Pneumatique - Le site

Pour la quatrième année consécutive, l'enseigne du groupe Michelin a reçu le trophée du meilleur centre auto de l'année 2019 de la part d'Inma Stratmarketing.

 

Comme chaque année, le cabinet d’étude Inma Stratmarketing a interrogé plus de 4500 consommateurs français pour désigner les meilleurs enseignes dans différentes catégories (pizzeria, glacier, agence immobilière, magasin de mode…).

Huit critères ont été pris en compte pour établir le palmarès : qualité du service, assortiment des produits, professionnalisme du personnel, accueil et amabilité du personnel, ambiance et propreté du magasin, offres et promotions, niveau de prix, et rapport qualité-prix.

Du côté des centres autos, Euromaster décroche le graal pour la quatrième année consécutive. L'enseigne du groupe Michelin a obtenu une note générale de 8,03/10 contre 7,8/10 l'an passé.

"Cette année encore, nos résultats sont en progression, notamment sur les critères qui sont des valeurs clés pour l’enseigne, dont le professionnalisme, la qualité du service, l’accueil et l’amabilité du personnel, se félicite Stéphanie Decompois, directrice marketing, communication et digital d'Euromaster. Cette quatrième victoire est une fierté collective, qui récompense l’engagement quotidien des 2 500 collaborateurs et confirme notre volonté de nous différencier par la qualité de l’expérience que nous offrons à nos clients".

Publié dans Distribution
lundi, 08 octobre 2018 06:57

Parcours confie ses ateliers à Speedy

Spécialisé dans la location longue durée, Parcours vient de nouer un partenariat avec le réseau Speedy. Ce dernier se voit ainsi confier la gestion des activités mécanique et carrosserie du loueur.

 

Les investissements de Speedy sur le marché des flottes continuent de se concrétiser. Quelques jours après avoir annoncé le lancement d’Eurofleet – avec Côté Route et First Stop – le réseau de fast-fit a officialisé la reprise de la gestion des ateliers mécanique et carrosserie de Parcours. Le fonds de commerce des neuf agences du loueur (Paris, Strasbourg, Mulhouse, Lyon, Annecy, Aix, Bordeaux, Tours et Nantes) a en effet été cédé à Ateliers ET&S, filiale de Speedy.

Le spécialiste de la LLD assure que cette opération avec le spécialiste de l’entretien automobile ne remet pas en cause son modèle. Les ateliers resteront des sites Parcours dédiés à sa clientèle. Le logo Speedy n’apparaîtra pas. La filiale d’ALD Automotive évoque plutôt un partenariat de long terme permettant d’accompagner le développement de son réseau d’agences 3D et d’envisager des projets communs.

Un partenariat gagnant-gagnant

"Le développement de nos activités de location et de vente de véhicules d’occasion aux particuliers va requérir une montée en charge très rapide et significative de notre capacité à traiter les opérations de préparation, d’entretien et de réparations automobiles. Convaincus de la valeur ajoutée que représente le modèle 3D sur le marché, mais également conscients des enjeux relatifs au marché de l’entretien et de la réparation automobile, nous avons souhaité nous associer à un expert au savoir-faire reconnu et partageant notre culture du service et de l’engagement client", explique Thibaut Carpentier, directeur de Parcours.

Cette opération est aussi un moyen pour Parcours d’alléger sa masse salariale et ses frais de fonctionnement dans la mesure où la cession des ateliers détenus par sa filiale Servipar engendre le transfert des collaborateurs de cette société à Ateliers ET&S.

Publié dans Marché
mercredi, 23 mai 2018 12:09

Un nouveau Point S dans le Bas-Rhin

L'enseigne Point S se renforce dans l'Est de la France avec l'ouverture d'un nouveau centre-auto à Schweighouse-sur-Moder, dans le Bas-Rhin. Un département où le réseau compte désormais 13 implantations.

 

Deux ans après avoir ouvert un premier centre-auto Point S à Saverne, Alain Ritter renouvelle l'expérience avec l'inauguration d'une seconde implantation, non loin de là, à Schweighouse-sur-Moder très précisément. Ce site qui emploie 5 salariés dispose d'une boutique en libre-service de 170 m2 ainsi que d'un atelier de 400 m2.

Pour Alain Ritter, ouvrir ce second Point S Centre Auto lui permet d'accompagner et de conseiller encore plus sa fidèle clientèle tout gagnant en notoriété au niveau local. Grâce à celui-ci, l'enseigne lyonnaise compte désormais 13 adresses dans le département du Bas-Rhin et se rapproche petit à petit des 550 centres au niveau national, objectif annoncé d'ici la fin 2018.

Publié dans Marketing

Installé sur le circuit de Mortefontaine, ce nouvel outil permettra à l'enseigne du groupe Continental de renforcer sa qualité de service alors que celle-ci espère rassembler 300 points de vente à moyen terme.

 

Le calme après la tempête. Les grands rachats ayant animés son début d'existence (2010) désormais digérés, Best Drive entend à présent consolider ses acquis tout en misant sur une croissance ciblée. Les 230 points de vente que compte actuellement l'enseigne lui offre un solide maillage toutefois à renforcer géographiquement, tout d'abord, des "trous" persistants sur la façade ouest de la France, et qualitativement, ensuite, avec une plus grande mixité de profils, Best Drive ne fédérant à ce jour qu'une petite douzaine de franchisés.

Pour atteindre les 300 centres espérés à moyen terme, le réseau du groupe Continental compte densifier son offre. Cible prioritaire : la qualité du service. Un prérequis passant "par des collaborateurs ayant envie de défendre leur enseigne, par une stratégie de recrutement plus poussée et par une politique de formation optimisée", indique Jean-Marc Assael, nouveau directeur général de Best Drive. Des propos matérialisés par l'ouverture du premier centre de formation de l'enseigne, programmée pour le début du printemps.

En partenariat avec l'UTAC-CERAM

Situé dans l'Oise, dans l'enceinte du circuit de Mortefontaine, cet outil servira à accueillir les collaborateurs actuels pour des formations thématisée de trois à quatre jours ainsi que les nouveaux arrivants dans une perspective d'intégration. Fruit d'un partenariat avec l'UTAC-CERAM, ce centre sera animé par des formateurs de la société et par des opérateurs Best Drive, "les plus à même de transmettre notre culture d'entreprise".

Si cette initiative aura demandé un "investissement non-négligeable", compte-tenu de la construction d'un bâtiment de 300 m2 comprenant notamment un atelier pouvant accueillir tous types de véhicules, celle-ci s'inscrit pleinement dans la dynamique de croissance du réseau. "Pour bien grandir, il faut être correctement outillé, ajoute Jean-Marc Assael. Aujourd'hui, la formation demeure l'une de nos priorités". Une politique qui se traduit également par un recours de plus en plus fort à l'alternance avec près de 200 apprentis attendus en 2018 contre 25 en 2015.

Publié dans Distribution
mercredi, 14 février 2018 11:29

Deux nouveaux franchisés pour Norauto

L'enseigne du groupe Mobivia renforce sa franchise avec des ouvertures du côté du Finistère, à Fouesnant, et de la Vendée, à Saint-Hilaire-de-Loulay.

 

Après avoir inauguré un nouveau centre, en janvier dernier, dans la Manche, Norauto Franchise continue son expansion avec l'ouverture de deux implantations supplémentaires. La première se situe dans le Finistère, à Fouesnant. Patron d'un casino pendant 18 ans, Stéphane Million a souhaité changer de voie et s'implanter avec sa famille en Bretagne. Le dirigeant est désormais à la tête d'un centre de 690 m2, dont 300 de surface de vente, avec 7 baies d'accueil atelier.

Le second centre se situe à Saint-Hilaire-de-Loulay, en Vendée, et a vu le jour grâce à la volonté d'Arnaud et Sophie De la Tourasse de se lancer dans l'entreprenariat après des carrières respectives passées dans le vitrage et la réparation auto, pour lui, et aux grands comptes d'une société de location de véhicules, pour elle. Le couple gère à présent un centre de 950 m2, dont 380 de surface de vente, comprenant 7 baies d'accueil atelier et employant 6 collaborateurs.

Grâce à ces nouvelles implantations, la franchise Norauto compte désormais 116 centres alors que l'enseigne en exploite 276 en propre.

Publié dans Distribution
mardi, 13 février 2018 15:24

Michelin devient actionnaire d'ATU

Jusqu'ici détenue par le groupe Mobivia, l'enseigne leader des centres autos en Allemagne accueille un nouvel actionnaire avec la prise de participation, à hauteur de 20%, de Michelin.

 

Michelin renforce ses positions dans le marché allemand de la distribution de pneumatiques. Le manufacturier vient d’annoncer un partenariat stratégique avec Mobivia (Norauto, Midas) en vue d’une prise de participation minoritaire de 20% dans le capital de son enseigne ATU (Auto-Teile-Unger). Montant de l’opération qui reste soumise à l’approbation des autorités de la concurrence : 60 millions d’euros.

Grâce à cet accord, Michelin souhaite développer "l’accès aux marchés des produits du groupe" et augmenter son taux de pénétration dans le premier réseau national de centres auto d’outre-Rhin. Pour mémoire, ATU exploite aujourd’hui 577 centres en Allemagne ainsi que 25 sites en Autriche et 6 en Suisse. L’enseigne est passée dans le giron de Mobivia en décembre 2016.

"L’intégration d’ATU au sein de Mobivia a créé les conditions de la transformation de notre enseigne. Les apports de Michelin viendront renforcer le dynamisme d’ATU afin de toujours mieux satisfaire nos clients, ce qui fait partie de nos priorités", a déclaré Jörn Werner, P-dg d’ATU.

Présent en Allemagne depuis 110 ans, Michelin y est notamment implanté à travers son réseau de distribution Euromaster. Toutes activités confondues, le groupe de Clermont-Ferrand y emploie plus de 8 600 personnes.

 

Mohamed Aredjal

Publié dans Marché
vendredi, 15 décembre 2017 10:07

Un centre Euromaster part en fumée

Dans la nuit de dimanche à lundi, le centre Euromaster situé à Saint-Martin-d'Hères, en Isère, a été ravagé par un incendie. Un acte d'origine criminelle.

 

Alors qu'une série d'incendies volontaires revendiqués par des activistes libertaires créée depuis quelques semaines l'émoi en Isère, l’antenne grenobloise de la police judiciaire de Lyon et la sûreté départementale, saisies de l'enquête, sont restées prudentes. A ce stade de l'enquête, "aucun lien n'est établi" entre les précédents actes criminels et l'incendie qui a ravagé, dans la nuit de dimanche à lundi derniers, un centre Euromaster basé à Saint-Martin-d'Hères (Isère).

A en croire le procureur de la République de Grenoble, interrogé par nos confrères de l'AFP, les premiers éléments ne font en revanche aucun doute sur le caractère intentionnel de cet incendie.

Plus de 4000 pneus en gardiennage

Le feu se serait déclaré vers minuit dans ce garage situé en périphérie de Grenoble. A leur arrivée, les sapeurs-pompiers découvrent près de 2000 m2 embrasés. Les flammes se sont propagées au toit qui s’effondrera un peu plus tard. Les pneus présents en grand nombre dans les réserves du garage dégagent une très importante chaleur. D’importants moyens de secours ont dès lors été mis en place pour empêcher le sinistre de se propager à la clinique Belledonne voisine.

Les dix-sept employés du garage isérois ont été reclassés dans d'autres centres de la région afin de leur éviter le chômage technique. Ce personnel supplémentaire permettra également "d'absorber la clientèle de Saint-Martin-d'Hères dans les établissements environnants", a précisé à l'AFP une porte-parole d'Euromaster France alors que les 4300 pneumatiques gardiennés dans ce centre seront remplacés par des neufs. 

Publié dans Distribution
lundi, 11 décembre 2017 22:23

La franchise Norauto gagne en accessibilité

A l'heure de fêter ses dix ans d'existence, la franchise Norauto veut poursuivre son expanssion et envisage de tester, dès 2018, un nouveau format de centre, plus restreint et plus accessible à de nouveaux investisseurs.

 

Dix ans après son lancement, la franchise Norauto se porte bien. Avec 116 sites à date, un rythme de huit à dix ouvertures par an et un chiffre d'affaires global de 146 M€ prévu pour 2017, celle-ci répond plus que jamais aux attentes de l'enseigne Norauto. "Succursales et franchises sont parfaitement complémentaires, juge Frédéric Cecconi, directeur général de Norauto Franchise. Les premières sont dédiées à des zones à très fort potentiel alors que les secondes nous permettent de toucher de petites et de moyennes zones de chalandise".

Une cible devenu prioritaire pour la direction de l'enseigne qui entend rééquilibrer ses forces entre les deux concepts. Depuis deux ans, celle-ci a clairement mis l'accent sur sa franchise pour parfaire son maillage national tandis que celle-ci représente ainsi environ un tiers de ses implantations (396 au total et 280 succursales) et devrait croitre sensiblement dans les trois ans à venir. L'an prochain, une quinzaine d'ouvertures sont attendues en France métropolitaine mais aussi dans les DOM-TOM avec un premier franchisé à la Réunion.

Un développement en Afrique à l'étude

Surtout, 2018 permettra à la franchise Norauto de se tester sur un nouveau format de centre. Pour toucher des villes de moins de 10000 habitants, celle-ci va déployer des centres d'environ 200 mètres carrés (contre 300 pour les franchisés traditionnels et 400 pour les succursales), nécessitant un investissement moindre (350000€, dont 70000€ d'apport personnel, soit 30% de moins) et une organisation plus souple. Ces centres disposeront ainsi d'un stock réduit et partiellement digitalisé par l'apport d'une solution "click and collect".

Par ce biais, Frédéric Cecconi ambitionne de dénombrer d'ici 2020 environ 150 franchisés motivés à l'idée de se lancer dans l'entreprenariat à un coût raisonnable et avec un retour sur investissement évalué généralement dans les trois années après l'ouverture. Mais le responsable ambitionne d'explorer d'autres pistes. L'internationalisation de la franchise est ainsi en cours de réflexion et pourrait se concrétiser dans un futur proche sur le continent africain. Un système de Master Franchise déployée avec un partenaire local est à l'étude.

Publié dans Distribution
mardi, 20 juin 2017 10:42

Point S se renforce dans le Var

Point S, spécialiste mondial du pneu et de l'entretien auto, poursuit son développement en France et plus particulièrement dans la région Provence-Alpes-Côte-D'Azur (PACA) avec les ouvertures de deux nouveaux centre-autos dans le département du Var, à Puget-sur-Argens et Draguignan. Des ouvertures qui portent à cinq le nombre de centres Point S dans ce seul département !

Publié dans Distribution
vendredi, 16 juin 2017 15:22

Le réseau Feu Vert se développe

L'enseigne de centre-autos ouvrira quatre nouveaux centres cet été et huit d'ici la fin de l'année portant à près de 350 le nombre de sites dans l'Hexagone.

Publié dans Distribution
Page 1 sur 2

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement