être formée par l'enseigne pour installer les boitiers de conversion au bioéthanol !" D'ici la fin de l'année, l'enseigne espère compter 550 centres en France contre plus de 530 à date.

Publié dans Marché

L'enseigne Point S innove avec le lancement de la nouvelle version de son pneu hiver, le Winterstar 4, désormais disponible en 39 dimensions.

 

Très active quand il s'agit de développer son réseau, l'enseigne Point S l'est aussi quand il est question de déployer de nouvelles solutions. Dernière en date, la gamme de pneus hiver Winterstar qui s'offre une nouvelle jeunesse avec le lancement de sa quatrième génération. Un produit encore plus performant sur routes humides et enneigées qui profite d'évolutions techniques pour gagner en maniabilité et en traction sur sol enneigé ainsi qu'en cas d'aquaplaning. L'usure et le niveau sonore reste quant à eux comparables à la précédente version.

"Nous étions déjà satisfaits des performances du Winterstar 3 mais nous avons saisi l'opportunité d'intégrer des améliorations techniques développées par notre manufacturier. Résultat : les tests sont très concluants !", indique Emilie Faure, responsable de la marque à l'international. Comme toute la gamme Winterstar et Summerstar, les pneus sont fabriqués en Europe pour Point S par un des manufacturiers leaders du secteur.

Une garantie de 5 ans en France

"Notre gamme de pneumatiques évolue sans cesse pour tirer profit des dernières innovations et technologies des fabricants. Les pneus Winterstar et Summerstar s'adaptent aussi à l'évolution du parc automobile européen", complète Christophe Rollet, directeur général de Point S. Le Winterstar 4 couvre désormais 39 dimensions au total. Une version a même été développée pour les vans et les véhicules utilitaires. En France, les pneus Winterstar et Summerstar sont garantis 5 ans dans tout le réseau Point S.

Le lancement de cette nouvelle version est accompagné d'une campagne de publicité internationale sur le thème des superhéros : SummerHero et WinterHero. En effet, les pneumatiques Summerstar et Winterstar sont distribués en exclusivité dans le réseau Point S, qui ne compte pas moins de 4 100 points de vente dans 34 pays dans le monde, dont près de 550 en France.

 

Publié dans Auto, VUL et SUV
mardi, 06 novembre 2018 07:46

Point S distingué par le magazine Capital

Le réseau lyonnais Point S a été désigné pour la deuxième année consécutive meilleure enseigne par le magazine Capital dans la catégorie "Centres auto, garages et pneumatiques"

 

Pour la deuxième année consécutive, Point S, réseau spécialisé dans le pneu et de l'entretien auto, a été distingué enseigne numéro un par le magazine Capital, à l'issue d'une enquête réalisée auprès d'un panel de 20 000 consommateurs français. Point S est reconnu comme la meilleure enseigne du secteur "Centres auto, garages et pneumatiques" pour sa qualité de service.  

Les personnes ont été interrogées sur l'attention portée à la clientèle, le niveau d'expertise professionnelle et le souhait de recommander la marque à leurs proches. Avec une note globale de 7,6/10, Point S se hisse sur la première marche du podium de toute sa catégorie. "La satisfaction des clients est au cœur des valeurs défendues par notre réseau d'indépendants. L'enseigne organise d'ailleurs chaque année des challenges internes pour auditer la qualité du service clients de chacun nos centres", précise Joël Arandel, directeur marketing. 

"Cette distinction vient récompenser tous nos adhérents et leurs équipes qui œuvrent chaque jour pour répondre aux attentes de nos clients. En tant qu'enseigne de proximité qui apporte une réelle attention à son service clients mais aussi à la formation de ses collaborateurs, nous sommes très fiers d'être distingués "Meilleure enseigne" par le magazine Capital, pour la seconde année consécutive", se félicite Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Publié dans Marketing
Page 1 sur 11

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement