Pneumatique - Le site
dimanche, 08 avril 2018 15:28

Speedy veut franchir une nouvelle étape

Tandis que l'enseigne ambitionne de compter cette année une vingtaine de franchisés supplémentaires, Speedy entend se rapprocher de ses clients en se positionnant désormais à une dizaine de minutes d'eux contre une quinzaine actuellement.

 

Avec 254 centres en propre et 232 en franchise, Speedy présente en France un réseau à la fois équilibré et mature. Des atouts synonymes de stabilité, de crédibilité et qui permettent en outre à l'enseigne de miser sur une croissance maitrisée. Espérant renforcer cette année son offre digitale, le fast-fitter compte ouvrir une vingtaine de nouveaux sites en franchise, un modèle particulièrement rentable à court terme.

A plus long terme, la stratégie réseau reste inchangée. Une quasi-parité entre succursales et franchisés ainsi qu'une grande proximité avec les clients. A ce sujet, Speedy se veut ambitieux et avance un objectif de 100 à 150 nouvelles implantations, tous modèles confondus, à concrétiser selon un calendrier non dévoilé.

Une communication dédiée aux 40 ans de l'enseigne

"Être connu, c'est bien. Être reconnu, c'est mieux, annonce René Prévost, directeur général Franchise. Aujourd'hui, il nous importe d'offrir les meilleurs services possibles à nos clients mais aussi d'être toujours plus proche d'eux". Situés actuellement à une quinzaine de minutes des automobilistes, dans des bassins comptant minimum 15 000 habitants, le réseau Speedy souhaite diminuer d'un tiers ce délai pour n'être plus qu'à dix minutes d'eux.  

Alors que 2018 coïncide avec les deux ans de son rachat par le groupe Bridgestone, l'enseigne primée depuis quatre ans pour la qualité de son service client déploie une nouvelle campagne de communication. Depuis la semaine dernière, un film publicitaire dédié aux 40 ans de Speedy réalisé par Olivier Marchal est diffusé à la télévision et sur Youtube tout comme une série spots métiers vantant le savoir-faire du réseau sur les pneus, la vidange ou les freins.

 

Publié dans Marché

Présent au salon Franchise Expo du 25 au 28 mars dernier, Norauto ne cache pas ses ambitions : séduire les potentiels franchisés. Pour ce faire, l’enseigne mise sur un accompagnement de taille et de nouveaux services.

 

Norauto était une fois de plus présent au salon Franchise Expo, qui s’est déroulé du 25 au 28 mars dernier, à Paris. L’enseigne a profité de ce rendez-vous incontournable pour séduire les potentiels franchisés et étendre ainsi, d’ici à 2020, son maillage avec 140 centres en franchise.

Au total, près de 900 candidats sont reçus chaque année en réunion d’information et 30 contrats sont signés au terme des processus de recrutement. Si l’enseigne n’exige pas de prérequis techniques de la part des candidats, elle privilégie toutefois les "hommes de terrain" disposant d’une fibre commerciale et présentant une première expérience en entreprenariat et gestion d’équipes.

"Ouvrir une enseigne d’entretien nécessite des qualités de management et un goût prononcé pour le relationnel, choses que seule une expérience de terrain peut apporter et conforter", souligne Valentine Guyot, responsable recrutement des franchisés chez Norauto.

ADN familial et stratégie d’accompagnement

Pour convaincre les candidats de rejoindre son réseau, Norauto mise, au-delà de ses prestations, sur son actionnariat familial gage de stabilité et de pérennité commerciale. "Norauto est très porté vers l’innovation et ses politiques de développement s’étendent sur cinq voir dix ans. Notre stabilité liée à notre ADN familial nous permet de nous projeter dans le temps et de mener à terme l’ensemble de nos projets", déclare Valentine Guyot.

Par ailleurs, le groupe promet de renforcer la formation de ses nouveaux adhérents en augmentant le nombre de ses formateurs ainsi que le nombre de ses directeurs de secteur. L’enseigne met également à disposition de ses membres des outils de gestion permettant la remontée d’informations dans le groupe, à l’instar de Fluizy, lancée en 2016. Les équipes travaillent, par ailleurs, actuellement sur le lancement d’une nouvelle plateforme permettant aux franchisés d’optimiser leur stratégie de communication locale.

Fort d’une équipe franchise de 35 personnes, le réseau n’hésitera pas à accroître le nombre de ses collaborateurs à mesure de son développement. Un maillage optimal étant la clé de voûte du développement de prestations BtoB.

Publié dans Distribution

L'enseigne Point S poursuit son expansion internationale et s'implante aux Philippines grâce à la signature d'un accord de master franchise avec le groupe Motozentrum Philippines Incorpored.

 

Après l'Inde et la Malaisie, Point S renforce sa présence en Asie. Le réseau lyonnais a signé un accord de master franchise avec le groupe Motozentrum Philippines Incorpored (MPI) spécialisé dans la distribution de pneumatiques sur le marché philippin. Dès cette année, cinq points de vente passeront aux couleurs de Point S avec l'objectif d'atteindre une cinquantaine de centres d'ici 3 ans dans cet archipel du sud-est asiatique constitué de 7 641 îles et comptant 100 millions d'habitants.

"Nous sommes très fiers d'avoir trouvé, comme c'est le cas dans chaque pays où nous rentrons, un partenaire professionnel et fiable, avec le Groupe MPI, estime Christophe Rollet, directeur général de Point S Group. Les Philippines, et leur énorme potentiel, représentent, pour nous, le 3è pays d'Asie où nous arrivons, en l'espace seulement d'un an et nous allons continuer notre marche en avant pour faire de notre enseigne, le leader indépendant incontesté du pneu et de l'entretien auto en Asie".

5% de PDM visée au niveau local

En début d'année, le dirigeant avait d'ailleurs rappelé les grandes lignes du plan de développement de Point S à l'international. Comptant à ce jour 3600 centres répartis dans 34 pays, Christophe Rollet espère atteindre à moyen terme les 5000 implantations avec une présence dans plus de 50 pays ! Le tout en continuant de se montrer exigeant.

"Nous avons régulièrement des sollicitations émanant de professionnels que nous déclinons car notre stratégie est claire : lorsque Point S découvre un nouveau marché, l'objectif consiste à atteindre rapidement un minimum de 5% de part de marché." Ce que Point S espère réussir aux Philippines avec un partenaire comme MPI bien implanté localement.

Publié dans Marché
mercredi, 14 février 2018 11:29

Deux nouveaux franchisés pour Norauto

L'enseigne du groupe Mobivia renforce sa franchise avec des ouvertures du côté du Finistère, à Fouesnant, et de la Vendée, à Saint-Hilaire-de-Loulay.

 

Après avoir inauguré un nouveau centre, en janvier dernier, dans la Manche, Norauto Franchise continue son expansion avec l'ouverture de deux implantations supplémentaires. La première se situe dans le Finistère, à Fouesnant. Patron d'un casino pendant 18 ans, Stéphane Million a souhaité changer de voie et s'implanter avec sa famille en Bretagne. Le dirigeant est désormais à la tête d'un centre de 690 m2, dont 300 de surface de vente, avec 7 baies d'accueil atelier.

Le second centre se situe à Saint-Hilaire-de-Loulay, en Vendée, et a vu le jour grâce à la volonté d'Arnaud et Sophie De la Tourasse de se lancer dans l'entreprenariat après des carrières respectives passées dans le vitrage et la réparation auto, pour lui, et aux grands comptes d'une société de location de véhicules, pour elle. Le couple gère à présent un centre de 950 m2, dont 380 de surface de vente, comprenant 7 baies d'accueil atelier et employant 6 collaborateurs.

Grâce à ces nouvelles implantations, la franchise Norauto compte désormais 116 centres alors que l'enseigne en exploite 276 en propre.

Publié dans Distribution
vendredi, 02 février 2018 16:03

Norauto se développe dans la Manche

Le réseau de centres autos renforce sa franchise avec l'ouverture d'un nouveau site à Saint-Martin-des-Champs, dans la Manche.

 

Depuis le 31 janvier, la franchise Norauto compte une implantation de plus. La 109è, en l'occurrence, sur le territoire français alors que l'enseigne rassemble au total 380 centres. C'est à Saint-Martin-des-Champs (50) qu'il faut se rendre pour trouver trace de ce nouveau site. C'est là que Xavier Mallet et son fils Benoit ont choisi de s'implanter pour se lancer dans le monde l'entreprenariat.

Xavier, le père, a travaillé 30 ans dans un grand groupe de cosmétique et a occupé pendant 15 ans le poste de directeur commercial régional. Spécialisé sur la cible grande distribution, il était en charge de la région Nord de Paris. Son fils, Benoît, vient quant à lui d’achever dix ans de carrière sportive professionnelle en tant qu'handballeur.

Les deux hommes sont désormais à la tête d'un centre de 1 068 mètres, dont 368 de surface de vente, qui comprend 7 baies d'accueil atelier. Plus de 140 prestations en multimarques pour le diagnostic, l’entretien et la réparation de tous les véhicules sont proposés avec des interventions à la carte pour chaque voiture et des formules et packs pensés pour la tranquillité de tous les automobilistes, y compris les deux roues et deux roues électriques.

Publié dans Distribution
vendredi, 15 décembre 2017 14:41

Euromaster renforce son maillage normand

L'enseigne dispose depuis peu d'un nouveau centre à Lingreville, dans la Manche, portant à 26 sites son réseau en région Normandie.

 

Situé à Lingreville (Manche), à 37 km de Saint-Lô et au carrefour de grands axes routiers menant à Coutances et Granville, le dernier né des centres Euromaster jouit d'un emplacement enviable. Dédié aux véhicules industriels, ce site en franchise de 1800 m2 emploie 16 personnes et réalise des prestations de pneumatiques (réparation, maintenance et gardiennage) ainsi que de l'entretien et du dépannage PL 24h/24.

Pour son gérant, Claude Levillain, rejoindre l'enseigne du groupe Michelin "est un gage de qualité absolue. Enseigne experte au niveau national, Euromaster permet d’engager son centre dans une vraie reconnaissance et une qualité de service optimale à destination des professionnels".

Avec la société L.J.P.L., Euromaster améliore son maillage en région Normandie où elle compte désormais 26 centres. A l'échelle nationale, l'enseigne compte plus de 400 centres de services et près de 2300 au niveau européen répartis dans 17 pays. 

Publié dans Distribution

Alors que l'enseigne de centre-autos de Continental fédère 224 points de vente, celle-ci entend focaliser son développement sur sa franchise tout en gagnant en visibilité sur la toile avec notamment un site de e-commerce.

 

Sept ans après avoir entamé la construction de son réseau au gré de plusieurs rachats d'ampleur – Ripa (10 sites, 2010), Alençon Pneus (45 sites, 2011), Saci (55 sites, 2013) et Massa Pneus (138 sites, 2014) – Best Drive entend à présent se concentrer sur ses acquis. "L'heure des grands rachats est terminée, indique Serge Bonnel, directeur général de Continental France. Aujourd'hui, notre priorité consiste à ne faire de cet ensemble qu'une seule et même entreprise".

Un travail qui implique une harmonisation aussi complexe que chronophage des process et des outils que ce soit sur le plan social, financier ou informatique. A ce jour, Best Drive revendique 224 points de vente dans l'Hexagone, dont 120 orientés à la fois VL et PL alors que 60 autres se concentrent uniquement sur ce segment, et ambitionne d'atteindre à moyen termes les 300 implantations. Si Serge Bonnel explique "ne pas s'interdire de racheter de nouveaux points de vente", celui-ci entend le faire "de façon plus ciblé".

Une douzaine de franchisés...

Surtout, le dirigeant entend concentrer le développement de son enseigne autour de deux thématiques clés. La première porte sur la franchise Best Drive qui ne compte à ce jour qu'une douzaine de représentants. Trop peu à en croire Serge Bonnel qui loue "le dynamisme des indépendants et franchisés. C'est quelque chose qui nous intéresse". Par ce biais, le réseau de centre-autos ambitionne également de combler certains manques, notamment sur toute la façade ouest de la France où il est peu présent.

En parallèle, Best Drive souhaite également renforcer sa présence sur le web. Un impératif lié à la notoriété de l'enseigne que Continental entend améliorer mais aussi aux habitudes des consommateurs. En 2018, un site de e-commerce calqué sur les standards du moment verra le jour. "C'est un élément qui nous manquait alors que ça devient fondamental vis-à-vis de nos client", conclu Serge Bonnel.

 

Publié dans Distribution
lundi, 11 décembre 2017 22:23

La franchise Norauto gagne en accessibilité

A l'heure de fêter ses dix ans d'existence, la franchise Norauto veut poursuivre son expanssion et envisage de tester, dès 2018, un nouveau format de centre, plus restreint et plus accessible à de nouveaux investisseurs.

 

Dix ans après son lancement, la franchise Norauto se porte bien. Avec 116 sites à date, un rythme de huit à dix ouvertures par an et un chiffre d'affaires global de 146 M€ prévu pour 2017, celle-ci répond plus que jamais aux attentes de l'enseigne Norauto. "Succursales et franchises sont parfaitement complémentaires, juge Frédéric Cecconi, directeur général de Norauto Franchise. Les premières sont dédiées à des zones à très fort potentiel alors que les secondes nous permettent de toucher de petites et de moyennes zones de chalandise".

Une cible devenu prioritaire pour la direction de l'enseigne qui entend rééquilibrer ses forces entre les deux concepts. Depuis deux ans, celle-ci a clairement mis l'accent sur sa franchise pour parfaire son maillage national tandis que celle-ci représente ainsi environ un tiers de ses implantations (396 au total et 280 succursales) et devrait croitre sensiblement dans les trois ans à venir. L'an prochain, une quinzaine d'ouvertures sont attendues en France métropolitaine mais aussi dans les DOM-TOM avec un premier franchisé à la Réunion.

Un développement en Afrique à l'étude

Surtout, 2018 permettra à la franchise Norauto de se tester sur un nouveau format de centre. Pour toucher des villes de moins de 10000 habitants, celle-ci va déployer des centres d'environ 200 mètres carrés (contre 300 pour les franchisés traditionnels et 400 pour les succursales), nécessitant un investissement moindre (350000€, dont 70000€ d'apport personnel, soit 30% de moins) et une organisation plus souple. Ces centres disposeront ainsi d'un stock réduit et partiellement digitalisé par l'apport d'une solution "click and collect".

Par ce biais, Frédéric Cecconi ambitionne de dénombrer d'ici 2020 environ 150 franchisés motivés à l'idée de se lancer dans l'entreprenariat à un coût raisonnable et avec un retour sur investissement évalué généralement dans les trois années après l'ouverture. Mais le responsable ambitionne d'explorer d'autres pistes. L'internationalisation de la franchise est ainsi en cours de réflexion et pourrait se concrétiser dans un futur proche sur le continent africain. Un système de Master Franchise déployée avec un partenaire local est à l'étude.

Publié dans Distribution
vendredi, 16 juin 2017 15:22

Le réseau Feu Vert se développe

L'enseigne de centre-autos ouvrira quatre nouveaux centres cet été et huit d'ici la fin de l'année portant à près de 350 le nombre de sites dans l'Hexagone.

Publié dans Distribution
mardi, 13 juin 2017 13:17

Un nouveau centre Norauto à Capvern

L'enseigne de centre-autos poursuit le développement de sa franchise avec l'ouverture de son tout premier magasin dans les Hautes-Pyrénées.

Publié dans Distribution

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter