Pneumatique - Le site
mercredi, 10 mai 2017 10:29

Lewis Hamilton ne regrette pas de ne pas avoir testé les pneus Pirelli

Lewis Hamilton refuse d'expliquer ses résultats nuancés par le fait d'avoir manqué les sessions d'essais des nouveaux pneus Pirelli.

Lewis Hamilton cherche à comprendre pourquoi il a été plus lent que son équipier à Sotchi, mais aussi pourquoi Mercedes utilise moins bien les pneus que Ferrari.

Mais selon le triple champion du monde, "son absence lors des tests Pirelli menés l’an dernier n’a pas eu d’impact sur sa compétitivité ou celle de son écurie".

Et quand on en vient à lui rappeler que Sebastian Vettel, flamboyant depuis le début de la saison, a participé à la plupart de ces tests en 2016, Hamilton répond : "Je n’ai aucun regret, absolument pas. Nous utilisons bien les pneus. Je pense que tout se situe dans la mise en température des freins, des pneus, de faire les bons tours de chauffe. Ce sont toutes ces petites choses qui comptent, avec les réglages et les niveaux d’appuis. Cela se joue avant tout dans les détails". A suivre, surtout que les cartes sont rebattues depuis le Grand Prix d'Espagne remporté par Lewis Hamilton dimanche dernier. "Hamilton s’est aussi imposé grâce à la faible dégradation et aux performances élevées du Pirelli "medium" qu’il a choisi pour son second relais. Daniel Ricciardo a choisi la même stratégie pour parvenir en troisième position. Dégradation et usure se sont situées à un niveau très bas, en dépit des températures élevées. L’illustration de cette constatation tient dans le meilleur chrono de la course, réalisé par Lewis Hamilton dans l’antépénultième boucle du jour, battant au passage le meilleur chrono de 2016 de 3,4 secondes", expliquait Mario Isola, responsable de la compétition automobile de Pirelli, à l'issue de la course.

(actualisé le 14 mai)

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

Feuilleter le magazine

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter