Pneumatique - Le site
L'Audi noire et blanche sur le stand de Continental, avec au premier plan le Conti.eContact L'Audi noire et blanche sur le stand de Continental, avec au premier plan le Conti.eContact DR
mercredi, 04 mars 2015 20:10

Continental élargit la cible de son pneu Conti.eContact

Sur son stand du salon international de l'automobile de Genève, un coupé Audi est équipé côté pile de deux TaraxaGum au caoutchouc de pissenlit russe, et côté face, de deux Conti.eContact en 17 pouces.

Le manufacturier allemand met en avant sa fibre écolo lors du salon suisse. Pas de pneus sur le stand, si ce n'est sur une Audi peinte en noir et blanc dans le sens de la longueur pour illustrer deux solutions de pneus verts.

 

Côté noir, les deux TaraxaGum sont facilement identifiables grâce à leur marquage couleur sur les flancs. Continental mène actuellement des recherches sur le latex issu du Taraxacum, une variété de pissenlit russe, qui présente des propriétés équivalentes à celui de l'hévéa.

 

Son pneu, déjà présenté l'année dernière, démontre la faisabilité technique de cette solution. Mais Continental doit encore accroître ses connaissances dans de nombreux domaines, comme la tenue de la gomme dans le temps, le rendement des plantations du Taraxacum sur plusieurs années et l'industrialisation. Une production en série ne devrait donc pas voir le jour avant au moins 10 ans.

 

Côté blanc, les deux pneus Conti.eContact en 225/50R17 V XL témoignent que du chemin a été parcouru depuis ses premiers tours de roues sur le Renault Twizzy en 2011. Conçu à l'origine en 13 pouces pour ce véhicule électrique, le pneu est désormais disponible en 9 dimensions de 17 à 18 pouces. Et dans la dimension exposée, il est noté A en résistance au roulement et A en adhérence sur sol mouillé sur l'étiquette européenne.

 

Continental l'a en fait adapté aux exigences des véhicules hybrides pour élargir ses débouchés. Ainsi, le manufacturier déclare que par rapport à un pneu de voiture conventionnel, le Conti.eContact affiche désormais une résistance au roulement diminuée de 20% et qu'au freinage sur sol mouillé, il offre les mêmes valeurs. Le pneu est déjà proposé pour des modèles comme le Touareg Hybrid de Volkswagen ou la DS5 Hybrid4 de Citroën.

 

Ces progrès ont été rendus possibles par la combinaison de plusieurs innovations: un mélange de gomme «Green Chilli», des lamelles «Hydrosipes», des flancs aérodynamiques «Aeroflex» ainsi qu'une mousse insonorisante Contisilent à l'intérieur du pneu.

 

Le terrain de jeu du Conti.eContact s'élargit donc à des véhicules comme l'Opel Ampera, la BMW ActiveHybrid 5, la Lexus LS 600H et le Porsche Cayenne S Hybrid, par exemple. L'usine française de Sarreguemines est en charge de la production de ce pneu pour voitures hybrides. Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle car les volumes de ce pneu onéreux à fabriquer seront modestes, tout du moins au début.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter