Pneumatique - Le site
SportContact 6, le surdoué UHP de Conti Jean-Pierre Gosselin
jeudi, 17 septembre 2015 15:34

SportContact 6, le surdoué UHP de Conti

Conti lance le SportContact 6 pour tirer profit de la croissance programmée du segment UHP des pneus de plus de 19'' en Europe.

Les experts de Conti sont formels, en Europe le segment UHP des pneus de plus de 19'' va croître en moyenne de 9 % par an d'ici 2020. Dans un marché plutôt calme, cette niche de tout de même 5 millions d'unités en 2015 méritait qu'on s'y intéresse. Or le ContiSportContact 5 n'était ni assez sportif ni décliné en suffisamment de dimensions pour chausser des voitures rapides de plus en plus nombreuses. Au-dessus, le ContiForceContact, en 18'', 19'' et 20'', semi-racing, pêche par son utilisation recommandée piste même s'il est homologué route. Le vide entre les deux est parfaitement comblé par le nouveau U-UHP SportContact 6, qui va de 19'' à 23'' avec 41 dimensions, toutes en ZR (Y), capable de 350 km/h.

Par rapport au 5P on relève quelques améliorations de taille. D'abord la bande de roulement, si elle offre comme ses confrères les 3 ou 4 canaux circulaires obligatoires pour évacuer l'eau, se distingue -enfin !- de la concurrence par une sculpture centrale originale décalée vers l'intérieur. Très reconnaissable, elle cache sous la gomme de bande de roulement une ceinture bobinée à 0° composée d'un nouveau câblé textile exclusif, l'Aralon 350. Comme son nom l'indique il combine 2 torons en ARAmide et un seul en nyLON, bloquant ainsi les déformations centrifuges jusqu'à 350 km/h. Une redéfinition de l'interaction flancs-bande de roulement donne au SC6 une précision de conduite assez phénoménale (+14%), comme nous avons pu le vérifier sur le circuit impitoyable de Bilster-Berg.

Le travail délicat a ensuite consisté à conserver de bonnes performances sur le mouillé, ce que Conti a parfaitement réussi via un nouveau mélange renforçant les propriétés d'adhésion de la gomme au sol, c'est très net au freinage. En gagnant aussi 7 % en usure et 7 % en niveau sonore, 11 % en tenue de route, 10 % à très haute vitesse, le SC6 s'affirme comme un surdoué U-UHP. Doté d'un label A au freinage mouillé et d'un E en RR, forcément médiocre vu son grip extraordinaire, il est en cours de lancement en France.

Jean-Pierre Gosselin 

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter