Pneumatique - Le site

Le manufacturier milanais a développé de nouvelles références au sein de sa gamme Scorpion Zero All Season. Ses innovations prendront place de série sur le dernier Land Rover Defender.

 

Partenaire depuis 1970, Pirelli et Land Rover renforcent leurs liens avec le développement de nouvelles solutions pneumatiques. Les ingénieurs du fabricant sino-italien ont travaillé main dans la main avec leurs homologues britanniques pour concevoir des enveloppes Scorpion Zero All Season pour le nouveau Defender. Véritable icone du tout-terrain, celui-ci est donc désormais équipé dès sa sortie d'usine par Pirelli pour rouler dans les conditions les plus extrêmes possibles.

Le Scorpion Zero All Season est un pneumatique Ultra Haute Performance (UHP), destiné aux SUV et conçu pour offrir des performances maximales tout au long de chaque saison, aussi bien sur sol sec et sol mouillé, garantissant un excellent niveau de confort et de sécurité, ainsi qu’une réduction du bruit. Lors du développement de ce nouveau pneumatique, Pirelli a pu utiliser de nouveaux matériaux pour la structure et les composés pouvant être catégorisés dans la classe A pour la résistance au roulement.

Des tests dans toutes les situations

Un nouveau dessin de sculpture, de profondes rainures et des blocs indépendants aidant à fournir le grip nécessaire pour trouver l’adhérence sur les terrains les plus accidentés (boue, herbe ou neige) ont été imaginés pour Land Rover. Le développement de cette innovation pour le dernier Defender a commencé à partir des installations de Pirelli à Carlisle et à Milan avec une série de tests en laboratoire en salle, avant de passer à un programme en extérieur.

Le château d’Eastnor, dans les collines de Malvern au Royaume-Uni, a notamment servi de terrain de jeu pour tester les limites de ce pneumatique. Des tests sur neige et glace ont également eu lieu sur le site Revi Arjeplog de Land Rover, dans le nord de la Suède. Ceux menés à haute vitesse et pour le maniement sur sol mouillé ont été effectués sur le légendaire circuit Nurburgring en Allemagne et sur les sites d’Applus et Idiada en Espagne, ainsi que sur la piste d’essai de Pirelli à Vizzola.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le groupe sino-italien s'est appuyé sur sa gamme P Zero Elec, dédiée aux modèles électriques et hybrides, pour répondre aux exigences de Porsche et ainsi équiper la Taycan.

 

Présentée en 2019 lors du salon de Genève (Suisse), la gamme P Zero Elec de Pirelli s'enrichit avec une nouvelle déclinaison. Celle-ci a été conçue pour répondre aux attentes de Porsche qui souhaitait faire du manufacturier milanais le fournisseur de pneumatiques de la Taycan, sa sportive 100 % électrique.

Conçue spécialement pour les modèles électriques et hybrides, la gamme Elec se distingue par sa faible résistance au roulement (pour augmenter l'autonomie), son faible impact sonore (pour assurer un excellent confort), son adhérence au sol immédiate (pour absorber les sollicitations de la transmission en phase de démarrage) et sa structure adaptée au poids des véhicules à batteries.

Dans le cas présent, les ingénieurs de Pirelli se sont adaptés à la Taycan en développant un composé, une structure et une conception de la bande de roulement spécifique à la sportive allemande. De quoi lui garantir des performances maximales.

La gamme Elec de la Taycan a été déclinée sur le Winter Sottozero 3, le Scorpion Winter et le P Zero Winter en 19 et 20 pouces.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le manufacturier sino-italien équipe en exclusivité la dernière-née du constructeur britannique avec sa gamme P Zero Trofeo R. De quoi soutenir les performances de la 765 LT avec des enveloppes conçues sur-mesure.

 

L'attrait de Pirelli pour le très haut de gamme n'est plus une nouveauté mais le nouvel accord passé avec McLaren vient le confirmer. Le fabricant milanais a en effet été choisi pour équiper en exclusivité le nouveau modèle du constructeur britannique. La gamme P Zero Trofeo R, celle qui accompagne la supercar, a été adaptée pour coller parfaitement à la gamme McLaren Super Series 765LT.

Chaque véhicule McLaren quitte ainsi le centre de production de Woking, en Angleterre, équipé de pneumatiques Pirelli conçus sur mesure et marqués "MC" sur le flanc. Certains de ces pneumatiques sont également dotés d'autres technologies propres au manufacturier telles que le PNCS (Pirelli Noise Cancelling System) garantissant un confort acoustique maximal à l'intérieur du véhicule. Le Trofeo R répond aux exigences de haute performance de la McLaren 765LT.

Une surface de contact augmentée

Celle-ci annonce ses intentions sportives avec un moteur de 765 chevaux qui développe 800 Nm de couple pour offrir la meilleure performance ainsi qu'un aérodynamisme qui place beaucoup de charge supportée grâce aux pneumatiques personnalisés P Zero Trofeo R. Pour répondre à la demande de McLaren d'un pneumatique sur-mesure, les ingénieurs de Pirelli ont travaillé sur la structure et le profil des pneumatiques, en augmentant la surface de contact pour générer plus d'adhérence mécanique et améliorer la traction, en particulier par temps sec.

Un autre élément fondamental pour atteindre les objectifs de McLaren a été le composé de la bande de roulement. Celle-ci a été conçue pour garantir la meilleure tenue de route possible, tant en ligne droite que dans les virages, en réduisant les distances de freinage et en maximisant l'adhérence latérale. Toutes ces performances supplémentaires des pneumatiques, alliées aux capacités innovantes de la nouvelle 765LT, ont permis à ce véhicule d’être plus rapide sur un circuit que tout autre véhicule jamais produit à Woking.

Publié dans Auto, VUL et SUV
mardi, 15 septembre 2020 10:38

Pirelli renforce son offre toutes saisons

Le manufacturier transalpin élargit sa gamme de pneumatiques toutes saisons. En ce mois de septembre 2020, 22 nouvelles dimensions intègrent les familles Cinturato All Season Plus et Scorpion Verde All Season SF.

 

Dans un entretien accordé au Pneumatique durant l'été, Laurent Cabassu, directeur général Europe de l'Ouest, assurait que l'année 2020, en dépit de ses turpitudes, serait pour Pirelli une année riche en innovations et en lancements. Des paroles aux actes, voici que le manufacturier milanais dévoile d'inédites références. Quelques semaines après avoir présenté la dernière génération du Cinturato P7, Pirelli se renforce en toutes saisons.

Un segment devenu stratégique aujourd'hui en France et en Europe, avec des ventes en pleine croissance, mais sur lequel la firme détenue par ChemChina est encore en retrait comparé aux autres leaders du marché. Raison pour laquelle, en cette rentrée 2020, 22 nouvelles dimensions (de 16 à 19 pouces) font leur apparition au catalogue. Celles-ci sont disponibles dans les gammes Cinturato All Season Plus et Scorpion Verde All Season SF (Snow Flake).

Avec la technologie Run Flat

La première est parfaitement adaptée pour les conducteurs qui conduisent principalement en ville et ne veulent pas se soucier de la météo ou des règlements qui obligent à installer des pneumatiques hiver. La seconde s'adresse aux conducteurs de tout type de véhicule et bénéficie des marquages "M+S" (Mud and Snow) et "3PMSF" soulignant sa capacité à être utilisé dans les conditions climatiques les plus exigeantes.

Toutes ces nouvelles références disposent des technologies Seal Inside et Run Flat permettant de continuer à rouler (jusqu'à 80 km à 80 km/h) même après une crevaison.

Publié dans Distribution

Après avoir dû gérer les conséquences du coronavirus, le manufacturier transalpin se penche sur l'avenir avec une feuille de route très dense. Quatre lancements sont attendus dans les douze prochains mois.

 

Touché de très prés par la crise sanitaire, avec des implantations situées en plein cœur du "nœud" épidémique en Italie, le groupe Pirelli se relève depuis la mi-mai avec une activité plutôt soutenue. "Nous ne pensions pas que ça repartirait aussi vite, admet Laurent Cabassu, directeur général Europe de l'Ouest. La France fait partie de nos meilleurs élèves en Europe". Opérationnel à quasiment 100 % dans l'Hexagone depuis la fin du printemps, le groupe a pu compter sur de solides stocks pour répondre à la demande.  

Un nouveau toutes saisons attendu

Sauf qu'aujourd'hui, à l'instar de tous ses confrères, Pirelli est dans une situation critique. Arrêt de la production pendant plusieurs semaines, relance aléatoire et décalée selon les marchés, activité OE toujours incertaine, autant de raisons qui expliquent les difficultés du moment. "Ce qui nous rend optimiste, c'est que nous avons un outil industriel qui est très flexible. Nous pouvons reprogrammer une usine, pour nous adapter au marché, de façon rapide et rentable", ajoute Laurent Cabassu.

L'optimisme est d'autant plus de rigueur chez Pirelli que cet après-crise se joue avec de beaux projets dans les cartons. Les 900 millions d'euros d'investissements prévus en début d'année pour les trois ans à venir ne semblent pas remis en question. Dans les douze prochains mois, la feuille de route se veut ambitieuse avec pas moins de quatre lancements espérés. En attendant un toutes saisons nouvelle génération - segment sur lequel le groupe souhaite accélérer sous peu - c'est un inédit pneu été qui vient d'être dévoilé.

L'importance des homologations

Et pas n'importe lequel puisqu'il s'agit de la dernière génération du Cinturato P7. Une valeur sûre présente dans le portefeuille milanais depuis 70 ans et dont la précédente version datait d'il y a onze ans. Si la renommée de ce produit n'atteint pas celle du P Zéro, "presque une marque à part entière" en juge Laurent Cabassu, Pirelli entend capitaliser sur son histoire et son positionnement. Derrière l'ultra haute performance (P Zéro) et le premium (Scorpion), le Cinturato doit être conforté dans sa place de référence généraliste du manufacturier. Depuis 2009, celui-ci en a écoulé 88 millions dans le monde et cette gamme pèse plus de 40 % de ses ventes en France.

Preuve de l'attrait de ce nouveau produit, pas moins de 70 homologations OE ont déjà été enregistrées. Un sujet sur lequel Pirelli assume une stratégie très marquée, faisant des constructeurs un élément incontournable de sa réussite. "La question des homologations est un peu notre marque de fabrique, confirme le représentant. C'est important pour un manufacturier, c'est distinctif, c'est valorisant pour son savoir-faire…". C'est aussi cette stratégie qui guidera l'avenir du Cinturato P7. A l'heure où l'électrique prend une place de plus en plus grande sur le marché, une déclinaison pour VE devrait bientôt voir le jour.

Publié dans Industrie

Le spécialiste des pneumatiques en ligne enregistre une croissance de ses ventes sur le segment PL de 50 % sur les douze derniers mois. Un marché qu’il entend continuer de développer.

 

Alors que le marché des pneumatiques poids lourds a connu une hausse de 1,7 % en 2019, le pure player suit la même tendance ! Ce dernier a connu une croissance de ses ventes de pneumatiques poids lourds de 50 % lors des douze derniers mois.

Les marques premium en tête

Des performances qui s’expliquent notamment par une offre de plus en plus importante. Son panel comprend aujourd’hui une quinzaine de références dont Bridgestone, Continental, Dunlop, Firestone, Goodyear, GT Radial, Hankook, Michelin, Pirelli, ou encore Riken.

Et ce sont principalement les marques premium qui se distinguent. Ainsi, 29 % des ventes ont été réalisées sur la marque Hankook et 22 % sur Michelin. Néanmoins, les pneumatiques de la marque japonaise budget Riken arrive également sur le podium, représentant 17 % des ventes.

Un confinement dynamique

La plateforme de vente en ligne a également constaté une forte demande de pneus poids lourds de mars à mai 2020 : "Pendant le confinement, de nombreux professionnels ont rencontré des difficultés d'approvisionnement, ce qui a provoqué des ruptures de stock sur le marché. En cette période exceptionnelle, Pneumaclic s'est posé en solution de dépannage efficace", souligne Delphine Bonnet, responsable opérationnel de Pneumaclic.

Des résultats qui confortent le pure player dans sa stratégie de développement de son offre : "Nous n'avons cessé d'améliorer notre prestation depuis le lancement de Pneumaclic. L'élargissement de notre panel de marques et notre positionnement en tant que solution de dépannage se sont avérés efficaces pour accroître nos ventes. Nous souhaitons poursuivre cette ambition afin d'être un acteur incontournable de la vente en ligne BtoB de pneumatiques", conclut Lionel Haberlé, directeur général de Pneumaclic.

Publié dans Distribution

Valeur sûre du portefeuille transalpin du haut de ses 70 ans d'existence, le pneu été Cinturato P7 de Pirelli s'affiche dans une nouvelle configuration. Sécurité et efficacité font figure d'atouts maîtres pour cette enveloppe dotée d'un composé intelligent capable de s'adapter à la température.

 

Onze ans après la présentation du dernier Cinturato, qui n'a cessé d'évoluer au fil des années, Pirelli présente la dernière génération de sa référence en pneus été. Voilà plus de 70 ans que celui-ci accompagne le manufacturier milanais et contribue à sa renommée. Depuis une dizaine d'année, le Cinturato est ainsi la référence en termes d'homologation OE et a convaincu de nombreux constructeurs premium.

Sécurité et efficacité, deux attentes fondamentales des automobilistes, ont été au cœur des travaux de la R&D de Pirelli. Celle-ci a réussi à surmonter des exigences a priori contradictoires, telles que les performances sur sol mouillé et la faible résistance au roulement. Les innovations techniques de cette ultime version comprennent un nouveau composé doté d'un type "d’intelligence mécanique" qui peut changer en fonction des températures ambiantes : un peu comme si l'on avait deux composés en un.

Déjà plus de 70 homologations

La bande de roulement spécialement créée pour le nouveau Cinturato est enrichie de résines de silicium spécifiques qui contribuent à augmenter l'adhérence et à améliorer la fonction des polymères du pneumatique. Il s'agit de matériaux synthétiques élastiques qui sont modifiés chimiquement pour améliorer l'interaction avec le silicium - et ces polymères peuvent changer en fonction de la température de fonctionnement du pneumatique. De quoi donner au conducteur une plage de fonctionnement extrêmement large.

Côté performances "pures", ce pneumatique gagne 4 mètres en distance de freinage à 100 km/h sur sol mouillé, sa durée de vie progresse de 6 % et sa résistance au roulement diminue de 12 % ce qui permet de réduire la consommation de carburant de 4 %. Alors qu'il fait actuellement ses débuts sur les marchés européens et asiatiques, le Cinturato s'appuie déjà sur 70 homologations et plus d'une centaine d'ici la fin de l'année.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Après quasiment deux mois, le confinement prendra fin, dans l'Hexagone, le 11 mai 2020. Des vérifications d'usages et de bon sens seront alors nécessaires pour reprendre la route sans risquer l'incident.

 

Qu'il s'agisse de véhicules particuliers ou professionnels, le parc automobile risque de souffrir à partir du 11 mai prochain. Après quasiment deux mois de confinement, la France retrouvera progressivement à compter de cette date une vie normale. Les automobilistes vont ainsi être nombreux à reprendre la route au volant d'un véhicule étant resté à l'arrêt ou ayant très peu servi pendant cette période. De quoi faire grincer les mécaniques et les pneumatiques.

Les experts du groupe Pirelli se sont penchés sur cette question et livrent dès à présent leurs conseils pour éviter… la sortie de route ! Première recommandation : réaliser un contrôle visuel des montes afin de voir s'il y a des hernies ou des déformations causées par l’immobilisation du véhicule, ainsi que des dommages, coupures ou abrasions, et enfin si les bouchons de valve sont toujours présents et bien serrés.

Attention au changement de saison

Deuxièmement, une vérification des quatre enveloppes ainsi que de la roue de secours, idéalement chez un revendeur avec un outil de contrôle professionnel, est un indispensable. L'usure des pneumatiques doit également être contrôlée. Elle se vérifie à l'aide des témoins d’usure directement sur le pneumatique : il s’agit de petites crêtes de caoutchouc de 1,6mm de haut situées dans les rainures principales, juste au-dessus du marquage TWI (Tread Wear Indicator).

Quatrième conseil : une attention particulière doit être portée aux vibrations pouvant être ressenties à travers le volant après l’immobilisation du véhicule sur une longue période. Si celles-ci ne disparaissent pas après les premiers kilomètres, faites vérifier le véhicule par des professionnels dès que possible. Dernière chose, si le véhicule est équipé de pneumatiques hiver, il est recommandé de les changer pour la saison estivale.

Publié dans Marché

Depuis quelques jours, Mario Isola a délaissé son habituel costume de responsable de la compétition du manufacturier transalpin pour lutter contre la pandémie de coronavirus. L'Italien officie comme conducteur d'ambulance volontaire en Lombardie.

 

Même si la pandémie semble ralentir sa propagation depuis une dizaine de jours (notamment avec un recul des cas en réanimation), l'Italie demeure le pays le plus touché au Europe par le coronavirus et la situation reste très tendue. Dans toute la Botte, les initiatives de solidarité se sont multipliées depuis le début de la crise sanitaire. Plus habitué à arpenter les pistes de F1, Mario Isola fait partie de ses nombreux bénévoles qui se retrouvent aujourd'hui en première ligne.

Le responsable de la compétition de Pirelli est en effet engagé en Lombardie face à la pandémie en tant que conducteur d'ambulance volontaire. Un engagement vieux de plus de 30 ans pour l'Italien mais qui prend actuellement une importance toute particulière. "Je fais ce que je peux pour aider, indiquait-il récemment à la presse transalpine. Les gens qui font du bénévolat dans n'importe quel rôle deviennent encore plus importants, et je donne tout le temps que je peux à cela".

L'impact psychologique

Au volant de son ambulance, Mario Isola est confronté, comme tous ceux évoluant sur le front, à la misère de la maladie et des sentiments. "Le plus gros impact est psychologique, juge-t-il. Pour éviter tout contact avec un patient, il est interdit d'emmener quelqu'un d'autre que le malade et l'équipe d'intervention dans l'ambulance. Parfois, vous avez ainsi une personne dans un état grave et vous devait faire comprendre à sa famille qu'elle ne peut pas monter. Ils se rendent compte alors que c'est peut-être la dernière fois qu'ils voient leur proche et c'est très difficile à vivre…"

L'engagement de Mario Isola n'a rien de nouveau puisque le responsable a mis en place, depuis 2004, son propre programme de formation de chauffeurs d'ambulance. En 16 ans, sa structure a accueilli plus de 7 000 bénévoles et 150 instructeurs.

Publié dans Marché
mardi, 07 avril 2020 07:40

Brembo se fait une place chez Pirelli

Le spécialiste des systèmes de freinage intègre le tour de table de son compatriote. Alors qu'il ambitionne de diversifier ses actifs, le groupe Brembo vient d'acquérir 2,43 % du capital de Pirelli.

 

En pleine crise du coronavirus, l'information est passée quasiment inaperçue alors que l'Italie enterre ses morts et est désormais le pays le plus touché dans le monde. Leader mondial dans la conception, le développement et la production de systèmes de freinage, Brembo vient d'annoncer son entrée au tour de table de Pirelli. La société implantée à Bergame a acquis précisément 2,43 % du capital de son compatriote milanais, détenu depuis 2015 par ChemChina. Une opération présentée par Brembo comme "non spéculative" et "à long terme", réalisée via Nuova FourB, la maison mère de l'équipementier.

Si ce rapprochement peut surprendre, il vient en réalité donner un premier aperçu des ambitions dévoilées l'an dernier par le président Matteo Tiraboschi. Celui-ci avait déclaré que Brembo, dont la capitalisation boursière est évaluée à 2,25 milliards d'euros contre 3,3 milliards pour Pirelli, visait de diversifier ses actifs. Le rapprochement entre les deux entités fait sens dans la mesure où le manufacturier s'est réorienté vers le segment premium que convoite plus que jamais Brembo.

Une première pierre

L'équipementier fabrique notamment des freins pour Ferrari, Tesla, BMW et Mercedes ainsi que pour plusieurs écuries de Formule 1, une discipline équipée en pneumatiques par Pirelli. Dans cette histoire, le plus étonnant tient peut-être dans la manière dans l'opération s'est conclu. Nos confrères d'Automotive News Europe croient savoir que Brembo a acheté des actions de son compatriote sans en informer ni sa direction, ni ses actionnaires.

Du côté de Bergame, cette diversification n'est sans doute que la première pierre d'une stratégie beaucoup plus vaste. Toujours en 2019, Matteo Tiraboschi avait ajouté que Brembo envisageait de finaliser une acquisition de "taille significative", même aussi grande que sa propre société. Une façon, d'après le dirigeant, de compléter la gamme de produits proposée, tout en restant "cohérent" avec le portefeuille actuel.

Publié dans Industrie
Page 1 sur 11

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter