Pneumatique - Le site
Toutes les chenilles sont traitées à Hardenberg (Pays-Bas). Toutes les chenilles sont traitées à Hardenberg (Pays-Bas).
jeudi, 28 février 2019 06:26

Magna se lance dans le rechapage de chenilles

Le manufacturier néerlandais Magna Tyres ajoute une corde à son arc en se lançant dans le rechapage de chenilles. Un développement qui fait suite au rachat, intervenu voilà deux ans, d'OBO Tyres.

 

Fondée il y a une quinzaine d'année, Magna Tyres reste une société en quête de notoriété. Sa présence cette semaine au Parc des Expositions de Villepinte (93), à l'occasion du SIMA, le salon international du matériel agricole, répond précisément à cet objectif. D'Intermat à The Tire Cologne en passant par bon nombre de salons régionaux, les équipes du manufacturier néerlandais multiplient d'ailleurs tout au long de l'année les points de rencontre pour se faire connaitre.

"C'est très important pour nous, abonde Muktar Barrie, responsable des ventes pour la France et l'Afrique de l'Ouest. Nous restons une jeune entreprise et le SIMA est un bon moyen de toucher une cible très vaste et internationale". Modeste par sa taille, le stand Magna Tyres recèle pourtant une nouveauté capitale. En bonne place, figure ainsi une chenille matérialisant le lancement du fabricant sur le segment du rechapage de chenilles précisément.

Retour sous deux semaines

Un développement qui constitue la première synergie entre Magna Tyres et son homologue OBOTyres, soixante ans d'expérience au compteur et une spécialisation dans les domaines agricole et OTR qui offrent d'inédites perspectives à sa nouvelle maison-mère. "Le rechapage de chenilles reste une niche, indique le responsable. Mais c'est un marché à forte valeur ajoutée. Et puis c'est aussi un moyen de se différencier puisque nous sommes les seuls en Europe à disposer de cette offre".

Et c'est à Hardenberg, dans l'est des Pays-Bas, au sein de l'ancien site de production d'Obo qui produit également des pneus agricoles et GC, que l'activité se concrétise. Chenilles de tracteur, d'ensileuse ou encore de moissonneuse batteuse, le spectre est large. Magna garantie un retour sous deux semaines directement auprès de ses clients et de ses revendeurs. "La chenille est un produit très spécifique et très couteux. Le rechapage y a toute sa place et nous croyons énormément au potentiel de croissance de ce marché", conclu Muktar Barrie.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter