Pneumatique - Le site
vendredi, 31 mai 2019 09:15

Continental dévoile son premier pneu à base de pissenlit

Avec le nouveau Urban Taraxagum, le groupe allemand présente son tout premier pneu vélo fabriqué à partir d’un caoutchouc à base de pissenlit. Une vraie alternative au latex naturel provenant de l'hévéa.

 

C'est à Korbach, petite bourgade allemande nichée à 180 kilomètres au nord de Francfort, que Continental a dévoilé sa dernière création. Un lieu symbolique puisque Korbach est l'une des plus anciennes usines du groupe. Si celle-ci est aujourd'hui devenu le temple des pneus pour véhicules légers UHP (ultra haute performance), elle est aussi connue pour fabriquer depuis son ouverture en 1907 des pneus de vélo.

Un marché où la haute performance est aussi omniprésente alors que les pneus de vélos de Korbach sont tous conçus à la main ! Dans ce site, Continental a dévoilé sa première gamme de pneus vélo fabriqués à partir d’un caoutchouc à base de pissenlits cultivés en Russie.

Le modèle Urban Taraxagum est un pneu polyvalent pour vélos de route et de compétition, en dimension 35-622, bien connue des cyclistes. Continental produira cette année sa première série limitée. Le caoutchouc provient du laboratoire de recherche de Continental, à Anklam, au nord-est de l’Allemagne, inauguré en novembre 2018.

C’est là que le groupe réalise ses essais sur la culture et le traitement des pissenlits, comme source alternative au latex naturel provenant de l’hévéa des régions tropicales. "L’Urban Taraxagum est un pneu sport à très haute performance, avec la technologie anti-crevaison Vectran intégrée", développe Thomas Falke, responsable du département pneus deux-roues de Continental.

Connectez-vous pour commenter

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter

Pas d'événement