Pneumatique - Le site

Globalement stables lors des dix premiers mois de 2018, les ventes de pneumatiques TC4 ont connu une forte chute en fin d'exercice principalement à cause du mouvement des Gilets jaunes. En conséquence, le marché recule de 3,1 % et accuse une perte d'environ 30 millions d'euros.

 

C'est une année 2018 pour le moins chaotique que viennent de vivre les professionnels du pneu. Confronté à des conditions climatiques défavorables en janvier, le marché a ensuite relevé progressivement la tête et semblait se diriger vers un exercice stable, à défaut d'être en croissance. Oui mais voilà, le dernier mois et demi d'activité, marqué par le mouvement des Gilets jaunes, a changé la donne. Selon les données du Syndicat des Professionnels du Pneu (SPP), les ventes de pneumatiques TC4 (tourisme, 4x4/SUV, camionnettes) ont reculé de 3,1 % en 2018, à hauteur de 18,7 millions d'unités.

Une chute de près de 20 % en décembre

Le segment tourisme accuse une perte de 3,3 % (16 millions d'unités), celui des 4x4/SUV tire son épingle du jeu malgré le contexte et gagne 5,5 points (0,9 million) alors que les pneus camionnettes chute de 5 % (1,7 million). Comme le souligne le SPP, la chute a été particulièrement perceptible en novembre et décembre avec des ventes en baisse de 6,6 % puis de 19,4 % ! A cause des blocages, manifestations et autres fermetures préfectorales, les professionnels du pneumatique accusent une perte d'activité d'environ 30 millions d'euros.

Si les volumes ont donc reculé l'an passé, l'évolution des prix est quant à elle restée stable. Les tarifs oscillent entre + 0,8 % sur les pneus tourisme et - 0,9 % sur les pneus 4x4/SUV. Depuis 2016, la guerre des prix entre réseaux physiques et pure players s'est estompée, les écarts se sont ainsi considérablement réduits sur les dimensions les plus vendues (175/65R16, 185/65R16, 195/65R16 et 205/55R16). "Les marges se sont réduites", note Michel Vilatte, président du SPP, qui déplore que "l'alignement se fasse par le bas. C'est bien pour le client mais beaucoup moins pour le professionnel".

Les toutes saisons gagnent du terrain

Autre enseignement, 2018 a confirmé la montée en puissance des pneus toutes saisons. Ces derniers représentent désormais 7,8 % des ventes globales et enregistrent une croissance de 26,6 %. Au détriment de quel segment ? Principalement de l'été, qui perd 3,4 points sur un an, alors que l'hiver reste davantage dépendant des conditions climatiques que d'un autre segment. Lourdement impacté par la douceur de janvier 2018 (températures supérieures de 3,3 degrés aux moyennes saisonnières), les ventes de pneus hiver ont été divisées par deux l'an dernier.

Enfin, sur le plan de la distribution, une réelle évolution a été observée lors des derniers mois. Le canal des "autres", soit un panel comprenant à la fois des concessionnaires, des agents de marques, des MRA et les plateformes web, gagne 4,7 % tandis que celui des négociants spécialistes recule de 4,2 %. L'évolution est particulièrement marquée sur les segments tourisme (+ 4,6 %) et camionnette (+ 10,1 %). Les positions restent toutefois inchangées avec un marché dominé par les négociants (29,4 % de PDM) alors que les écarts entre chacun demeurent relativement faibles.

Un segment PL en forte croissance

A l'inverse des ventes de pneus TC4, celles du segment poids lourds, planifiées à plus long terme, n'ont pas été directement touchées par les conflits sociaux. En conséquence, le marché des pneus PL présente un bilan positif avec des volumes en hausse de 6,6 % (1,7 million d'unités). Les montes neuves ont cru de 6,8 %, avec 1,15 million de ventes, et celles rechapées de 6,1 % (597 000 unités). Comme le note le SPP, ce marché n'a pas encore pleinement bénéficié des mesures anti-dumping prises par Bruxelles à l'encontre des pneumatiques provenant de Chine. D'ailleurs, si les volumes du rechapé sont en hausse, sa part de marché dans les ventes globales restent stables (34,2 %) comparé à 2017.

Publié dans Marché
mercredi, 12 septembre 2018 07:45

Yokohama entre dans la danse des 4 saisons

Présenté en début d'année au Salon de Genève, le BluEarth-4S AW21, tout premier pneu 4 saisons de Yokohama, entame sa carrière avec 30 dimensions.

 

Quelques mois après Bridgestone, c'est un autre manufacturier de premier plan qui se lance dans la bataille du pneu toutes saisons. Dévoilé en mars dernier au Salon de Genève (Suisse), le BluEarth-4S AW21 constitue le nouvel atout de Yokohama pour se faire une place sur un segment qui a progressé de 44 % en 2017 (source SPP). Commercialisé à partir de l'automne, ce pneumatique sera disponible en 30 dimensions allant de 14 à 19 pouces.

Sur le plan de la conception, la gomme du BluEarth-4S AW21 est basée sur les solutions éprouvées du BluEarth*WINTER V905, dont la composition fait appel à de la micro-silice et trois types de polymères. Ce mélange offre de la souplesse à la gomme quand les températures descendent, tout en maintenant les performances sur le sec et favoriser les économies de carburant. La bande de roulement du BluEarth-4S AW21 adopte en outre un profil directionnel afin de favoriser le drainage de l’eau et de la "neige mouillée".

Ce drainage est d’ailleurs renforcé grâce aux rainures en V divergentes. Au centre de la bande de roulement se trouvent des rainures étroites transversales qui optimisent le grip et l’effet de lame sur la neige ou la pluie. Sur l’extérieur de larges pavés d’épaulement viennent assurer le grip lors des appuis, notamment sur le sec. Pour maintenir la souplesse des pains de gomme sous la flexion et assurer l’effet de lame, des lamelles toutes-saison sont réparties sur la circonférence.

Certifiée TÜV/SÜD, cette innovation bénéficie du marquage M+S et 3PMSF (3 Pics et Flocon) gages de performances élevées sur la neige et la glace. Côté labelling européen, le BluEarth-4S AW21 est noté B/C en économies de carburant et C/E en adhérence sous la pluie, selon les dimensions.

Publié dans Produits

Selon une enquête réalisée par Allopneus.com, 80 % des clients de la plateforme se déclarent convaincus par l'intérêt des pneus toutes saisons. Polyvalence et sécurité du produit demeurent les maîtres-mots de cette tendance.

 

Comme le rappelle Allopneus.com, si Goodyear revendique son invention dès le milieu des années 80, c'est bien Michelin avec le lancement du CrossClimate en 2015 qui a véritablement permis au marché du toutes saisons de se développer. Un segment qui ne cesse de grossir tant du point de vue de l'offre que de la demande. La plupart des manufacturiers disposent désormais d'une offre dédiée tel que Bridgestone, dernier en date après avoir dégainé son Weather Control A005, et d'ici peu Yokohama avec son BluEarth-4S AW21. Du côté des clients (3 356 personnes interrogées), l'enquête de la plateforme s'avère riche en conclusions.

Plus cher qu'un pneu été équivalent

Près de 80% des acheteurs interrogés se sont déclarés être déjà convaincus, avant même leur achat, à l'idée de s’équiper en pneus 4 saisons. Un sentiment guidé par la polyvalence et la sécurité de ce type de produits (arguments avancés par 94% du panel) qui permet de rouler en sécurité sur la route dans des conditions climatiques changeantes. Plus chers que des pneus été équivalents (7% en moyenne chez Allopneus), les 4 saisons sont souvent scrutés par les acheteurs qui cherchent principalement à s'en procurer via des offres promotionnelles.

Au niveau du profil, la plateforme note que l'acheteur de toutes saisons est plus âgé de 2,5 ans que la moyenne de ses clients. Autre différence notable : ces derniers sont essentiellement des automobilistes qui roulent peu, et qui recherchent donc un produit qu'ils peuvent conserver toute l'année pour un usage local, et à l'inverse de grands rouleurs qui veulent un produit performant pour affronter des conditions météorologiques susceptibles de changer en cours de route.

Pas un produit révolutionnaire

Attention toutefois aux idées reçues. Nonobstant les résultats de cette étude, Allopneus.com rappelle que le pneu 4 saisons n'est pas le produit révolutionnaire que certains imaginent. Si un toutes saisons moderne est remarquablement polyvalent, il reste néanmoins un produit de compromis, légèrement moins bon qu’un pneu été en été et moins bon qu’un pneu hiver en conditions hivernales sévères. Bien qu’ils bénéficient pour la plupart du label 3PMFS, les pneus 4 Saisons s’adressent à des utilisateurs susceptibles de rencontrer des épisodes neigeux ponctuels, mais pas aux automobilistes fréquentant régulièrement des régions enneigées…

10 à 12% de PDM à terme

En croissance de 44% en 2017 pour une part de marché évaluée à 6% (source SPP), le segment du pneu 4 saisons va continuer de croitre. Certains observateurs considèrent qu'il pourrait atteindre entre 10 et 12% des ventes à moyen terme. "La progression du segment sera amplifiée par l’arrivée massive sur le marché de SUV/Crossovers dont la part approche 40% des immatriculations. Plus que les voitures routières ou sportives, ces véhicules polyvalents s’accommoderont de pneumatiques polyvalents", indique Dominique Stempfel, en charge de la communication et du développement de la plateforme. Celle-ci revendique 20 marques et plus de 1 500 références en catalogue.

Publié dans Produits
mardi, 12 juin 2018 15:39

Tomket veut se faire entendre

Inconnue en France, la marque tchèque, positionnée sur le segment Budget, entend s'y faire une place plus en adéquation avec ce qu'elle représente en Europe de l'Est et mise pour cela notamment sur une nouvelle offre toutes saisons.

 

Présente à l'automne 2017 lors de la dernière édition d'Equip Auto, la marque Tomket (40M€ de CA, 110 employés) y faisait à cette occasion ses premiers pas sur le marché français. Une nouvelle aventure pour un nom quasi inconnu du grand public dans l'Hexagone désormais porté par Alexandre Benaim. Après avoir fait ses armes chez différents manufacturiers, le quadragénaire s'est vu confier le développement de la firme tchèque en France, dans un pays où tout reste à définir et à construire pour elle. Derrière son nom se cache pourtant le site internet Nejlevnější Pneu.

Fondé en 2003 par Radek Grill, celui-ci est rapidement devenu le numéro un de la distribution de pneumatiques sur le web en Europe de l'Est couvrant, avec succès, son marché domestique, ceux frontaliers (Allemagne, Autriche, Pologne, Slovaquie) plus quelques autres (Bulgarie, Croatie, Italie). Convaincu qu'il peut aller plus loin, l'entrepreneur créé en 2015 Tomket. Une marque tchèque… fabriquée en Chine ainsi qu'en Thaïlande !

"L'idée consistait à développer des pneus pour lesquels le client ne paie ni pour l’histoire glorieuse, ni pour un marketing ou pour la logistique des entreprises de grande taille. Grâce à une production économique et les possibilités de distribution de notre commerce en ligne, nous étions ainsi en mesure de réduire tous les coûts externes au minimum. Et maintenant nos clients en profitent", se félicite Radek Grill.

Pure players et centres autos en ligne de mire

"On a un positionnement un peu singulier, admet d'ailleurs Alexandre Benaim. On est une marque Budget qui pourrait presque figurer avec les secondes lignes. Niveau prix, nous sommes légèrement en dessous de ce segment alors qu'au niveau de la qualité nous sommes en plein dedans !" Si le représentant fait état de tests plaçant sa gamme été au même niveau de performances qu'un pneu Michelin sur sol mouillé, la firme tchèque se situe davantage au niveau d'un Kléber, en comparaison de l'offre du clermontois, avec toutefois un labelling inférieur (entre C et D en moyenne).

Outre une grille tarifaire avantageuse, son principal atout tient dans un catalogue riche et varié. 217 références en pneus été allant de 12" à 21" (VL, SUV et VUL), 75 en hiver (13" à 19") et, depuis quelques semaines, une nouvelle gamme toutes saisons dénommée All Year 3 comprenant 24 références. C'est par ce biais que le marque entend se faire une place en France, notamment auprès des plateformes spécialisées et des réseaux de centres autos. D'ici trois ans, la production de Tomket sera par ailleurs progressivement rapatriée en Europe.

Publié dans Marché

Disposant de plus de 20 ans d'expérience en la matière, le manufacturier coréen Hankook présente avec le Kinergy 4S² sa nouvelle génération de pneus toutes saisons. Commercialisée à partir d'août 2018, celle-ci sera disponible dans une soixantaine de dimensions d'ici à la fin de l'année.

 

Des performances fiables 365 jours par an sans changer de pneumatique : telle est la promesse de la nouvelle génération de pneus toutes saisons Hankook. Avec plus de 20 ans d'expérience dans ce domaine, le manufacturier fait figure de pionnier. Afin d'être parfaitement équipé pour toutes les conditions météorologiques, le nouveau Kinergy 4S² offre des caractéristiques particulièrement équilibrées à chaque saison.

Avec des conditions météorologiques de plus en plus variables en Europe, le produit offre une alternative attractive afin de garantir une mobilité conforme aux législations applicables tout au long de l'année dans le cadre d’un trafic plutôt urbain. Grâce au marquage 3PMSF, qui est obligatoire pour les pneus hiver dans la plupart des pays Européens depuis janvier 2018, le pneu peut également être utilisé dans des pays imposant une obligation d'utilisation de pneus hiver situationnelle ou toute l'année.

Nouveau profil et nouveau mélange de gomme

Le Kinergy 4S² est un produit extrêmement polyvalent et combine les caractéristiques essentielles des pneus été et hiver sans baisses de performances liées à la température. Il offre une grande fiabilité sur sols mouillés et secs, ainsi que sur la neige. Le profil directionnel assure des trajets sécurisés sur routes mouillées. Les blocs imbriqués en forme de V garantissent une grande stabilité de conduite. Ils sont séparés par des rainures ultra larges à deux niveaux, qui évacuent l'eau de façon optimale sur les côtés en cas de fortes pluies.

Le système de drainage empêche l'aquaplaning et évacue efficacement la neige fondue. Ces caractéristiques sont renforcées par le nouveau mélange de gomme composé de silice et de polymères à haute densité, qui assure une très bonne adhérence sur sol mouillé notamment grâce à la forte teneur en matières premières naturelles renouvelables. Cette même combinaison d'éléments naturels et synthétiques a également un effet positif sur les performances sur sols secs du Kinergy 4S².

De 14 à 20 pouces

Les experts Hankook sont parvenus à faire en sorte que la bande de roulement du nouveau pneu toutes saisons présente une grande rigidité, une stabilité exceptionnelle dans les virages et une précision directionnelle améliorée sur sols secs, tout en offrant une adhérence élevée indépendamment de la température. Cette grande rigidité est également garantie par la structure massive du bloc et son agencement spécifique. Les ingénieurs Hankook veillent ainsi à ce que les distances de freinage restent courtes même sur sols secs.

Particulièrement résistant, le Kinergy 4S² présente par ailleurs une durée de vie prolongée et une bonne rentabilité grâce à la réduction de la résistance au roulement. Pour son lancement sur le marché en août 2018, la gamme du Hankook Kinergy 4S² comportera dans un premier temps 17 dimensions allant de 14 à 17 pouces dans les séries 45 à 65 et avec des largeurs de bandes de roulement comprises entre 175 et 255 avec indice de vitesse T, H ou V, W. À partir de fin 2018, la gamme sera complétée par 64 dimensions, allant de 14 à 20 pouces.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le manufacturier nippon Bridgestone innove avec le lancement du Weather Control A005, le tout premier pneumatique quatre saisons de son histoire. Un produit stratégique dans l'optique de renforcer sa position auprès des flottes.


L'effervescence suscitée par le lancement du Turanza T005, nouveau fleuron du groupe, à peine retombée que Bridgestone crée à nouveau l'évènement avec la présentation du Weather Control A005. Un pneumatique unique en son genre dans le catalogue de la firme nippone puisqu'il s'agit de son tout premier quatre saisons. Un choix de raison pour Benoit Raulin, directeur général Europe de l'Ouest (France et Benelux), qui rappelle que "au cœur de notre stratégie, les flottes ont toujours eu une place prépondérante. Nous avons un véritable savoir-faire en la matière avec 22 000 cartes grises en gestion directe, 250 points de service qualifiés et des outils dédiés".

Une solution de circonstance

Une palette déjà richement pourvue qu'il convenait toutefois de renforcer avec l'apport d'une gamme toutes saisons. Devancé par la concurrence, dont celle de Michelin et de son CrossClimate +, Bridgestone entend se positionner sur un marché en forte croissance (les véhicules de société ont représenté 55 % des ventes de VN en France, l'an passé) avec une réponse adaptée aux attentes des gestionnaires de parc. Motivé à l'idée de diminuer les coûts tant sur le plan du changement que du gardiennage mais aussi de limiter l'immobilisation de leurs véhicules, ces derniers ont trouvé dans les pneus toutes saisons un allié redoutable.

Un sentiment que le manufacturier entend paradoxalement battre en brèche. Comme le précise Maxime Hess, responsable Grands Comptes chez Bridgestone, "le pneu toutes saisons n'a pas vocation à bouleverser le marché. Dans l'idéal, en été, on roule en pneus été, et en hiver, on roule en pneus hiver. Le Weather Control A005 est une solution de plus pour nos utilisateurs, notamment ceux de l'ouest de la France qui sont confrontés à des conditions climatiques changeantes – de la pluie, quelques épisodes neigeux dans l'année – mais pas difficiles". D'ailleurs, le groupe n'entend pas modifier son mix produit et souhaite continuer à croitre en gommes hiver notamment.

DriveGuard l'accompagnera d'ici novembre

Disponible dans un premier temps en 64 dimensions allant de 16 à 20 pouces, le Weather Control A005 offre à Bridgestone la meilleure couverture du marché sur le segment si stratégique des 17 pouces et plus, qui a doublé en cinq ans et qui représentait 30 % des ventes en 2017. Autre atout de poids pour le Weather Control A005 : ses performances. Comme il l'a fait pour le Turanza, Bridgestone a fait évaluer son innovation par le TÜV.

Celui-ci a conclu que ce pneumatique était meilleur que son principal concurrent au niveau des distances de freinage sur chaussée humide ainsi que sur neige (gains de trois et deux mètres). Noté A dans le premier cas, certifié 3 TPMS dans le second, le Weather Control A005 a tout pour séduire sa cible. En novembre prochain, quatre dimensions de son catalogue seront pourvues de la technologie maison DriveGuard qui permet de rouler à plat à 80 km/h pendant 80 km. De quoi relancer un peu plus la concurrence.

Publié dans Auto, VUL et SUV

Selon les dernières données GfK/SPP, les volumes en pneumatiques tourisme ont reculé de 3,4% en octobre malgré la belle santé des grandes dimensions et des pneus SUV.

 

Les ventes de pneumatiques restent dans l'impasse. Selon une étude réalisée par le cabinet GfK pour le compte du Syndicat des Professionnels du Pneu (SPP), le marché a encore perdu du terrain en octobre. Les ventes en tourisme ont ainsi reculé de 3,4% malgré la très nette croissance des références pour SUV et en grandes dimensions qui ont, quant à elles, gagné neuf points. Après dix mois, la tendance demeure baissière (-1,8%) malgré la stabilité des prix (+0,1%).

Preuve que les évolutions de la demande et du prix ne sont pas forcément liées, sur le segment des camionnettes, les ventes ont accusé une perte de 1,5% pendant les prix se rétractaient de 2,8%. A l'inverse, le marché des pneumatiques poids lourd se porte plutôt bien. Le neuf a ainsi progressé de 3,9% en octobre alors que le rechapé s'est envolé (+9,9%) après plusieurs mois de chute. Côté prix, dans un cas comme dans l'autre, la tendance est à la baisse.

Le boom des pneus toutes saisons

L'étude GfK confirme en outre la mauvaise passe des marques Premium avec un recul chiffré à 7,8% après dix mois ce qui permet aux marques B d'en tirer un très net profit (+16,3%). Avec des prix en légère croissance (+2,3%), les autres marques du marché stagnent tandis que celles des distributeurs gagnent du terrain (+2,8%).

Enfin, sur le plan de la typologie des ventes, octobre est venu confirmer la belle santé des pneus toutes saisons avec un bond désormais évalué à 43,9% et une part de marché de 5,1% contre 3,5% après les dix premiers mois de 2016. Leur progression nuit principalement aux pneus été (-1,3%) pendant que les pneus hiver présentent une tendance globalement stable (-0,3%).

Publié dans Marché

Le nouveau pneu Kleber Quadraxer 2 est entré sur les marchés européens du remplacement. Il s’agit de la seconde génération du modèle Quadraxer, qui constitue une valeur sûre de la marque. 

Publié dans Auto, VUL et SUV

Le pneu toutes saisons Nokian Weatherproof termine premier du test pneus de L’argus

Publié dans Auto, VUL et SUV
mardi, 03 novembre 2015 20:35

Deux pneus de Nokian tyres récompensés

Le pneu toutes saisons Nokian Weatherproof a notamment remporté le test de pneus d’Auto Zeitung. Tous les détails en un clic.

Publié dans Auto, VUL et SUV
Page 1 sur 2

Découvrir

S'abonner


Pour toute question, merci de nous contacter