Pneumatique - Le site

L’enseigne du groupe Mobivia a dévoilé son offre complète de services dédiée aux deux-roues à l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité.

 

Norauto se lance dans la maintenance des mobilités alternatives. L’enseigne de centres autos, qui commercialise déjà une offre complète de vélos, trottinettes et scooters, a dévoilé durant la Semaine européenne de la mobilité (du 16 au 22 septembre 2020), ses solutions de services et de maintenance dédiés aux deux-roues et aux mobilités alternatives.

La filiale du groupe Mobivia a ainsi installé son premier corner en test dans le centre de V2, situé à Villeneuve D’Ascq (59), qui intègre un atelier mobile. Des experts dédiés y sont disponibles pour des conseils sur-mesure en fonction des besoins pour acheter, équiper ou entretenir son matériel.

Nouveaux partenariats avec Teebike et Velco

En parallèle, le réseau de centres autos a élargi ses services en nouant de nouveaux partenariats avec Teebike et Velco. Grâce à ces accords, Norauto propose de transformer son ancien vélo en un vélo électrique grâce à une roue avant électrifiée ou encore d'effectuer ses trajets en toute sécurité à l’aide d’un guidon connecté.

Cette nouvelle offre doit répondre à l'engouement pour les mobilités alternatives depuis la fin du confinement. De fait, le trafic sur les pistes cyclables a bondi de 29 % en France sur cette période. Dans les magasins Norauto, les engins de micromobilité ont d'ailleurs les faveurs des clients : les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) ont ainsi été doublées depuis le déconfinement, tandis que celles des trottinettes électriques ont été multipliées par 4,5.

Fort de ce contexte, Norauto a enrichi son catalogue avec 7 nouveaux modèles de VAE ainsi qu'une nouvelle trottinette en MDD.

Publié dans Marketing

L’enseigne du groupe Mobivia assure, comme l'an dernier, l’assistance technique des véhicules des suiveurs de la 107e édition du Tour de France.

 

Norauto repart sur les routes du Tour. L’enseigne de centres autos, qui a succédé l’an dernier à Bosch Car Service et Profil Plus en tant que partenaire technique du Tour de France, participe de nouveau à la 107e édition de la Grande Boucle. L’édition 2020 a signé son départ de la ville de Nice le 29 août dernier. Au préalable, des animations autour de l’éco-conduite et des nouvelles mobilités ont débuté, dès le 27 août, au Fan Park de la cité des Anges.

Optimiser la durabilité et l’entretien du moteur

Norauto aura une nouvelle fois pour mission d’assurer l’assistance technique de l’ensemble des véhicules des suiveurs de la Grande Boucle. De plus, l’enseigne, qui est labellisée Eco Entretien, proposera, comme lors de la dernière édition, son diagnostic éco-contrôle tout au long du parcours afin d’optimiser la durabilité et l’entretien du moteur. Par ailleurs, Luc Leblanc, ancien maillot jaune et champion du monde, accompagnera les équipes Norauto en tant qu’ambassadeur de la marque, pour aller à la rencontre des clients et des centres présents sur le parcours.

"En cette année si particulière, la Grande Boucle sera un véritable rassemblement populaire, générationnel mais surtout la grande fête du vélo ! Les équipes Norauto sont très fières de pouvoir renouveler ce partenariat et d’accompagner les véhicules des suiveurs de cette nouvelle édition. C’est également l’occasion de valoriser notre engagement pour une route durable et responsable, notamment grâce à la révision éco-contrôle. Par ailleurs, Le Tour de France célèbre les 2 et 4 roues, qui forment aujourd’hui une vraie complémentarité dans les nouveaux modes de déplacements des Français", a indiqué Jérôme Dumont, responsable communication et marketing Norauto France.

 

Publié dans Marketing

Pour faire face aux conséquences de la pandémie de coronavirus, la maison mère des enseignes Norauto et Midas s'est vu accorder un prêt garanti par l'Etat d'une valeur de 280 millions d'euros.

 

Deux mois de fermeture totale, dans un premier temps, puis partielle dans un second pour assurer un service minimum, ont lourdement impacté le réseau Norauto durant les deux mois de confinement induit par la pandémie de coronavirus. Sa maison mère, qui est celle aussi de l'enseigne Midas, a donc demandé et obtenu d'être soutenu par le biais d'un prêt garanti par l'Etat.

Selon un arrêté publié vendredi 15 mai 2020 au Journal Officiel, "la garantie de l'État est accordée aux établissements BNP Paribas, Commerzbank Aktiengesellschaft, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Nord de France, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, CIC Nord Ouest, HSBC France, Crédit Lyonnais et Société Générale pour les prêts (...) consentis à la société Mobivia".

23 000 salariés dans 19 pays.

Le groupe français est un acteur important du secteur de l'après-vente. Il s'appuie sur 2 100 centres et emploie près de 23 000 personnes dans 19 pays, pour un chiffre d'affaires de plus de 3,2 milliards d'euros, selon le site web de Mobivia.

Peu après le confinement de la population en France et la fermeture obligatoire des commerces non-essentiels à la mi-mars, le gouvernement s'était engagé à garantir jusqu'à 300 milliards d'euros de prêts aux entreprises. Pour les grandes entreprises réalisant plus de 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires, ces prêts sont couverts à hauteur de 70 % ou 80 %. Le dispositif a été inauguré mi-avril par Fnac Darty qui avait obtenu 500 millions d'euros (dont 70 % garanti par l'État) auprès de plusieurs banques pour l'aider à passer le cap de l'épidémie.

Publié dans Distribution

La nouvelle mouture du site franchise.midas.fr propose une visite virtuelle d’un centre existant ainsi qu’un chatbot pour répondre aux premières interrogations des futurs adhérents.

 

L'enseigne du groupe Mobivia vient de dépoussiérer le portail dédié à sa franchise. Après le lancement du nouveau site internet Midas.fr en juin 2019 à destination des particuliers, l'enseigne du groupe Mobivia lance une nouvelle mouture plus moderne et plus intuitive de sa plateforme facilitant le parcours de ses potentiels candidats.

Les entrepreneurs peuvent, par exemple, se projeter dans leur futur environnement de travail grâce à une visite virtuelle d’un centre existant. Le site a également été doté d'un chatbot pour répondre aux premières interrogations des chefs d'entreprises. Enfin, une carte des opportunités d’implantation est également à disposition des candidats.

Une vingtaine d’ouvertures d’ici fin 2020

Grâce à ce nouvel outil, Midas veut accélérer le développement de son réseau qui compte actuellement 367 centres. Le fast-fitter table sur une vingtaine d’ouvertures d’ici à fin 2020. 

"Nul besoin de tout connaître de la mécanique automobile pour se lancer, le soutien et la formation complète proposés par Midas permettent aux candidats d’atteindre leur rêve, de créer et de dynamiser un commerce de proximité. Ce nouveau site devrait aider à conforter, encourager ou déclencher des vocations !", précise Inès Charara, responsable du recrutement des franchisés Midas.

 

 

Publié dans Marketing

A l'occasion des Rencontres Flotauto, l’enseigne de centres autos lance sa nouvelle application dédiée aux carrossiers. Celle-ci a été développée par WeProov, start-up soutenue par Car Studio, l'incubateur de Mobivia.

 

Le 6 février prochain, l’enseigne du groupe Mobivia dévoilera à l’occasion des Rencontres Flotauto, sa nouvelle application dédiée à la carrosserie lourde comme légère. Développée par WeProov, start-up soutenue par Car Studio, l'incubateur du groupe Mobivia, celle-ci devrait permettre aux utilisateurs d’envoyer, en quelques clics, des photos des dégâts, des informations sur le véhicule en question et d’obtenir en 48h un devis de réparation ainsi qu’une mise en relation avec le partenaire de la marque le plus proche.

"L’heure est à l’évolution des usages de l’automobile, le marché des flottes se trouve être en pleine mutation Les gestionnaires de parcs ont besoin de s’adapter aux nouveaux usages et nouvelles tendances tout en réduisant les coûts de gestion, les voitures étant de plus en plus utilisées. Afin de répondre aux nouveaux usages de l’automobile et aux besoins grandissants des professionnels, Norauto se positionne en tant que plateforme de solutions", souligne Louis de Lamaestre,directeur des activités BtoB et partenariats Norauto.

Plus de 150 prestations

Et ce dernier de détailler : "Avec plus de 150 prestations, Norauto a pour objectif de répondre à 360° aux besoins de sa clientèle : micro-carrosserie avec Carméléon ; vitrage avec Carglass ; voiturier avec Parkopoly ; lavage responsable avec Sineo… Et aujourd’hui cette nouvelle solution innovante couvrant 100 % des besoins de réparation carrosserie de manière rapide et agile".

Cette solution digitale, rapide et adaptée à tous les types de carrosserie vient ainsi rejoindre l’éventail d’offre de services développé par Norauto à destination des pros. Ainsi, par exemple, en avril 2019, l’enseigne de centres autos ouvrait un second centre Norauto Pro en région parisienne, dans le parc d'activités de Courtabœuf. Dédiée à sa clientèle B2B, l’ensemble des prestations ont ainsi été développées spécifiquement pour les flottes d’entreprises (entretien, réparation, véhicule de courtoisie, etc.).

Publié dans Marché
mardi, 30 avril 2019 07:54

Norauto multiplie les partenariats

L'enseigne de centres autos poursuit sa diversification. Coup sur coup, elle vient d'annoncer son rapprochement avec GGP Automobiles, pour se développer autour du véhicule d'occasion, puis avec Sineo, spécialiste du nettoyage automobile.

 

Norauto complète son portefeuille d'activité. Le réseau du groupe Mobivia vient ainsi d'annoncer son rapprochement avec GGP (Grand Garage du Palais) Automobiles. Le groupe distribution apportera à l'enseigne de centres autos tout son savoir-faire en matière de secondes mains. Les deux partenaires, dont le concept devrait se concrétiser "courant 2019 à l'échelle nationale" couvriront l'enseigne des prestations (vente, reprise, garantie, entretien, financement) liées aux VO.

GGP compte douze sites Renault/Dacia dans le Nord de la France ainsi que dans le Vaucluse et distribue chaque année 9 000 VN pour 6 500 VO. Pour Norauto, cette incursion sur le marché de l'occasion n'est pas une innovation. Il y a un peu plus d'un an, l'enseigne s'était déjà rapprochée de Zanzicar. Par cet accord, les clients du site de vente de VO peuvent réceptionner leur véhicule dans l’un des centres autos Norauto.

Dans la foulée de cette annonce, le réseau s'est mis d'accord avec Sineo, spécialiste du nettoyage de véhicule. Norauto propose ainsi à sa clientèle flotte un service de lavage écologique (entretien intérieur et extérieur, remise en état esthétique, contrôle véhicule et mise à niveau) et de proximité, disponible dans ses centres, dans ceux de son partenaire ou bien chez leurs clients.

"Sineo vient compléter notre offre de services et sera totalement intégré aux prestations à disposition pour les gestionnaires de parc et leurs conducteurs. Nous nous retrouvons sur de nombreux aspects, de la satisfaction du client, bien sûr, mais aussi parce que Sineo est tout comme Norauto, un acteur engagé avec une approche raisonnée dans l’utilisation de l’eau et une politique de recrutement favorisant la réinsertion", confirme Louis de Lamaestre, directeur des activités BtoB et partenariats de Norauto.

Toutes ces nouveautés s'inscrivent dans la stratégie de partenariats poursuivie par l'enseigne depuis plusieurs années. L'an passé, celle-ci s'est notamment rapprochée de Carglass pour proposer une activité de vitrage, de Carméléon pour développer un service de carrosserie rapide, mais aussi, en 2017, de la start-up Parkopoly pour que ses clients disposent d'un service de voiturier.

Publié dans Marché
mardi, 13 février 2018 15:24

Michelin devient actionnaire d'ATU

Jusqu'ici détenue par le groupe Mobivia, l'enseigne leader des centres autos en Allemagne accueille un nouvel actionnaire avec la prise de participation, à hauteur de 20%, de Michelin.

 

Michelin renforce ses positions dans le marché allemand de la distribution de pneumatiques. Le manufacturier vient d’annoncer un partenariat stratégique avec Mobivia (Norauto, Midas) en vue d’une prise de participation minoritaire de 20% dans le capital de son enseigne ATU (Auto-Teile-Unger). Montant de l’opération qui reste soumise à l’approbation des autorités de la concurrence : 60 millions d’euros.

Grâce à cet accord, Michelin souhaite développer "l’accès aux marchés des produits du groupe" et augmenter son taux de pénétration dans le premier réseau national de centres auto d’outre-Rhin. Pour mémoire, ATU exploite aujourd’hui 577 centres en Allemagne ainsi que 25 sites en Autriche et 6 en Suisse. L’enseigne est passée dans le giron de Mobivia en décembre 2016.

"L’intégration d’ATU au sein de Mobivia a créé les conditions de la transformation de notre enseigne. Les apports de Michelin viendront renforcer le dynamisme d’ATU afin de toujours mieux satisfaire nos clients, ce qui fait partie de nos priorités", a déclaré Jörn Werner, P-dg d’ATU.

Présent en Allemagne depuis 110 ans, Michelin y est notamment implanté à travers son réseau de distribution Euromaster. Toutes activités confondues, le groupe de Clermont-Ferrand y emploie plus de 8 600 personnes.

 

Mohamed Aredjal

Publié dans Marché

Créée en 2015, l'entreprise commune aux deux groupes n'a pas atteint son objectif. Point S l'a reprise à son compte en début d'année.

 

Profitant d'Equip Auto 2015, Point S et Mobivia avaient alors annoncé leur intention de rassembler leurs forces en donnant naissance à une structure commune dédiée au référencement et la négociation de leurs conditions d'achat. Une stratégie qui s'inscrivait dans un contexte de concentration toujours plus perceptible et qui devrait permettre à Point S et Mobivia de s'armer face à la montée en puissance de nouveaux acteurs dans l'après-vente.

Deux ans plus tard, l'histoire a vécu. A l'occasion de la présentation des résultats annuels de son enseigne, Christophe Rollet, directeur général de Point S Group, a confirmé la fin de cette collaboration. Un décision actée "d'un commun accord", selon le dirigeant, qui explique que "nos stratégies, la taille de nos maillages, aussi bien en France qu'à l'international, et nos poids économiques" ont finalement constitué des freins plus que des atouts pour permettre à cette coentreprise de fonctionner correctement.

Détenue à 50/50 avec une gouvernance mixte et une présidence tournante, Allianco a finalement été reprise par Point S au 1er janvier dernier. Basée en Suisse, cette structure gèrera désormais les achats de l'ensemble du groupe au niveau mondial. 

Publié dans Distribution

Norauto ouvre un centre stricto sensu professionnel à Marcq-en-Baroeul confirmant ainsi ses ambitions revues à la hausse sur le BtoB.

Publié dans Marché

Dans la foulée d'autres acteurs du secteur, Norauto lance à son tour un contrat d’entretien mensualisé dans quatre centres pilotes, avant une éventuelle extension à l'ensemble de son réseau.

Publié dans Distribution
Page 1 sur 4

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter