Pneumatique - Le site
mardi, 20 janvier 2015 19:03

Pirelli compare les saisons 2013 et 2014 de Formule 1

La nouvelle réglementation introduite en 2014 a été marquée pour le manufacturier par l’avènement du turbocompresseur et un couple majoré des moteurs. Les gommes Jaune Soft l'ont emporté.

Lewis Hamilton redevenu Champion du Monde, Mercedes qui remporte le titre chez les constructeurs, la saison 2014 a mis fin au règne de Sebastian Vettel et de son écurie Red Bull-Renault. La preuve est faite que les nouvelles règles ont changé la donne.

 

Elles ont inauguré l'utilisation de moteurs V6 turbocompressés à double système de récupération d'énergie en remplacement des V8 atmosphériques. Ce n'était pas sans conséquence pour les pneumatiques des monoplaces.

 

A chaque Grand Prix, Pirelli peaufine ses gommes de manière à ce qu'elles soient plus consistantes, et qu'elles offrent au moins le même nombre de pit-stops (2 ou 3). « En modifiant tout particulièrement le pneumatique Soft, la durée de vie moyenne de la gomme a progressé de 47 à 93 kilomètres. Cela a eu pour conséquence d’accroître le nombre de stratégies possibles en course », explique Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

 

Les pilotes ne s'y sont pas trompés. Le nombre de trains équipés de pneus Jaune Soft est passé de 135 en 2013 à 463 en 2014. Le relais le plus long réalisé avec ces pneus a été effectué au Grand Prix d'Autriche l'année dernière (237 km).

 

Le nombre de trains équipés de pneus Rouge Supersoft a augmenté seulement légèrement d'une année sur l'autre, passant de 152 à 177, tandis que le kilométrage moyen est resté équivalent. Et c'est au Grand Prix de Monaco que les pneus ont effectué leur plus long relais (203 km), comme en 2013 (150 km).

 

En conséquence, ce sont les gommes les moins tendres qui ont été délaissées lors de la saison 2014. Seuls 83 trains étaient équipés de pneus Orange Dur en 2014 (316 en 2013) et 378 de pneus BlancsMedium, soit près de deux fois moins qu'un an auparavant. Là aussi, le nombre moyen de kilomètres parcourus a progressé dans les deux cas, de 12,4% pour les pneus Orange Dur et d'un petit pourcent pour les BlancsMedium.

 

Comme en 2013, ce sont ces derniers pneus qui ont permis aux monoplaces d'accomplir le plus long relais de toute la saison. Il a eu lieu en 2014 au nouveau Grand Prix de Russie à Sotchi après 304 km, alors que ce record avait été enregistré au Grand Prix indien un an avant.

 

Au final, Pirelli précise que le nombre de pit-stops a reculé d'une année sur l'autre, passant d'une moyenne de 51 à 44 par course. C'est au Grand Prix de Bahrein qu'ils ont été les plus nombreux en 2014, et comme toujours, à Monza qu'ils sont les plus rares (23 pit-stops en moyenne).

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter