Pneumatique - Le site
lundi, 11 février 2019 11:08

Un nouveau centre Speedy à Madrid

L'enseigne de réparation rapide du groupe Bridgestone se renforce sur le sol espagnol avec l'ouverture d'un troisième centre à Madrid.

 

Après deux inaugurations, déjà à Madrid en mai et juillet 2018, Speedy et T&S Automovil SAU (groupe Total) continuent leur développement en Espagne avec l’ouverture d’un troisième centre.

Situé dans un quartier emblématique de Madrid, calle Doce de Octubre, cette nouvelle implantation s’étend sur 265m2 et propose aux clients locaux l’expertise et la qualité de service de l'enseigne.

Depuis 2016, Speedy France a confié la gestion de sa Master Franchise à la société T&S Automovil SAU. Ensemble, les deux partenaires ambitionnent de couvrir la totalité du territoire avec un réseau de 150 centres d'ici 2020. A date, l'enseigne du groupe Bridgestone compte 72 centres à l'étranger contre près de 500 dans l'hexagone.

Publié dans Distribution
vendredi, 25 janvier 2019 16:45

Point S sur tous les fronts en 2019

Modernisation du réseau, accompagnement RH, solutions d'assurances ou de paiement, développement à l'international… Après un exercice 2018 positif, Point S s'engage sur de multiples sujets stratégiques en 2019 avec l'ambition de mieux servir ses adhérents et ses clients.

 

Fidèle à ses habitudes, c'est à ses adhérents que Point S avait réservé, début janvier à Budapest (Hongrie), la primeur de sa feuille de route 2019 avant que celle-ci ne soit dévoilée à la presse, ce jeudi 24 janvier. L'occasion de revenir sur un exercice 2018 particulièrement réussi au cours duquel le réseau a enregistré 38 arrivées pour un total de 548 points de vente, dont 10 % de Point S Centre Auto. Une sacrée performance pour un concept âgé d'à peine cinq ans. Autre satisfaction avec une activité commerciale en tout point positive : +4 % en TC4, +5 % en PL, +3 % en agri, +13 % en entretien-pièces et +14,5 % sur les grands comptes.

Mais au-delà des chiffres, l'enseigne s'est aussi développée l'an passé sur le plan des ressources humaines. Une façon pour elle de grandir au même rythme que son réseau mais aussi de se structurer pour relever de prochains défis. Ainsi, Michel Chabot a été nommé à la direction du développement. L'ex-cadre de Doyen Auto est désormais à la tête d'une équipe de responsables régionaux qui a, elle aussi, été renforcée, passant de huit à neuf personnes, pour optimiser l'animation terrain. Chaque responsable n'a désormais plus qu'une soixantaine de points de vente à charge, assurant à chacun d'être visité au moins une fois par mois.

Un soutien financier pour moderniser les centres

Sur le plan des ressources humaines, la cellule formation reçoit le soutien d'un quatrième élément, qui permettra à Point S de former cette année environ 500 personnes (contre 350 en 2018), alors qu'un poste de responsable RH Groupe a été créé. Une vraie nouveauté pour la tête de réseau et ses 74 salariés qui était jusqu'ici dépourvue d'une telle compétence. Gage à cette recrue de proposer du contenu sur des thématiques précises (ressources humaines, réglementation, recrutement) et, à plus long terme, d'offrir un accompagnement RH sur-mesure aux adhérents. Et d'accompagnement, il en sera également question cette année avec une pléiade de nouveautés.

Déjà entamée mais de façon parcellaire, la modernisation du réseau va s'accélérer. Un sujet lourd à mener quand on a 550 centres mais dont la concrétisation sera sans doute facilitée par l'appui financier offert par Point S. Un tiers du réseau a été identifié dans le cadre de ce programme et pourra ainsi bénéficier d'une aide financière allant d'un à deux tiers de l'investissement global. Chaque adhérent doit déposer un dossier pour en profiter alors que l'enseigne se laisse trois ans pour mener à bien ce projet. Ce travail d'image va de pair avec le déploiement d'un nouvel outil marketing dénommé "Mon marketing local online" conçu pour les adhérents.

255 adhérents ont adopté la Point S TV

Boutique d'objets publicitaires, suivi des opérations commerciales, espace d'animation digitale (site internet, réseaux sociaux), gestion des SMS, la palette proposée est large et va en complément de la Point S TV, qu'utilisent actuellement 255 centres, et qui permet de mixer communication nationale et locale. L'autre grand lancement de ce début d'année porte, en outre, sur l'offre Point S Assurances. Ce service destiné pour le moment aux adhérents, couvrant le garage et les collaborateurs, a été imaginé pour "mutualiser les coûts d'assurances et améliorer la couverture de nos membres", précise Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Et parce que cette offre répond aussi à une logique de diversification d'activité que souhaite emprunter l'enseigne, Point S Assurances (derrière laquelle se trouve le groupe Allianz) sera dupliquée dans un second temps auprès des particuliers avec des contrats auto, conducteur ou assistance. Ce n'est d'ailleurs pas le seul service auquel pourront recourir les clients puisque Point S dégaine son service conso, avec le soutien de Cofidis, pour proposer une solution de paiement simplifiée en trois ou quatre fois sans frais. Grâce au renforcement de son offre, le réseau lyonnais souhaite confirmer sa progression et atteindre, d'ici la fin d'année, les 580 centres.

 

ENCADRE

10 000 centres à l'international d'ici huit ans

A l'instar de son activité sur le sol tricolore, Point S se montre également très dynamique sur le plan international. Créée en 2015 suite à un rapprochement avec le groupe Mobivia, Alianco est revenue entièrement dans le giron Point S en 2018. Une opération synonyme de réorganisation puisque ce qui n'était initialement qu'une centrale d'achat commune à deux groupes devient, outre cet aspect-là, la structure de développement international de l'enseigne. Alianco comprend ainsi trois pôles "régionaux" (Asie, Amérique du Nord et Europe) complétés par l'apport d'une personne dédiée aux marchés d'Afrique et d'Amérique du Sud.

Grâce à ce nouveau cadre, Point S revendique à présent 4 100 centres répartis dans 36 pays dont, depuis le 1er janvier 2019, la Croatie avec l'investissement d'un master-franchisé slovène (Span, 15 PDV dans le pays) qui devrait permettre au groupe d'atteindre les 25 implantations d'ici 3 à 5 ans. Si Christophe Rollet et ses équipes s'activent actuellement pour que Point S soit reconnue telle une marque mondiale à part entière, la croissance du maillage demeure un véritable objectif. Les ambitions sont d'ailleurs très élevées puisque le dirigeant entend rassembler 10 000 points de vente dans une centaine de pays d'ici à huit ans.

 

Publié dans Distribution

Fixé pour la fin 2018, l'objectif affiché par Point S de rassembler 550 centres n'a finalement pas été atteint. L'enseigne espère toutefois relever son pari dès les prochaines semaines.

 

Après nous avoir tenu en haleine durant tout l'exercice 2018, Point S n'a finalement pas réussi à franchir le cap symbolique des 550 implantations. Le dynamisme du réseau au cours des dernières semaines de l'année (avec des ouvertures en Ille-et-Vilaine, dans le Pas-de-Calais, dans le Rhône, en Mayenne, dans le Loiret ou encore dans le Nord) n'a pas suffi. La traditionnelle conférence de presse annuelle de l'enseigne organisée à la fin du mois devrait permettre d'en savoir plus.

En attendant, celle-ci se contente d'annoncer aujourd'hui qu'elle "ambitionne d'atteindre les 550 points de vente en France et dans les DOM-TOM au début de l'année 2019". D'ici là, Point S maintient son réseau à flot avec la reprise des centres de Linas (91), Epinay (93) et Evry (91) par trois nouveaux adhérents. Des mouvements qui permettent de préserver le maillage régional de l'enseigne avec au total 59 implantations en Ile-de-France.

Celui de Linas est désormais entre les mains de Sergio et Fabienne Pinheiro. Gérant d'un centre auto depuis 1993 sur la commune voisine de Villiers-sur-Orge, le couple a repris le fond de commerce de l'affaire en septembre dernier. Le centre d'Epinay est quant à lui dirigé par un néophyte. A la tête d'une société de sécurité depuis 2003, Wissem Oueslati a souhaité se reconvertir dans le l'automobile et a ainsi repris le centre Point S d'un de ses amis.

Par la même occasion, il a aussi repris la carrosserie attenante au centre, ce qui lui permet de proposer une activité d'entretien auto globale. Enfin, la reprise du centre d'Evry résulte de la collaboration de Yusuf Ekim, Umit Yuruk et Lutsi Kilitarslan. Ces trois associés, amis d'enfance, tous issus de la vente automobile et désireux d'indépendance, ont décidé de mettre en commun leur expertise pour développer la mécanique automobile.

Publié dans Marché

Particulièrement active en 2018, l'enseigne Feu Vert a renforcé son maillage avec l'inauguration de quatre nouveaux centres, dont trois en franchise, tandis que cinq autres centres ont emménagé dans de nouvelles structures.

 

C'est une année 2018 particulièrement riche que vient de vivre Feu Vert. Outre l'arrivée d'un nouveau patron et le déploiement de son premier contrat d'entretien, la Patte de l'Expert s'est aussi illustrée en renforçant son réseau. Quatre nouveaux centres ont en effet rejoint les 350 autres répartis dans toute la France. Une succursale a vu le jour à Perpignan (66) accompagnée de trois centres en franchise ont ouvert à Bidard (64), Mâcon (71) et Carbonne (31).

Le dernier exercice a également permis à l'enseigne de poursuivre la modernisation de ses infrastructures. Parmi la dizaine de mouvements comptabilisés en 2018, cinq ont concerné des déménagements de centres. Les trois succursales d'Athis-Mons (91), Marmoutier (67) et Rennes Cesson (35) ont emménagé dans de nouvelles structures tout comme les franchisés de Reims-Tinqueux (51) et de Sarrebourg (57).

"Nous sommes ravis de voir que cette année a été prolifique pour Feu Vert, avec l’ouverture de nouveaux centres en France et l’extension de notre réseau, indique Vincent Marion, responsable du service expansion de Feu Vert. Ces mouvements réseau montrent une réelle dynamique au sein du groupe Feu Vert et l’année 2019 poursuivra la dynamique d’ouvertures de centre auto Feu Vert et Feu Vert Services".

Publié dans Marché
mardi, 08 janvier 2019 10:02

Midas inaugure en Meurthe-et-Moselle

L'enseigne de réparation rapide Midas compte une nouvelle implantation dans l'est de la France grâce à Xavier Bouchenot, nouveau franchisé à Pont-à-Mousson.

 

Ça bouge dans le réseau Midas. Depuis le 3 janvier 2019, l'enseigne est implanté en Meurthe-et-Moselle, à Pont-à-Mousson très précisément. Une ouverture fruit de l'investissement de Xavier Bouchenot, nouveau franchisé Midas, jusqu'ici patron d'un garage indépendant.

Situé aux abords d'une route départemental commerçante, le site bénéficie d'une très bonne visibilité pour les automobilistes locaux.

Filiale du groupe Mobivia, le réseau Midas compte plus de 680 centres répartis dans 9 pays, dont 364 centres en France. Sur ce total, les franchisés représentent environ 80 % des troupes.

Publié dans Marché

L’enseigne Norauto poursuit son déploiement en accueillant, depuis le 4 décembre 2018, un nouveau couple de franchisés, Noémie et Jonathan Wozniak, à Pithiviers, dans le département du Loiret (45). 

 

Le 4 décembre 2018, un nouveau centre Norauto a vu le jour à Pithiviers, dans le département du Loiret (45). L’enseigne de centres-auto poursuit ainsi son développement en franchise avec ce couple de franchisé Noémie et Jonathan Wozniak, ancien chef d’atelier sur le centre Norauto d’Auxerre.

Forte d’un concept qui allie magasin en libre-service et atelier d’entretien, d’équipement et de réparation multimarques, la nouvelle franchise Norauto bénéficie d’une surface totale de 994 m2 dont 292 m2 de surface de vente et de 3 baies atelier pour l’accueil et le service au client.

L’atelier qui compte 8 salariés est formé aux dernières évolutions technologiques et propose ainsi plus de 140 prestations multimarques pour le diagnostic, l’entretien et la réparation de tous les véhicules (garantie montage pneu en 1h, diagnostic Ecoperformance, véhicules de courtoisie…). Des interventions à la carte pour chaque voiture et des formules et packs, y compris pour les 2 roues et 2 roues électriques, sont également proposées.

Norauto s’appuie sur un réseau de près de 656 centres-auto dans le monde (9 pays d’implantation) dont 404 centres en France.

Publié dans Marché

Norauto s'implante à Erstein grâce à l'investissement de Claude Estève qui a misé sur la franchise de l'enseigne du groupe Mobivia pour ouvrir un second commerce.

 

Depuis le 7 novembre 2018, Norauto est implanté à Erstein, dans le département du Bas-Rhin, en région Grand-Est. Et c'est à Claude Estève que l'enseigne du groupe Mobivia doit ce nouvel emplacement.

Déjà franchisé du réseau à Obernai, à une vingtaine de kilomètre d'Erstein, le chef d'entreprise a inverti dans un centre d'une surface totale de 550 m2, dont 270 m2 dédiés à l'espace de vente, qui comprend également 6 baies atelier.

Le centre Norauto de Erstein, qui emploie 9 salariés, bénéficie des dernières innovations de l’enseigne tant en termes de produits et services que d’accueil client.

Avec ses 6 baies, l’atelier Norauto est formé aux dernières évolutions technologiques et propose ainsi plus de 140 prestations en multimarques pour le diagnostic, l’entretien et la réparation de tous les véhicules y compris les 2 roues. En France, Norauto compte 402 centres dont environ un tier en franchise.

Publié dans Marché
vendredi, 02 novembre 2018 09:04

Réseaux : ça bouge chez Point S et Vulco

L'enseigne Point S annonce l'ouverture de deux nouveaux centres, l'un dans le Loiret et l'autre en Indre-et-Loire, tandis que Vulco l'imite dans la banlieue lyonnaise, à Genas très précisément.

 

Le cap des 550 points de vente, objectif annoncé pour la fin 2018, n'est plus très loin pour Point S. Très active depuis la rentrée, l'enseigne lyonnaise compte deux centres de plus dans la région Centre-Val de Loire. Le premier se trouve à Malesherbois (45) et a vu le jour grâce à l'investissement d'Axel Cochetel, déjà propriétaire de deux autres centres à Mennecy (91), ouvert en 2012, et Brie-Comte-Robert (77), depuis 2016.

Dans le Loiret, le chef d'entreprise a accolé sa société à une station-service et dispose d'un atelier de 500 m2 composé de cinq ponts. Non loin de là, c'est en Indre-et-Loire que Point S se renforce avec une nouvelle implantation à Avoine. Mécanicien depuis 18 ans et responsable du point de vente depuis son ouverture en 2006, Florian Dunoyer a souhaité s'adosser à une enseigne de premier plan. Il dispose d'un atelier de 370 m2 accueillant des VL, des PL et des engins agricoles.

Autre réseau très actif ces dernières semaines, Vulco est désormais représenté à Genas (69). Cette ouverture a vu le jour grâce au groupe HRP qui renforce du même coup son maillage en Rhône-Alpes et en Bourgogne où il compte déjà huit implantations à Lyon, Mâcon, Tassin, Grenoble, Annecy, Le Bourget-du-Lac, Vienne et Pont-Évêque. Siège du groupe, le site de Genas, confié à Thierry Champion, est idéalement placé à proximité des grands axes de circulation lyonnais et dans l’une des plus importantes zones industrielles françaises.

 

Publié dans Distribution
mercredi, 17 octobre 2018 11:16

Un 6e centre Point S dans les Côtes-d'Armor

Point S renforce son maillage dans le département des Côtes-d'Armor avec l'inauguration d'un nouveau centre à Pluduno, près de Saint-Brieuc.

 

Alors que l'enseigne lyonnaise ambitionne d'atteindre les 550 points de vente en France et dans les DOM-TOM d'ici la fin de l'année 2018, Point S annonce l'ouverture d'un nouveau centre "Point S City" (concept destiné aux zones rurales et aux hypercentres) à Pluduno, près de Saint-Brieuc (22). Cette création a pu voir le jour grâce à l'investissement d'Olivier Saez.

Le chef d'entreprise a débuté sa carrière il y a plus de trente ans en travaillant aux côtés de son père dans la carrosserie familiale. En 2009, il prend la tête de la société et la délocalise dans une zone plus dynamique pour bénéficier de davantage de trafic. Aujourd'hui, il décide de compléter son activité de carrosserie avec l'ouverture de son centre.

Le gérant et ses six salariés évoluent dans un atelier de 600 m² composé de deux ponts et équipé d'un banc de géométrie. "Grâce à l'image et au réseau de Point S, j'ai gagné en notoriété et en visibilité. Le concept « Point S City » s'adapte parfaitement à mon activité de carrossier et me permet de proposer les prestations essentielles liées à l'entretien auto : pneumatique, révision, vidange et freinage", développe le chef d'entreprise.

Publié dans Marché
vendredi, 07 septembre 2018 09:07

Un adhérent Point S ouvre un 5è centre à Paris

Déjà à la tête de quatre centres Point S Entretien Rapide en Seine-Saint-Denis, Ramazan Kabay renforce ses liens avec l'enseigne lyonnaise grâce à l'ouverture de son 5è établissement, dans le 18è arrondissement de la capitale.

 

Les adhérents multi-sites ne sont pas rares chez Point S. C'est avec eux que l'enseigne lyonnaise s'est développée et vise aujourd'hui les 550 implantations dans l'Hexagone d'ici la fin de l'année. L'exemple de Ramazan Kabay prouve une nouvelle fois le lien construit au fil du temps entre le réseau et ses adhérents.

En 2005, ce carrossier de formation souhaite diversifier son activité. Il ouvre ainsi son premier centre Point S à Drancy, juste en face d'un centre de contrôle technique, puis ambitionne rapidement de voir plus grand. Epaulé par l'enseigne, il en ouvre trois autres (à La Courneuve, Pantin et Drancy) entre 2008 et 2011.

Désormais à la tête de quatre centres Point S Entretien Rapide, le chef d'entreprise n'entend pas s'arrêter là et continue de se développer aux côtés de Point S. Ramazan Kabay vient ainsi d'inaugurer son 5è établissement.

Installé dans le 18è arrondissement de Paris, à proximité du boulevard périphérique, ce centre dispose d'un atelier de 200 m2 où quatre salariés réalisent l'entretien général des véhicules des particuliers et professionnels (freins, géométrie, pneumatique...).

Publié dans Marché
Page 1 sur 7

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement