Pneumatique - Le site

La Fédération des syndicats de la distribution automobile (FEDA) a créé un nouveau syndicat qui réunit des entreprises de réparation multimarques  qui dépendent de la Convention collective des services automobiles (CCN 3034). Quelques 47 entreprises membres de la FEDA (Top Garages notamment) auraient déjà adhéré au Snisa (Syndicat National des Indépendants des Services de l’Automobile), qui cible aussi les entreprises ayant des ateliers notamment de réparation poids lourds et les sociétés spécialisées dans le diesel.

« Sans un syndicat représentatif au sein d’une branche professionnelle, les entreprises ne peuvent influer sur la politique sociale de la branche et faire valoir leur point de vue, leurs demandes ou leurs refus de certaines dispositions qui, généralement impactent directement leur compte d’exploitation. C’est cette raison qui a conduit la FEDA à faire évoluer sa structure » a déclaré Alain Landec, Président de la FEDA.

Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la nouvelle loi sur la représentativité des organisations patronales, comme l'indique également la nomination de Corinne Fayolle, 48 ans, au poste de Directrice des Relations Institutionnelles de la FEDA depuis le 5 janvier 2015.

C'est en outre une réponse au lancement de la branche services multimarques de l'après-vente automobile (Smava) du CNPA. L'objectif de la FEDA est d'être le représentant de la filière des indépendants au complet, comme l'a confirmé à l'Argus Alain Landec : « nous souhaitons faire grimper le nombre de distributeurs adhérents à la FEDA. Aujourd'hui, nous estimons que seules 60 % des entreprises du secteur de la distribution de la pièce, sont intégrées à la FEDA. Nous devons, d'un côté, leur faire percevoir l'intérêt pour eux de nous rejoindre mais aussi pour les réparateurs indépendants d'intégrer un syndicat dont le discours est sans ambiguïté sur nos combats ».

 

Publié dans Marché

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter