Pneumatique - Le site
mardi, 02 décembre 2014 16:42

Un CITY Pro au-dessus du lot

Michelin lance le successeur du M35. Il est destiné aux motos de petites cylindrées jusqu’à 150 cm3, ainsi qu’aux scooters à grandes roues. Tests à l'appui, le CITY Pro présente une durée de vie et une sécurité inégalés. Il est aussi plus résistant aux crevaisons que ses concurrents.

Les gros rouleurs apprécieront. Michelin assure que le CITY Pro est fait pour eux. Enfin, ce sont plutôt les ingénieurs qui réalisent annuellement 450 prototypes et consacrent 12.000 heures au calcul pour les produits destinés aux deux-roues.

 

Le nouveau pneu concentre trois avancées majeures par rapport à son prédécesseur, le M35, et ses concurrents. La première concerne sa robustesse. En plus d'une épaisse couche de gomme en surface, la carcasse du pneu intègre une protection de trois nappes renforcées sous la bande de roulement. Cette technologie Michelin Overlap (MOT) rend le CITY Pro 20% plus résistant à la crevaison que le IRC Eagle Grip NR73, son plus proche concurrent devant les Dunlop D104J , Dunlop TT900 et Dunlop TT100) selon des tests « Energie de Rupture » réalisés par le TÜV Rheinland Malaisien en mars 2014*. Ils font appel à une machine qui mesure l'énergie déployée pour perforer la bande de roulement.

 

Le résultat a été confirmé par un test interne mené par Michelin lors d’un roulage de 444 000 kilomètres en conditions réelles sur 48 motos de novembre 2013 à mars 2014 : une seule crevaison a été constatée seulement pour 100 000 kilomètres parcourus. Michelin a également utilisé un nouveau mélange de gomme aux propriétés améliorées, qui ont fait progresser la longévité. Les tests de Dekra réalisés en juin 2013 ont démontré que la durée d'utilisation du CITY Pro était 10,0% supérieure à celle du Michelin M35 et de 10,6% à celle du Dunlop D104.

 

Au chapitre de la sécurité, les ingénieurs ont chercher à optimiser l'aire de contact au sol et à repousser l'effet d'aquaplanage. Son sillon central, ses grains d’orge et un taux d’entaillement variable selon l’angle pris par la moto, de 30% au centre et jusqu’à 35% sur les épaules, améliorent ainsi sa capacité d’évacuation de l’eau, ainsi que le niveau d'adhérence tant sur sol sec que sur chaussée mouillée. Une plus grande prise d’angle et un temps au tour inférieur de 1,3 secondes a été constaté lors d'essais internes.

 

Autre nouveauté 2014, dès sa première année de commercialisation, Michelin rend disponible 21 déclinaisons du CITY Pro dans une gamme de 14 à 18 pouces et des indices allant de P (jusqu’à 150 km/h) à S (jusqu’à 180 km/h). Sont concernés une large palette de modèles allant du Honda Vision 110 au Yamaha Spark Nano en passant par le Piaggio Liberty 50cc, Sym Symphony 125, Honda SH 125i, Yamaha Xenter 125, Honda CG 150 Fan 1 Titan, ou encore le Honda Wave/Dream. Avec ce périmètre dimensionnel, le pneu couvre 75 % du parc motos dans les pays pour lesquels il est destiné, précise Michelin.

 

*Pneus comparés : le pneu MICHELIN City Pro (80/90-17 50S) comparé au IRC Maxing NR58 (2.75/17 41S), au IRC Eagle Grip NR73 (80/90-17 44S) et aux DUNLOP TT900 et D104J (80/90-17 44P). Les résultats peuvent varier en fonction de la moto ou des conditions d’utilisation.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter